Coupe du Monde de la FIFA™

Lima mesure la portée de l'exploit

Cristiano Ronaldo of Portugal in action with Ildefons Lima of Andorra
© Getty Images
  • Après 86 matches sans victoire, Andorre a renoué avec le succès lors d'un amical contre Saint-Marin
  • En mars, les Tricolors ont tenu les îles Féroé en échec et empoché leur premier point dans une rencontre officielle en près de 12 ans
  • Le capitaine andorran, Ildefons Lima, commente la fin de la série noire

"C'est une libération !" On le comprend. Aucune autre sélection de la FIFA n'a enchaîné autant de rencontres sans connaître le succès. Pourtant la victoire d'Andorre sur Saint-Marin le 20 février dernier a laissé un arrière-goût amer à Ildefons Lima.

"Notre bonheur était mêlé d'un peu de tristesse, parce que nous avons vaincu une équipe qui traverse les mêmes difficultés que nous. Nous espérons qu'elle pourra, elle aussi, goûter très vite aux joies de la victoire." Au terme de sa défaite, le vaincu comptait 75 matches sans succès.

D'après Lima, ce sont les face-à-face avec des adversaires de même niveau qui créent le plus de pression. "On redoute d'autant plus la défaite dans ce cas, parce que si on n'est pas capable de gagner contre des équipes de notre catégorie comme Saint-Marin… Mais nous jouons toujours avec la même envie, quels que soient nos adversaires. Nous sommes les premiers conscients de notre niveau et de devoir nous donner à 1000 % pour obtenir un résultat."

Malédiction brisée
Regonflés par leur victoire, la quatrième depuis l'affiliation d'Andorre à la FIFA en 1996, les Tricolors ont brisé une autre malédiction un mois plus tard : le 0:0 arraché aux îles Féroé le 25 mars dans le cadre des préliminaires européennes de la Coupe du Monde de la FIFA 2018™ leur a offert leur premier point en 11 ans et demi. "Nous le chérissons presque comme une victoire en Coupe du Monde ! Ces matches sont nos petites finales", confie-t-il.

La campagne de Russie réserve encore cinq rendez-vous aux Andorrans, qui tenteront de faire mieux que les cinq points engrangés sur la route d'Allemagne 2006, leur meilleur résultat en qualifications mondialistes. Ildefons se veut toutefois réaliste. "Nous comptions de nombreux professionnels dans nos rangs à l'époque. Il nous reste beaucoup à faire pour nous améliorer et notre progression passe par l'expatriation de nos joueurs. La ligue andorrane est un simple championnat amateur", regrette-t-il.

Le saviez-vous ? • Lima a pris part à trois des quatre victoires andorranes : Belarus (2000), Albanie (2002) et Saint-Marin (2017). En 2004, il a manqué la rencontre remportée 1:0 sur l'ARY Macédoine en raison d'une suspension
*
• Deuxième joueur le plus capé du pays (105), il n'est plus qu'à un match du record détenu par Óscar Sonejee, aujourd'hui à la retraite
*• Avec 11 réalisations, il est le meilleur buteur historique d'Andorre

À 37 ans, Lima a écumé les championnats en Espagne, en Italie, en Grèce et même au Mexique. "Un vrai Phileas Fogg", remarque-t-il en riant. Aujourd'hui pensionnaire du Santa Coloma andorran, il espère pouvoir disputer au moins une autre campagne de qualification. Dans l'immédiat, il vise un objectif précis. "Je brigue le record des sélections, mais avec Andorre, c'est compliqué. On ne joue pas énormément d'amicaux ou de phases finales."

Il n'en est pas moins près de toucher au but. En attendant, il se satisfait de son statut de meilleur buteur, un titre rare pour un défenseur. "Une sélection comme la nôtre doit mettre à profit les coups de pied arrêtés et moi, je suis grand. Après le départ à la retraite des tireurs de penalties, je me suis lancé et j'ai pris leur place", explique le défenseur le plus prolifique des qualifications pour l'UEFA EURO 2016, avec trois réalisations. "J'aimerais en marquer d'autres avant de raccrocher les crampons, mais 11, c'est déjà bien. Et puis, c'est difficile, parce qu'il nous arrive de ne même pas voir la cage !"

Il s'emploie par ailleurs à enrichir sa collection de maillots, qu'il conserve précieusement dans une armoire faite sur mesure. "J'en ai 500 ou 600 et j'espère me procurer tous les maillots des sélections de la FIFA. J'en possède une centaine, dont certains sont très rares, comme celui d'Aruba ! Je veux qu'ils viennent d'une équipe et non d'un magasin", précise-t-il, avant de décrire ses dernières acquisitions, les tuniques du Rwanda et de la Sierra Leone. "J'ai contacté le fabricant de la marque sur Facebook … Je sais, je suis fou !"

Explorer le sujet

Articles recommandés

Aldo Simoncini, le plus beau et le pire métier du monde

Coupe du Monde de la FIFA™

Simoncini, le plus beau et le pire métier du monde

31 août 2016

Gibraltar's midfielder Liam Walker celebrates after scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Walker d'un but historique à un objectif réaliste

31 janv. 2017

Belgium's forward Christian Benteke (L) celebrates his goal with teammate Dries Mertens

Coupe du Monde de la FIFA™

Benteke marque l'histoire

11 oct. 2016

Selección femenina de Andorra

Football féminin

L'éveil d'Andorre

04 avr. 2017

Italy's goalkeeper Gianluigi Buffon greets fans after making his 1000th appearance.

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Confirmation, neutralisation et distinction

24 mars 2017