Live

Lourde défaite mais esprit léger

Palestine lines up
© Getty Images

Tenant du titre, le Japon a fait son entrée en lice en Coupe d'Asie de l'AFC 2015 en s'imposant nettement 4:0 face à la Palestine, au terme de l'une des rencontres les plus déséquilibrées de la première journée. Malgré la défaite, les joueurs palestiniens et leurs supporters ont fêté l'événement avec enthousiasme.

La Palestine, officiellement membre de la FIFA depuis 1998, a vécu l'une des plus grandes heures de son histoire sportive en effectuant ses premiers pas dans l'épreuve continentale, organisée cette année en Australie. Devant les nombreux membres de la diaspora présents dans les tribunes de Newcastle, les Palestiniens ont eu bien du mal à se procurer des occasions face aux quadruples champions d'Asie emmenés par Keisuke Honda, Shinji Kagawa et Shinji Okazaki. Les *Cavaliers *se sont retrouvés menés de quatre buts en début de seconde mi-temps, avant de finir le match à dix.

Mais la fierté pouvait se lire sur tous les visages palestiniens avant, pendant et après la rencontre, indépendamment du résultat final. "Nous sommes très heureux et nous étions déjà fous de joie avant le coup d'envoi", confirme le milieu de terrain Mahmoud Dhadha au micro de FIFA.compendant qu'un membre de l'encadrement joue un air de flûte, comme pour souligner l'ambiance festive qui règne à l'issue de la partie. "Nous savions que quatre millions de personnes dans toute la Palestine suivaient ce match. Il y avait beaucoup de gens ici pour nous soutenir. Nous voulions montrer que nous n'étions pas là en simples touristes. Nous voulons prouver que notre pays ne se résume pas aux bombes et à la guerre. Nous voulons prouver que nous avons du talent dans tous les domaines, y compris le sport."

Souvenir de gentleman
Dhadha, qui évolue en troisième division suédoise avec Nyakopings, est l'un des six internationaux palestiniens expatriés. Maintenant que le trac de la grande première et le Japon ne sont plus qu'un souvenir, il assure que la Palestine sera en mesure de montrer son vrai visage. "Nous voulons faire mieux et prouver que nous formons une véritable équipe", annonce Dhadha, qui s'est adjugé un magnifique souvenir de ce match historique en échangeant son maillot avec Honda, qu'il décrit comme "un gentleman".  

Malgré la présence de nombreux supporters nippons et la domination sans partage des Samouraïs Bleus, le stade a vécu son plus grand frisson lorsque le puissant défenseur palestinien Abdallatif Albahdari a expédié une reprise de la tête à un mètre du but gardé par Eiji Kawashima. "Nous avons beaucoup appris en affrontant une équipe de ce calibre", explique le sélectionneur Ahmed Al Hassan. Lors de ses deux prochaines sorties, la Palestine aura l'occasion de se mesurer à la Jordanie et à l'Irak, lauréat de l'épreuve en 2007.

Al Hassan est arrivé en septembre, quatre mois après la victoire de la Palestine en Challenge Cup de l'AFC synonyme de qualification pour la Coupe d'Asie. Le technicien n'a pas manqué de rappeler que cette première sortie avait été riche en émotions pour ses protégés. "Notre fierté est indescriptible. Nous avons été très touchés en voyant notre drapeau et en entendant l'hymne national ici, en Australie", précise-t-il. "Nous voulions réaliser une bonne performance et montrer que la Palestine, malgré ses problèmes, était capable de produire un bon football. Nous relèverons le défi lors des deux prochains matches."

Explorer le sujet

Articles recommandés