Joyeux anniversaire

Maradona a 60 ans ! 

  • Maradona fête ses 60 ans en ce 30 octobre
  • Il est l’un des meilleurs joueurs de tous les temps
  • FIFA.com revient sur quelques-uns de ses exploits avec l’Argentine

Diego Maradona a neuf ans quand il lance devant une caméra de télévision que son plus grand rêve est de disputer une Coupe du Monde. Ces images en noir et blanc d’un gamin à la tignasse bouclée domptant le ballon avec une facilité déconcertante resurgiront à intervalles régulier tout au long de sa carrière. Pour l’Argentine, cette séquence est synonyme d’ouverture d’une nouvelle ère.

À l’occasion des 60 ans de Maradona, FIFA.com lui rend hommage en revenant sur ses plus grands moments sous le maillot albiceleste.

Les débuts et la première frustration

Brillant avec Argentinos Juniors, Maradona fait ses premiers pas avec l’équipe nationale en février 1977 lors d’un match amical contre la Hongrie disputé à la Bombonera, l’un des stades qui marqueront sa carrière en club.

16

Diego Maradona reste le plus jeune international de l’histoire de l’équipe d’Argentine. Il avait 16 ans et 130 jours lors de sa première sélection.

Entré à la place de Leopoldo Luque, il n’a pas trouvé le chemin des filets lors de la victoire 5-1 des locaux, mais a fait étalage de toutes ses qualités, comme lors des matches de préparation qui suivront. Malgré tout, il n’est pas retenu dans l’équipe d’Argentine qui décrochera le titre mondial chez elle en 1978. Sa première grande frustration.

"Quand je n’ai pas été pris 'parce que j’étais très jeune', j’ai commencé à réaliser que la colère était un moteur pour moi", affirmera-t-il plus tard.

Le Japon conquis par le Pibe de Oro

Sous les ordres de César Menotti, l’homme qui l’a écarté pour Argentine 1978, Diego montre de quoi il est capable et propulse l’Argentine vers le titre à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Japon 1979.

Sa démonstration, annonciatrice du triomphe qui interviendra sept ans plus tard dans la cour des grands, lui vaut le Ballon d’Or adidas, distinction remise au meilleur joueur de la compétition.

6

Avec 6 buts inscrits, il reçoit le Soulier d’argent adidas récompensant le deuxième meilleur buteur de la compétition. Le numéro 10 a inscrit un but en quart de finale, un en demi-finale et un en finale, preuve de sa présence dans les moments décisifs.



Mexique 1986 à ses pieds

La frustration d’Espagne 1982, où il est expulsé face au Brésil, nourrit la flamme de Maradona. Sous la houlette de Carlos Bilardo, il va produire à Mexique 1986 l’une des prestations individuelles les plus décisives de l’histoire de la Coupe du Monde.

Ses buts face à l’Angleterre, en quart, sont gravés à jamais dans l’histoire du football. Le premier, car il l’a marqué de la main, sans que l’arbitre ne le remarque. "C’était la main de Dieu", lancera-t-il.

Le deuxième, car il vient conclure l’un des plus beaux numéros de soliste de tous les temps. "Barrilete cósmico, ¿de qué planeta viniste?"(Espèce de cerf-volant cosmique, de quelle planète viens-tu ?), s’écrie le commentateur uruguayen Víctor Hugo Morales, abasourdi par le chef-d’œuvre de Diego, principal artisan du titre albiceleste.

10

Avec 5 buts et 5 passes décisives, Maradona a joué un rôle dans 10 des 13 buts argentins à la Coupe du Monde, obtenant le Ballon d’Or adidas et le Soulier d’Argent adidas. Il n’a pas marqué en finale mais a donné la passe décisive sur le but du 3-2.



Diego souffre, savoure puis pleure…

Maradona et l’Argentine ne se présentent pas à Italie 1990 dans leur meilleur état de forme. La première phase est un calvaire. Diego joue un rôle clé dans la survie des siens : contre l’Union soviétique, il évite un but d’une main salvatrice non sifflée et son équipe finit par s’imposer. Les tenants du titre accèderont aux huitièmes de finale dans le wagon des meilleurs troisièmes.

Auteur d’une somptueuse passe décisive pour Claudio Caniggia lors de la victoire 1-0 face au Brésil en huitième, il manque son penalty lors de la séance de tirs aux buts face à la Yougoslavie en quart. Mais Diego se rattrapera en demi-finale face à l’Italie. À Naples, théâtre de ses nombreux exploits en club, il réussit sa tentative lors de l’épreuve de vérité et élimine la Squadra Azzurra de "sa" Coupe du Monde.

"Ça a été le penalty le plus difficile à tirer de ma vie… Mais c’est moi qui ai éliminé l’Italie", confiera-t-il à FIFA TV. Ses larmes en retirant la médaille de son cou, après la défaite en finale contre l’Allemagne, scelleront à jamais sa communion avec trois générations de supporters argentins.

Maradona et la Coupe du Monde

Edicitn Matches Buts Passes décisives Résultat
Espagne 1982 5 2 0 2ème tour
Mexique 1982 7 5 5 champion
Italie 1990 7 0 2 vice-champion
USA 1994 2 1 1 1/8 de finale
Total 21 8 8

Le saviez-vous ?

Diego Maradona est l'Argentin qui compte le plus de matches disputés en Coupe du Monde et également celui qui y a donné le plus de passes décisives. Il est le troisième meilleur buteur du pays dans la compétition, derrière Gabriel Batistuta (10) et Guillermo Stábile (8).

5 grands moments de Maradona à la Coupe du Monde

Explorer le sujet

Articles recommandés