C'est arrivé un...

23 mars 1994 : Les premiers pas d'un phénomène

Ronaldo, of Brazil (1995)
© imago images

Le 23 mars 1994, Ronaldo faisait ses premiers pas face à l'Argentine avec le Brésil. FIFA.com revient sur l’événement et l'état d'esprit de celui qui allait devenir l'une des plus grandes légendes du Brésil et du sport roi.

Aujourd'hui, il est facile de penser que 1994 a coïncidé avec le début d'un cycle victorieux pour le Brésil. Quand on sait que la Seleção a remporté sa quatrième Coupe du Monde de la FIFA™ cette année-là, avant d'en ajouter une cinquième à son palmarès en 2002, il est facile de dire au sujet de 1994 : "Tout a commencé là".

C'est d'ailleurs la vérité, à ceci près que jusqu'au moment où Dunga a soulevé le trophée mondial à États-Unis 1994, l'histoire a été bien différente. Non seulement le Brésil n'avait plus remporté l'épreuve depuis 24 ans, mais aussi et surtout, le football samba traditionnellement pratiqué par les Auriverdes avait du plomb dans l'aile.

En mars 1994, au cours d'une conférence de presse précédant un match de préparation pour la Coupe du Monde contre l'Argentine à Recife, le sélectionneur Carlos Alberto Parreira, qui était sous une pression énorme de toutes parts, avait affirmé en réponse à une énième critique sur la manière de jouer de son équipe : "Quel art ? L'art n'est plus possible dans le football de haut niveau. Je ne veux pas supprimer la création ou la fantaisie, je ne vais pas mettre une camisole de force à chacun de mes joueurs, mais il n'y a plus de place pour l'art dans le football d'élite. Mais attention : la virtuosité, elle, existe toujours".

Brazil's new technical football director Carlos Alberto Parreira (R) speaks during a press conference
© AFP

La mort de l'art, la naissance de l'artiste

Avec le recul, le plus intéressant dans tout cela reste le timing de cette déclaration. Le lendemain, 23 mars 1994, allait commencer une histoire où précisément, le beau jeu allait se mêler à l'explosivité et à la compétitivité pour produire de formidables résultats. Ce jour-là, le Brésil de Parreira s'impose 2-0 face à l'Argentine grâce à deux buts de Bebeto. Mais le plus important n'est pas là...

Le fait crucial de la partie intervient en fin de match, avec la sortie du double buteur, remplacé par un adolescent de 17 ans qui allait ensuite enfiler le maillot du Brésil 96 fois, marquer 62 buts au total pour le compte de la Seleção et devenir le meilleur réalisateur de tous les temps en Coupe du Monde, avant d'être d"passé par Miroslav Klose en 2014. Vingt-quatre heures après avoir décrété la mort de l'art dans le football de haut niveau, Parreira lançait celui qui allait devenir l'un des plus grands artistes du ballon rond au cours de la décennie à venir : Ronaldo Luís Nazário de Lima.

Deux premiers ballons d'une longue série

Avant ce 23 mars 1994, Parreira avait déjà convoqué l'attaquant de Cruzeiro à trois reprises, sans toutefois l'utiliser. Dans les jours précédant la rencontre, Ronaldo avait quant à lui annoncé dans les colonnes du journal A Gazeta Esportiva que, étant donné l'indisponibilité du titulaire Romario en raison d'une blessure au genou droit, il pensait qu'il allait débuter contre l'Argentine à la pointe de l'attaque. Au final, c'est Müller qui fut choisi pour épauler Bebeto. "J'espérais être dans le onze de départ, car Romario était out et Müller incertain. J'avais déjà été convoqué trois fois sans jamais disputer la moindre minute. Mais Müller s'est remis et je n'ai pas été titularisé", se souvient-il.

Comme si Ronaldo percevait déjà à l'époque que ce qui allait être pour lui un parcours de rêve en équipe nationale aurait dû commencer encore plus tôt. Pendant les quelques minutes où il a foulé la pelouse contre l'Argentine, il a touché deux ballons et les deux fois, l'adversaire a été forcé de faire faute sur lui. Mais il faut bien commencer quelque part et c'est donc ainsi, en match amical face à l'Albiceleste, que Ronaldo a fait ses premiers pas en Seleção.

Feuille de match

Date : 23/03/1994*
Lieu :
* Arruda
Arbitre : Wilson Souza

Buts : Bebeto (6', 75')

Cartons jaunes : Diego Simeone, Fernando Cáceres, Leonardo Rodriguez (Argentine)

Brésil : Zetti ; Cafu, Ricardo Rocha, Ricardo Gomes (Mozer, 46'), Branco (Leonardo, 46') ; Mauro Silva, Dunga (Mazinho, 68'), Raí (Rivaldo, 46'), Zinho ; Bebeto (Ronaldo, 80'), Müller

Sélectionneur : Carlos Alberto Parreira

Argentine : Goycoechea ; Hernán Diaz, Vasquez, Cáceres, Chamot ; Redondo, Simeone, Cagna (Montserrat, 61'), Leonardo Rodriguez (Ortega, 37') ; Claudio Garcia, Batistuta

Sélectionneur : Alfio Basile

Explorer le sujet

Articles recommandés

Ronaldo Luis Nazario, LOC Member attends the press conference after the LOC board meeting

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo : "Je suis vraiment impatient"

04 mars 2014

J-96 : Ronaldo fait son numéro

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

J-96 : Ronaldo fait son numéro

08 mars 2014

Ronaldo répond aux internautes

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo répond aux internautes

21 oct. 2013

"Il Fenomeno" Ronaldo ouvre la boîte à souvenirs

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

"Il Fenomeno" Ronaldo ouvre la boîte à souvenirs

21 oct. 2013

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrière

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrièr...

27 août 2013

Ronaldo (BRA)

Ronaldo (BRA)

04 avr. 2012

Ronaldo se joint au Comité Organisateur de Brésil 2014

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo se joint au Comité Organisateur de Brésil ...

01 déc. 2011