Mba place la barre haut

Sunday Mba of Nigeria celebrates
© Getty Images

En offrant la victoire au Nigeria en finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, Sunday Mba a été propulsé du jour au lendemain au rang de héros national. Toutefois, le milieu de terrain n'entend pas se contenter d'une gloire éphémère. Il compte bien profiter des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, ainsi que de la Coupe des Confédérations de la FIFA au Brésil pour se faire un nom au plus haut niveau.

En 2008 et 2010, le Nigeria a abordé la CAN avec un effectif de rêve, au sein duquel ne figurait aucun joueur issu du championnat national. Stephen Keshi a rompu avec ces pratiques en convoquant six pensionnaires de Premier League du Nigeria, dont Mba. En finale à Johannesburg, le sélectionneur des *Super Eagles *a préféré ce dernier à Nosa Igiebor, la jeune star du Betis Séville.

La suite appartient à l'histoire : Mba a inscrit l'unique but de la victoire sur le Burkina Faso et le Nigeria a soulevé le trophée pour la troisième fois de son histoire. Quelques jours plus tôt, le joueur de 24 ans avait lancé son équipe sur la voie d'un premier sacre depuis 19 ans en signant le but de la victoire sur la Côte d'Ivoire, en quart de finale.

Sous le feu des projecteurs
De retour au pays, Mba s'est à nouveau retrouvé sous le feu des projecteurs. Au terme de tractations parfois tendues, le milieu de terrain a rejoint les Enugu Rangers en provenance des Warri Wolves, un club qu'il fréquentait depuis deux saisons. Au plus fort de la tourmente, Stephen Keshi a même menacé de ne plus convoquer son joueur tant que son avenir ne serait pas réglé. La Fédération nigériane a été forcée d'intervenir. Finalement, Mba a fêté ses débuts sous ses nouvelles couleurs en marquant contre le Recreativo de Libolo lors d'un match de Ligue des champions de la CAF disputé en mai.

Malgré ce transfert très médiatique, la nouvelle coqueluche des supporters nigérians pourrait prochainement rejoindre l'Europe. Plusieurs clubs turcs et norvégiens le suivraient déjà de près. "C'est agréable de voir que l'on s'intéresse à moi depuis la Coupe d'Afrique. Je crois cependant que je peux aller encore plus loin, notamment en équipe nationale", répond Mba à FIFA.com lorsqu'on l'interroge sur son programme estival. "Nous allons reprendre les qualifications pour la Coupe du Monde et tout de suite après, nous irons disputer la Coupe des Confédérations au Brésil. Ces rendez-vous sont très importants et nous aurons à cœur de briller, surtout maintenant que nous sommes champions d'Afrique."

Les Super Eagles occupent pour l'heure la première place du Groupe F avec cinq points en trois matches. Toutefois, le Malawi, qui compte également cinq points, n'a pas dit son dernier mot. La Namibie (3 points) est en embuscade, tandis que le Kenya ferme la marche avec deux points. Le 5 juin, le Nigeria devra négocier un déplacement périlleux à Nairobi. En mars, les Harambee Stars avaient failli créer la surprise en s'imposant à l'extérieur. Il avait fallu un but de Nnamdi Oduamadi dans les derniers instants pour éviter la catastrophe.

Gagner malgré les absences
La dernière confrontation à Nairobi remonte à novembre 2009. À l'époque, les Nigérians s'étaient imposés 3:2 et avaient validé par la même occasion leur billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™. L'affaire s'annonce d'autant plus compliquée que Stephen Keshi devra se passer de plusieurs titulaires habituels comme Emmanuel Emenike, Victor Moses ou encore Joseph Yobo.

"Oui, nous serons privés de plusieurs joueurs importants pour ces échéances. Ils vont nous manquer mais nous allons tout faire pour gagner sans eux", assure Mba. "La semaine dernière, nous avons fait preuve d'une belle force de caractère contre le Mexique (2:2) à Houston. Il n'y a donc pas de raison de penser que nous ne nous ferons pas justice au Kenya, contre la Namibie ou en Coupe des Confédérations. Nous avons placé la barre très haut et, désormais, nos compatriotes attendent beaucoup de nous."

Le Nigeria participera pour la deuxième fois à la Coupe des Confédérations de la FIFA. En 1995, les *Super Eagles *s'étaient classés quatrièmes. Ils débuteront leur parcours le 17 juin à Belo Horizonte, contre Tahiti. Par la suite, ils affronteront l'Espagne et l'Uruguay.

Articles recommandés