Clubs - Italie

Piatek tient ses promesses à toute vitesse

Krzysztof Piatek (R) of AC Milan celebrates 
© Getty Images
  • Depuis son arrivée en Italie, Krzysztof Piatek tourne à un but par match en moyenne
  • Le Polonais collectionne les records, au Genoa comme à l’AC Milan
  • Retour sur son ascension à travers des statistiques et des témoignages

Lorsque que Krzysztof Piatek évoque ses années de formation à Dzierzoniow, une petite ville polonaise, le mot "but" revient souvent dans la conversation. À l’en croire, ces buts lui ont permis "d’échapper" à la drogue, un piège auquel beaucoup de ses anciens camarades de classe ont fini par succomber. Vêtu d’un maillot de Manchester United floqué au nom et au numéro de Cristiano Ronaldo, il semait la terreur dans les défenses adverses.

Dix ans plus tard, l’international polonais de 23 ans est engagé dans un duel haletant avec son idole pour le titre de Capocannoniere. Son insolente réussite dans le dernier geste, tant au Genoa qu’à l’AC Milan, l’ont propulsé du jour au lendemain parmi les meilleurs buteurs du continent.

Krzysztof Piatek - Cristiano Ronaldo : comparaison 2018/19 :

Piatek Ronaldo
Buts en Serie A 18 19
Buts toutes compétitions confondues 26 21
Buts par match 0.96 0.62

Des débuts tonitruants

Il y a encore un an, le Polonais était pratiquement inconnu. Il évoluait alors sous les couleurs de Cracovie et occupait la troisième place du classement des buteurs de l’élite.

Ces performances correctes, à défaut d'être éblouissantes, ont tout de même convaincu le Genoa de débourser 4 millions d’euros pour acquérir ses services. Néanmoins, rien n’indiquait alors que le club ligure avait mis la main sur un attaquant d’exception. Le sélectionneur Adam Nawalka n’avait d’ailleurs pas jugé bon de l’inclure dans sa liste de 23 joueurs convoqués pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™.

Mais Piatek a changé la donne en signant sept réalisations dès ses trois premières sorties génoises, la première 70 secondes après ses débuts. Intrigués, tous les poids lourds européens sont venus aux renseignements.

Confirmation milanaise

En janvier, le Polonais n’avait toujours rien perdu de son rythme et a su convaincre l’un de ces géants de passer à l’action. Le montant de son transfert en dit long sur son changement de statut : en quelques mois, les dirigeants de Gênes ont réalisé un bénéfice de 31 millions d’euros.

Débarqué à l'AC Milan, Piatek n’a eu de cesse de justifier la confiance placée en lui. Le club rossonero, qui n’avait gagné que trois de ses neuf derniers matches, est invaincu depuis l’arrivée de Piatek. Il a déjà signé sept réalisations en six sorties sous ses nouvelles couleurs. S'il venait à marquer ce 26 février contre la Lazio en Coupe d’Italie, il égalerait en seulement sept matches la marque laissée en six mois par Gonzalo Higuain, son prédécesseur à la pointe de l’attaque milanaise.

Son coéquipier Tiémoué Bakayoko, prêté par Chelsea, a une formule très simple pour décrire son nouveau coéquipier "Piatek ? Je suis tombé amoureux de lui !" À l’image de l’ancien joueur de l'AS Monaco, tous les Rossoneri sont sous le charme.

Les premières de Piatek

  • Premier joueur de l’AC Milan depuis Oliver Bierhoff à marquer lors de ses 4 premiers matches en Serie A pour le club
  • Premier joueur depuis Andriy Shevchenko en 1999 à marquer lors de ses 5 premières sorties en Serie A
  • Premier joueur à marquer 8 buts lors de ses 6 premiers matches en Serie A depuis Karl Aage Hansen en 1949
  • Premier joueur depuis Christian Vieri en 2002 à marquer lors des 7 premières journées d’une saison de Serie A

Ce qu’ils disent de lui

"C’est l’attaquant le plus complet avec lequel j'ai travaillé dans ma carrière." - Cesare Prandelli, entraîneur du Genoa

"Il a vraiment tout pour lui. Mais ce qui m’impressionne le plus, c’est son altruisme. Il tient le ballon, il cherche ses coéquipiers derrière lui, il observe les appels, il se bat et il est aussi le premier à défendre." - Davide Ballardini, ancien entraîneur du Genoa

"Piatek me fait penser à Robocop. Il ne sait dire que quatre mots. Il ne perd pas de temps à bavarder... mais il ne vit que pour marquer." - Gennaro Gattuso, entraîneur de l’AC Milan

"Gattuso a raison de le comparer à Robocop car il y a du cyborg en lui : il ne connaît pas la tension ou à la nervosité. C’est un finisseur qui possède une bonne technique individuelle." - Giorgio Perinetti, directeur sportif du Genoa

"Il est intelligent et extraordinaire. Il a énormément de talent. Sa technique et son intelligence tactique sont très au-dessus de la moyenne. Il est bon de la tête et du pied, il est efficace dans la surface de réparation et pourtant, il lui reste une grosse marge de progression. Mais il possède déjà la qualité essentielle d'un attaquant : la vitesse d’exécution. Il charge et, en une fraction de seconde, il appuie sur la détente." - Zbigniew _**Boniek**, légende du football polonais et président de la Fédération polonaise de football_

Explorer le sujet

Articles recommandés