Clubs

Real Madrid, la maison reste blanche

Real Madrid 1998
© FIFA.com

C'est le président historique du Real Madrid, Santiago Bernabéu, qui a proposé d'organiser un match entre le champion d'Amérique du Sud et le Champion d'Europe, ceci afin de déterminer le meilleur club du monde. Victorieuse des cinq premières éditions de la Coupe d'Europe, son équipe s'est du reste adjugé le premier trophée intercontinental. Il a ensuite fallu attendre 32 ans pour voir les Merengues briller à nouveau, avant qu'ils ne deviennent les premiers à avoir brandi le trophée à trois reprises, l'année de leur centenaire.

Naissance d'une institution
Le Real Madrid est né en 1902. En un peu plus de cent ans, il a réussi à se constituer un palmarès enviable qui le situe au sommet de la hiérarchie mondiale. L'arrivée de Bernabéu à la présidence propulse le club dans une période dorée marquée par de nombreux titres mais également par les travaux sur le stade mythique.

Avec des joueurs du calibre d'Alfredo di Stefano, Ferenc Puskas ou Gento, la Casa Blanca a décroché cinq Coupes d'Europe consécutives à la fin des années 50. A cette époque, le Real Madrid régnait sans partage sur l'Espagne et l'Europe.

La légende en marche
Toutefois, après le sixième sacre européen de 1966, les aficionados castillans ont dû attendre 32 ans pour voir leur club reconquérir le Vieux Continent. Mais n'allez pas imaginer une longue traversée du désert. Bernabéu a continué d'être le théâtre de grands spectacles footballistiques grâce au talent des stars qui ont tour à tour enfilé le maillot immaculé.

On pense notamment à la fameuse "Quinta del Buitre" dans les années 80, chérie par les supporters et formée de Butragueño, Míchel, Pardeza, Martín Vázquez et Manuel Sanchís, tous issus du centre de formation. Ces cinq hommes offriront bien des joies au Real. Incubateur de figures historiques, le club attirait également les meilleurs joueurs de l'époque, notamment Hugo Sánchez, Luis Molowny, Bernd Schuster, Jorge Valdano et Iván Zamorano pour ne citer qu'eux.

Aujourd'hui
Le Real Madrid a vécu une deuxième époque dorée à partir de la fin des années 90, quand il a commencé à bâtir une équipe surnommée "Les Galactiques". Luis Figo, Zinédine Zidane et Ronaldo sont ainsi venus se joindre à Roberto Carlos, Raúl, Hierro et Iker Casillas pour remplir l'armoire à trophées castillane. Avec trois nouvelles Coupes d'Europe et une Coupe Toyota, le Real Madrid était prêt à étendre sa popularité au-delà des frontières et à déchaîner les passions.

De toutes ces passions, la plus ancienne est celle engendrée par le "clásico" contre l'éternel rival, le FC Barcelone. Dans les camps merengues et blaugranas, on vit toujours ces matches à 200 %. Ce sentiment de rivalité, les Madridistas le ressentent également envers leur voisin implanté au sud de la capitale, l'Atlético de Madrid, l'autre club espagnol, avec le FC Barcelone, à posséder le trophée intercontinental dans sa vitrine.