Copa Libertadores

Retour aux affaires en Libertadores

Luiz Adriano of Palmeiras scores the first goal for his team against Guarani PAR in the Copa Libertadores 
© Getty Images
  • La compétition reprend avec 16 matches de la phase de groupes
  • Les demi-finales et la finale se disputeront en 2021
  • Le stade Maracanã accueillera la grande finale

La Copa Libertadores est de retour. Mise à l’arrêt pendant six mois par la pandémie de COVID-19, la prestigieuse compétition de clubs d’Amérique du Sud reprend ses droits le 15 septembre, avec quatre matches de la phase de groupes. Les deux premières journées des huit groupes ayant pu être disputées avant l’interruption, il restera à chaque club quatre matches à jouer pour gagner sa place parmi les 16 huitième-de-finalistes de la compétition.

Les huitièmes ainsi que les quarts de finale seront disputés en matches aller-retour avant la fin de l’année. Les demi-finales et la finale, seul match sec, disputé dans le mythique stade Maracanã de Rio de Janeiro, se joueront en janvier 2021.

On dénombre cinq anciens vainqueurs de la Libertadores parmi les clubs en piste pour la reprise de la compétition : Colo Colo et Peñarol, qui s’affrontent au Chili ; Santos et Olimpia, qui croisent le fer au Brésil ; et la Liga Deportiva Universitaria de Quito, que se rend sur le terrain du Binacional, au Pérou, néophyte de cette édition.

Le programme de la semaine

Dates clés

  • 21 octobre : fin de la phase de groupes
  • 24 octobre : tirage au sort des huitièmes de finale
  • du 25 novembre au 2 décembre : huitièmes de finale
  • du 9 au 16 décembre : quarts de finale
  • 6 et 13 janvier : demi-finales
  • samedi 23, dimanche 24 ou samedi 30 janvier : finale.

Les stats

  • 7 - comme le nombre d’équipes qui, jusqu’ici, ont engrangé 100 % des points mis en jeu. Il s’agit d’Independiente del Valle et de Flamengo (Groupe A), Palmeiras (Groupe B), le Racing Club et Nacional (Groupe F), Santos (Groupe G) et Libertad (Groupe H).
  • 8 - Le nombre de buts inscrits par l’Équatorien Fidel Martínez avec Barcelona (Équateur), ce qui fait de lui le leader du classement des buteurs. Derrière lui, on trouve le Brésilien de Palmeiras Luiz Adriano (4 buts), le Péruvien de l’Internacional Paolo Guerrero (3), et les Paraguayens de Guaraní, Raúl Bobadilla et Rodney Redes(3).
  • 14 - Quatorze des 32 clubs engagés dans la phase de groupes comptent au moins une Libertadores à leur palmarès. En plus des cinq anciens lauréats cités plus haut, sont en lice Palmeiras (tenant du titre), Grêmio, l'Internacional et San Paulo (Brésil), River Plate (finaliste de l’édition précédente), Boca Juniors et le Racing Club (Argentine), et Nacional (Uruguay).
  • 50 - Le Conseil de la CONMEBOL a décidé de porter de 30 à 40, puis de 40 à 50, la liste provisoire des joueurs des clubs participants.

Explorer le sujet

Articles recommandés