Ligue des Nations de l'UEFA

Revanche, record, et retrouvailles dans l'air

A general view of the action during the 2018 FIFA World Cup Russia Final between France and Croatia 
© Getty Images
  • Après l’interruption due à la pandémie, les équipes nationales sont de retour
  • L’Europe est la seule à reprendre la compétition
  • Une revanche de la finale de la Coupe du Monde 2018 en perspective

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions plus vu les équipes nationales en action. Après une longue pause de dix mois, les sélections reprennent du service, même si l’Europe est la seule à se lancer pour moment. Et quelle meilleure affiche pour renouer avec le football international que la revanche de la finale de la dernière Coupe du Monde de la FIFA™ ? Ce 8 septembre, la France, championne du monde en titre, accueillera la Croatie à Paris en lever de rideau de la deuxième saison de la Ligue des Nations de l’UEFA – 786 jours après son triomphe 4-2 à Moscou.

Cette première série de rencontres internationales concerne uniquement l’Europe. Sur les autres continents, les matches ont dû être annulés en raison de la pandémie.

Une absence et une arrivée remarquée

La Ligue 1 est la seule des cinq grands championnats européens à avoir prématurément clôturé sa saison 2019/20. Les Bleus étant, pour la plupart, expatriés, la situation actuelle ne devrait cependant pas poser trop de problèmes à Didier Deschamps, d’autant que le Paris Saint-Germain et Lyon ont réussi de beaux parcours en Ligue des champions de l'UEFA. Testé positif au Covid-19, Paul Pogba ne participera pas au match de la France contre la Croatie, ce qui pourrait permettre à Eduardo Camavinga de se faire une place sous le feu des projecteurs. Très apprécié à Rennes, le jeune milieu de terrain de 17 ans est en passe d'honorer sa première sélection en équipe de France.

Retrouvailles

Ce 3 septembre, à Stuttgart, l’Allemagne et l’Espagne ont rendez-vous pour un duel qui sent la poudre. Luis Enrique s’apprête à vivre son baptême du feu en tant que sélectionneur de la Roja... dix mois après sa nomination. L'ailier du FC Barcelone Ansu Fati, 17 ans, pourrait faire ses grands débuts au sein d’une équipe considérablement rajeunie. Désireux d’expérimenter, Luis Enrique pourrait aligner une formation sans avant-centre de métier. "Notre objectif est de remporter l’Euro l’année prochaine", déclare l’ancien international, qui ne redoute visiblement pas de mettre la pression sur son effectif.

Côté allemand, les joueurs du Bayern Munich, récent vainqueur de la Ligue des champions, ont majoritairement été laissés au repos. "Il y a des choses plus importantes en ce moment, avec cette pandémie. Nous prenons évidemment la Ligue des Nations très au sérieux, mais l’Euro est encore plus important pour nous", explique le sélectionneur allemand Joachim Löw. "Les Espagnols ont changé, ils ne cherchent plus autant les combinaisons. En revanche, ils sont très efficaces sur les ailes et ils ont plusieurs joueurs capables de frapper de loin. Ils pratiquent un pressing de qualité mais, parallèlement, ils maîtrisent l’art de trouver des espaces", analyse l’ancien adjoint de Jürgen Klinsmann.

L'ambition dans le 100

Des records, encore des records, toujours des records : c’est sans doute la première chose qui vient à l’esprit de la plupart des gens lorsqu’ils entendent le nom de Cristiano Ronaldo ou de Lionel Messi. Le Portugais est depuis un certain temps le meilleur buteur de l’histoire de son pays. Son compteur personnel est actuellement bloqué à 99, mais il espère franchir la barre des 100 réalisations le 5 septembre. La tâche s’annonce cependant difficile car le Portugal trouvera face à lui la Croatie, finaliste malheureuse de la dernière Coupe du Monde. De plus, CR7 a un nouveau record en vue ! En effet, l’Iranien Ali Daei est actuellement le meilleur buteur en sélection de tous les temps, avec 109 unités. Or, il y a fort à parier que le Turinois n’a pas renoncé à le détrôner…

Les Oranjes entre deux eaux

Le 7, une affiche alléchante opposera les Pays-Bas à l’Italie. Désormais à la tête de la Squadra Azzurra, Roberto Mancini a décidé de s’appuyer sur des talents confirmés, contrairement à la plupart de ses collègues, qui ont souhaité profiter de l’occasion pour lancer de nouveaux visages. En face, Ronald Koeman a quitté les Oranje après deux ans de service pour se consacrer au FC Barcelone. Son ancien assistant Dwight Lodeweges dirigera l’équipe face à l’Italie, même s'il ne fait pas partie des candidats à sa succession. "Je resterai jusqu’à ce qu’on trouve une solution. On peut s’attendre à ce que quelqu’un d’autre soit nommé prochainement", assure le sélectionneur intérimaire. Lors de la saison inaugurale de la Ligue des Nations de l’UEFA, les Pays-Bas avaient réussi l’exploit de surclasser la France et l’Allemagne. La tendance va-t-elle se poursuivre, à quelques mois de l’Euro ?

U20 Netherlands v U20 Germany - International Friendly
© Getty Images
Italy Training Session
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés