The Global Game

Saint-Martin passe à l’Oranje

KNVB’s WorldCoaches programme in St. Maarten
© Others
  • Saint-Martin est l’un des nouveaux bastions du football dans les Caraïbes
  • L’île fait partie des nombreux territoires qui bénéficient de l’aide du programme WorldCoaches
  • Saint-Martin a participé à la Ligue des Nations de la CONCACAF pour la première fois l’année dernière

La contribution des Pays-Bas au football mondial est immense, avec trois finales de Coupe du Monde de la FIFA™ disputées grâce à quelques-uns des joueurs les plus talentueux de la planète. Quant à la sélection féminine, après avoir été sacrée championnes d’Europe, les elle a atteint la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ pour la première fois en 2019.

Mais l’influence néerlandaise s’exerce bien au-delà de ses différentes sélections. Au cours des deux dernières décennies, la Fédération néerlandaise de football (KNVB) a joué un rôle actif dans le développement du football de base partout dans le monde et notamment dans les pays émergents. Cette activité a pris une dimension supplémentaire ces dix dernières années, grâce au programme WorldCoaches de la KNVB. Cinquante-deux pays à travers le monde et un demi-million d’enfants ont déjà profité de ce programme.

L’île de Saint-Martin, située dans les Caraïbes, constitutive du royaume des Pays-Bas, compte parmi les bénéficiaires. Autrefois intégré à l’archipel des Antilles néerlandaises, Saint-Martin se trouve parmi les îles Sous-le-Vent et partage une petite partie de ses terres émergées avec le territoire français du même nom.

Fondée en 1986, la fédération nationale est membre de la CONCACAF depuis 2002. Depuis quelques années, le football connaît une forte croissance à Saint-Martin, qui a renoué avec la compétition en 2016, après une longue absence de la scène internationale. L’équipe nationale a ainsi pris part à la première Ligue des Nations de la CONCACAF, organisée l’année dernière.

Les possibilités d'une île

Les dégâts causés par l’ouragan Irma en 2017 illustrent les difficultés que rencontrent les habitants dans leur pratique du football au quotidien. Le programme de formation fonctionne à plein régime avec 800 enfants inscrits. Malheureusement, l’absence de terrains freine la progression des insulaires.

C’est dans ce domaine que le programme WorldCoaches de la KNVB a décidé d’intervenir. Un an après le passage de l’ouragan, un premier mini-terrain artificiel a pu être inauguré. Quelques grands noms du football néerlandais étaient présents pour l’occasion, à commencer par Johan Neeskens, buteur en finale de la Coupe du Monde 1974, et Stanley Menzo, l’ancien gardien de but de l’Ajax Amsterdam.

KNVB’s WorldCoaches programme in St. Maarten
© Others

Cette contribution permet de mesurer l’importance de l’action menée par WorldCoaches à travers le monde. La réflexion des organisateurs ne se borne pas aux limites du terrain ; l’ambition est d’apporter des conseils dans tous les domaines. "Nous partons de la base de la pyramide. Le programme propose une combinaison unique de compétences psychosociales et techniques", explique Michael van der Star, responsable de WorldCoaches, interrogé par FIFA.com. "Au fil des années, nous avons pu mesurer et mieux comprendre l’impact que le ballon peut avoir sur la vie des jeunes. Notre objectif est toujours resté le même : accompagner le développement de la jeunesse et des communautés."

"Le programme WorldCoaches se concentre sur trois grands domaines. Nos projets sont toujours liés à l’un de ces trois piliers, à savoir le développement personnel, la cohésion sociale et la santé", précise-t-il. "Nous ne nous limitons pas à l’aspect technique du football ; nous nous intéressons aussi à son impact social. Les enfants du monde entier ont besoin de conseils pour bien grandir," poursuit-il. "Le football ne nécessite pas beaucoup d’équipement. Il faut de la place et un ballon. Il est donc très accessible et très utile pour l’émancipation des jeunes filles. Le football peut être un outil remarquable pour accompagner et motiver notre jeunesse."

Cet article s'inscrit dans notre série "The Global Game", qui met en lumière le football qui se joue loin des projecteurs. La semaine prochaine, nous irons aux Sorlingues.

Explorer le sujet

Articles recommandés