Lesotho

Senong mise sur la jeunesse pour faire des prouesses

Head coach Thabo Senong of South Africa gives instructions
© Getty Images
  • Le Lesotho n'a jamais participé à la Coupe du Monde ni à la CAN
  • Thabo Senong, 40 ans, s'appuie sur la jeunesse pour changer l'Histoire
  • Il avait mené l'Afrique du Sud à deux Coupes du Monde U-20 de la FIFA

Au Lesotho, on raconte toujours la même histoire. Une histoire plutôt triste. Celle d’un pays fou de football, mais qui attend toujours de pouvoir exprimer cette passion en fêtant une participation à un grand tournoi. Sur les 22 éditions de la Coupe du Monde de la FIFA, et les 32 éditions de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, le Lesotho n’a jamais réussi à intégrer la liste des qualifiés.

Alors même si la tradition se poursuivra pour Qatar 2022, les Likuena (les Crocodiles) espèrent changer la fin de l’histoire sur la scène continentale dès 2022, et écrire un nouveau chapitre sur la route de la Coupe du Monde 2026. Si le Lesotho voit loin, c’est qu’il a choisi de miser sur la jeunesse, aussi bien dans son effectif, que sur son banc de touche, avec la nomination du Sud-Africain Thabo Senong, 40 ans, au poste de sélectionneur.

"Je ne pense pas vraiment que l'âge compte pour être entraîneur", coupe pourtant Senong, au micro de FIFA.com. "J'ai vu beaucoup de jeunes entraîneurs qui ont réussi à travers le monde, comme Rinus Michels, Franz Beckenbauer, Arrigo Sacchi, Roberto Martinez et Carlos Alberto Parreira", cite-t-il, avant de détailler sa recette pour gagner le respect de ses joueurs malgré son jeune âge. "J'ai toujours misé sur ma passion et mes valeurs humaines qui me paraissent très importantes. J'ai l'expérience pour développer des joueurs et des équipes", assure celui qui commencé à entraîner à l'âge de 20 ans.

Ethiopia and Lesotho, Qatar 2022 qualifier
© CAF

L'opinion des anciens, la rapidité des jeunes

Vingt ans, c’est justement l’âge des joueurs qu’il a brillamment dirigés, et menés au plus haut niveau de leur catégorie. Sélectionneur de l’Afrique du Sud U-20 de 2015 à 2019, il a remporté la Coupe de la COSAFA U-20 2017 et mené les Amajitas aux Coupes du Monde U-20 de la FIFA 2017 et 2019, respectivement remportées par l’Angleterre et l’Ukraine. "Tactiquement, les équipes d'Europe et d'Asie étaient légèrement en avance sur les équipes d'Afrique", retient-il comme enseignement de ces expériences mondiales. "Elles se sont davantage appuyées sur des tactiques collectives et des compétences cognitives pour gagner des matchs, alors que les équipes d'Afrique, d'Amérique du Sud et de la CONCACAF se sont principalement appuyées sur des individualités possédant des qualités athlétiques et des compétences techniques."

Riche de cette expérience, Senong a relevé le défi d’une sélection seniors, et doit désormais adapter ses méthodes a un effectif plus âgé et plus mature. "La transition de jeunes à seniors n'est pas facile. J'ai dû m'adapter et être flexible pour tirer le meilleur parti des joueurs", admet le natif du township de Soweto. "J'ai dû ajuster mon style d'enseignement et permettre aux joueurs d'apporter leur contribution. Les seniors ont de l'expérience et des opinions tactiques. J'écoute davantage, je prends leurs idées et je vois s'ils apportent des possibilités par rapport aux demandes de la compétition, à l'opposition, à nos forces, et à nos principes tactiques. Avec les seniors, vous enseignez moins et vous passez plus de temps à gérer leurs personnalités et les interconnexions pour créer un vestiaire heureux."

Mais pour Senong, pas question pour autant de se priver de ce qu’il connaît le mieux, et dont il sait tirer le meilleur parti. "Nous essayons de donner des chances à des joueurs plus jeunes et talentueux", assure celui qui ne comptait aucun trentenaire dans le groupe qui a disputé le premier tour des qualifications africaines pour Qatar 2022 contre l’Éthiopie. "Nous devons leur donner plus de matches internationaux pour se développer et, espérons-le, être transférés dans des championnats étrangers. Nous insistons sur la rapidité du jeu dans nos matchs, que nous ayons la possession du ballon ou pas. Il est donc important d'avoir de jeunes avec de l'énergie et de l’intensité."

Thabo Senong en bref

  • Diplôme d'entraîneur professionnel en Afrique du Sud
  • Licence CAF A
  • Diplôme d'entraîneur de l'institut Johan Cruyff
  • Licence FIFA Youth et instructeur FIFA Coaching
  • Sélectionneur de l’Afrique du Sud U-20 de 2014 à 2019
  • Entraîneur-adjoint de l’Afrique du Sud A de 2014 à 2018
  • Vainqueur de la Coupe de la COSAFA U-20 2017
  • Qualification pour les Coupes du Monde U-20 de la FIFA 2017 et 2019

Gagner et faire rêver

La recette a failli fonctionner face aux Éthiopiens avec une élimination sans perdre en raison de la règle des buts à l’extérieur (0-0 en Éthiopie, 1-1 à domicile), mais les Lésothiens ont une autre occasion tester l’efficacité de cette nouvelle philosophie. En qualifications pour la CAN 2022 au Cameroun, ils affronteront le Nigeria, le Bénin et la Sierra Leone, avec l’ambition de créer la surprise. "Être l’outsider nous place dans le bon état d'esprit pour être vigilants et bien préparés", annonce le technicien sud-africain. "Nous travaillons dur pour amener les joueurs à y croire, améliorer l’alchimie entre eux, leur forme physique et le jeu collectif."

L’objectif est évidemment une qualification historique pour la compétition continentale, mais également la satisfaction de supporters qui ne demandent qu’à rêver. "Ils aiment le football basé sur la possession, avec beaucoup d'attaques et de buts. Ils détestent le football direct qui manque d'art, de créativité et d'imagination", détaille Senong. "Les fans peuvent être parfois impatients, agressifs et exigeants. Mais ils adorent gagner... ", conclut celui qui espère qui espère qu’on racontera bientôt une nouvelle histoire, avec une fin heureuse.

Head coach Thabo Senong of South Africa
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés

Aly Mbwana Samatta 

Qatar 2022 - Tanzanie

Samatta, héros et Villan

14 sept. 2020

Egyptian national team player, Ahmed Hassan During the Africa Cup of Nations 2019

Qatar 2022 - Égypte

Le Pharaon Hassan rêve en grand

04 sept. 2020