Clubs

Shandong, jeunesse et tradition

Jiao Zhe (L) of China's Shandong Luneng FC is tackled by Kim Han-Yoon (R) of South Korea's FC Seoul
© AFP

Même à l'aune de la courte histoire du football asiatique, le Shandong Luneng Taishan FC est un club relativement jeune. Cette grosse écurie du football chinois a été fondée en décembre 1993, quatre mois avant l'inauguration du championnat professionnel. En dépit de son apparition tardive sur la scène nationale et continentale, le triple champion de RP Chine et tenant du trophée rattrape le temps perdu à grandes enjambées.

Naissance d'une institution
Le club basé à Jinan peut se targuer d'être associé à une très longue tradition de ballon rond. La capitale de la province du Shandong n'est en effet qu'à quelques heures de route du district de Linzi, berceau présumé de la forme la plus ancienne du football - le cuju - aux environs de l'an 200 avant notre ère.

Les ambitions du club sont à la mesure de ses antécédents. Shandong a même érigé son objectif en slogan : devenir "le club du siècle", comprenez l'équipe de foot la plus prestigieuse du pays. Ces belles intentions n'ont rien de paroles en l'air, comme le montre le palmarès des Orange et Bleu : trois championnats et quatre coupes remportés au cours des 14 dernières années et trois participations à la Ligue des champions de l'AFC sur la période 2005/09.

Shandong entretient des liens privilégiés avec l'Europe et plus particulièrement avec la Russie et la Serbie. Ses quatre derniers entraîneurs depuis 1999 viennent de ces deux nations. Le club est particulièrement redevable à deux stratèges serbes, qui ont fait de cette bonne équipe régionale la meilleure formation du pays. Le premier, Slobodan Santrac, conduit Shandong au doublé coupe-championnat dès sa première année en charge. Cette saison-là (1999), il est logiquement élu "entraîneur de l'année". La performance est d'autant plus remarquable que jusque-là, Shandong n'avait jamais atteint le dernier carré du championnat de RP Chine.

Suite à cet exploit, Santrac décide de partir sous d'autres cieux, en l'occurrence ceux de l'équipe nationale d'Arabie saoudite. Lourde perte pour Shandong, qui connaît alors plusieurs années difficiles, symbolisées par une 12ème place, sur 16 équipes, au terme de l'exercice 2004. L'année suivante, le club voit enfin le bout du tunnel, grâce en grande partie à un autre technicien serbe, Ljubisa Tumbakovic, qui prend les rênes fin 2004.

La légende en marche
L'ancien entraîneur du Partizan Belgrade, club avec lequel il a remporté six championnats de Serbie, remet immédiatement Shandong sur la bonne voie. L'année de son arrivée aux commandes, Tumbakovic remporte la coupe et termine deuxième du championnat. La saison suivante, il imite son prédécesseur en offrant au club le deuxième doublé coupe-championnat de son histoire. En 2007, Shandong finit deuxième, derrière Changchun Yatai, avant de se réapproprier les lauriers nationaux en 2008.

Surnommé le "Real Madrid chinois" par ses supporters et par les médias, Shandong joue la carte de la formation. C'est ainsi que depuis plusieurs années, le club laisse le temps à ses stars en herbe d'arriver à maturité. Le meilleur exemple en la matière est le meneur de jeu Li Xiaopeng, principal architecte sur le terrain du premier doublé coupe-championnat, en 1999. Ce milieu virtuose portait le brassard de capitaine en équipe de RP Chine lors de Corée/Japon 2002, qui reste à ce jour l'unique participation de l'Empire du Milieu à une Coupe du Monde de la FIFA. L'autre figure emblématique de cette génération, Su Maozhen, évoluait lui aussi à Shandong. L'ancien attaquant est aujourd'hui entraîneur des U-19 chinois.

Aujourd'hui
Plus récemment, Zheng Zhi a remporté le deuxième doublé du club en 2006, avant de rejoindre l'Angleterre et la formation londonienne de Charlton. L'avant-centre Li Jinyu, meilleur buteur du championnat de RP Chine à plusieurs reprises, joue quant à lui toujours à Shandong.

Le stade
L'antre du Shandong Luneng Taishan FC est le Shandong Provincial Stadium . Stade multi-fonctionnel, il est l'un des joyaux du complexe sportif du Shandong Provincial Sports Centre. Construite en 1998, l'enceinte située dans la ville de Jinan peut contenir 43 700 spectateurs.

Explorer le sujet

Articles recommandés