Tournoi Olympique de Football Masculin

Talent rime avec polyvalent (II)

Former Argentine football striker Gabriel Batistuta takes part in a polo
© AFP

Tandis que Lionel Messi était en train d’illuminer de toute sa classe le Tournoi Olympique de Football Masculin, Pékin 2008, FIFA.com s’inspirait des JO pour se pencher sur ces joueurs qui, grâce à leur talent et leur polyvalence, ont embrassé une carrière professionnelle dans une autre discipline (Lien dans la colonne de droite). C’était il y a quatre ans.

Depuis, la légende du football argentin Gabriel Batistuta s’est mis au polo, le Français Bixente Lizarazu est devenu champion d’Europe de sa catégorie en jiu-jitsu brésilien, et le vainqueur du tour de France 2006 Oscar Pereiro a rejoint le club espagnol de Coruxo (3ème division espagnole). Londres 2012 arrivant à grand pas, c’est l’occasion de consacrer un nouveau volet à ces sportifs pas comme les autres.

Londres 2012, c’est justement le rendez-vous qu’avait donné l’Uruguayen Dario Silva à tous ses supporteurs. Amputé d’une jambe après un accident de voiture survenu en 2006, l’ancien pilier de la Celeste (49 sélections, 15 buts) s’était lancé le défi d’y représenter son pays dans une nouvelle discipline. "J’aime la rame, et j’ambitionne d’être à Londres en 2012. C’est à la fois une promesse et un rêve", avait-il lancé en 2009. Le rameur ne sera finalement pas aux JO, par contre on l’a revu sur des terrains de football à l’occasion de matches de charité.

Comme Dario Silva, Ricardo Saprissa s’est essayé à d’autres sports, brillant notamment au hockey sur gazon et au polo. Comme l’Uruguayen, Saprissa a porté les couleurs de l’Espanyol de Barcelone, avec lequel il a même gagné la Coupe d’Espagne en 1929. En revanche, le natif du Salvador a lui gouté aux joies des JO. Et c’est sous les couleurs de l’Espagne au tournoi olympique de Paris en 1924, catégorie... tennis !

Tacles glissés
Ce sont les Jeux Olympique d’hiver que vise de son côté Ilhan Mansiz. Auteur du but en or contre le Sénégal, il avait qualifié la Turquie pour les demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002. En 2006, Mansiz (21 sélections, 7 buts) a toutefois décidé de troquer les crampons pour des patins. Selon toute vraisemblance, il sera présent à Sotchi en 2014 dans l’espoir de décrocher une médaille… en patinage artistique.

"J'ai débuté le football très tard aussi. Je n'ai commencé à jouer au sein d'un club qu'à l'âge de 14 ans. Si vous êtes déterminé à faire quelque chose et que vous pensez y arriver ou si vous travaillez dur pour y parvenir, c'est possible, quel que soit votre âge", annonce le Turc de 39 ans* *qui a fait ses premiers pas sur la glace lors d’une émission de télé-réalité en 2007.

L’ex-joueur de Besiktas partagera la glace avec une autre retraitée du football, Kathrin Lehmann, déjà présente aux JO de 2006 et 2010. Gardienne de la sélection suisse de football (31 capes) jusqu’en 2010, Lehmann est la seule sportive à avoir remporté deux titres de championne d'Europe dans deux sports collectifs différents. Vainqueur de la Ligue des champions de l’UEFA féminine avec le FCR Duisbourg en 2009, elle a en effet gagné avec l’AIK en 2008, au poste d’attaquante, la Coupe d’Europe des Clubs Champions de hockey sur glace !

A 21 ans, l’Australienne Ellyse Perry peut, elle, se targuer d’avoir marqué un but à une Coupe du Monde de la FIFA (Allemagne 2011). Mais la véritable particularité de la Matilda est d’être également une des pièces maîtresses de la sélection de cricket australienne. Joueuse complète, elle est d’ailleurs pour beaucoup dans le titre mondial remporté par les siennes en 2010. "J'essaie d'être le plus présente possible dans les deux sports", avait-elle simplement confié à FIFA.com. Il faut croire que c’est jouable, les frères anglais Denis et Leslie Compton ayant pratiqué les deux sports à haut niveau, pendant près de 25 ans.

Du football américain au gaélique
Champion d’Allemagne en 1988 avec le Werder Brême, l’ancien international allemand Manfred Burgsmüller (3 sélections) a préféré arrêter le football avant de commencer une toute autre activité. Il a attendu d’avoir 47 ans pour finalement tenter sa chance dans le football américain, emmenant avec lui ses compatriotes Axel Kruse et Ingo Anderbrügge. Burgsmüller arrêtera cinq ans plus tard, devenant le joueur le plus vieux de l’histoire de ce sport.

Si les trois Allemands ont préféré exercer le football américain en Europe, un Autrichien a choisi de traverser l’Atlantique pour rejoindre la NFL : Toni Fritsch. Après trois titres de champion d’Autriche avec le Rapid Vienne, 9 sélections et 2 buts avec son équipe nationale, Fritsch a rejoint les Dallas Cowboys, s’offrant le Super Bowl 1972.

Après une carrière jalonnée par trois titres de champion d’Argentine, deux Copas Libertadores et une Coupe Intercontinentale, l’Argentin Vicente Pernia a choisi quant à lui de se reconvertir comme pilote automobile. Il terminera deuxième du Turismo Carretera, faisant notamment la fierté de ses fils Lionel, pilote automobile, et Mariano, footballeur, qui a notamment pris part à la Coupe du Monde 2006 avec l'Espagne.

L’Irlandais Kevin Moran a, lui, fait les choses dans le sens inverse. Ayant d’abord fait ses preuves au football gaélique, remportant au passage deux championnats d'Irlande en 1976 et 1977, Moran rejoint en 1978 la défense de Manchester United. Appelé à 71 reprises en équipe d’Irlande, il raflera deux Coupes d’Angleterre en 1983 et 1985 avec les Red Devils.

De quoi en inspirer d’autres : "Je pense être assez bon pour jouer à Manchester. Je suis rapide, j'ai à travailler mais je suis prêt" confiait récemment Usain Bolt...

Explorer le sujet

Articles recommandés