#WeLiveFootball

Un derby, une marche et une légende pour Ash 'The Flash'

Ash Treseder before Central Coast Mariners vs Newcastle Jets
© Others
  • Un accident a laissé Ashley Treseder paralysé à partir de la taille
  • Ses amis ont entrepris une marche de nuit de 90 km pour lever des fonds
  • Les Jets et les Mariners lui ont offert une journée inoubliable

"Être assis à côté d'une grande figure du football comme Craig Johnston, l'écouter analyser le match et prendre une bière avec lui au pub… C'est l'une des plus belles soirées de ma vie." Ce jour-là, en Australie, Ashley Treseder assistait à la rencontre Central Coast Mariners-Newcastle Jets dans une loge en compagnie de l'ancien joueur de Liverpool. Sous ses dehors optimistes, l'Australien aurait sans doute préféré vivre cet événement dans des circonstances différentes.

L'année 2019 s'annonçait sous les meilleurs auspices pour Ash 'The Flash’, comme on le surnommait en raison de sa rapidité. Impatient de prendre son poste de meneur de jeu dans les rangs de Broadmeadow Magic, il préparait également ses fiançailles prévues la semaine suivante. "C'était le dernier jour des vacances scolaires", raconte Ash à FIFA.com. "Nous sommes allés à Shoal Bay, une partie magnifique de la côte est de l'Australie. Nous avons lézardé au soleil, nous nous sommes baignés, nous avons déjeuné. Je n'avais jamais été aussi heureux. Je suis revenu à la voiture, mais j'ai rebroussé chemin pour m'offrir un dernier plongeon. Sur la jetée, il y a toujours une vingtaine de gamins qui plongent en même temps. Je l'avais déjà fait une bonne douzaine de fois."

Un malheur n'arrive jamais seul

Cette fois, les choses vont très mal tourner. Ash, qui travaillait aux côtés d'handicapés et s'occupait de personnes en fauteuil roulant, va se retrouver lui-même paralysé à partir de la taille. "Je n'avais pas réalisé que la marée était très basse", souffle-t-il. "J'ai cru m'écraser sur du ciment."

Il s'est cassé deux vertèbres du cou, en a brisé une autre, et a subi des lésions nerveuses et de la moelle épinière. Comme un malheur n'arrive jamais seul, il était menacé de ruine financière. Il lui a fallu suivre cinq mois de rééducation dans un hôpital privé, utiliser une technologie d'assistance au prix exorbitant et réaménager son domicile, tout en assumant les coûts de traitement. Heureusement, il a bénéficié de la générosité de la communauté des Nouvelles Galles du Sud.

"Trois amis avec lesquels j'avais joué au Wallsend FC se sont demandé comment lever des fonds", poursuit le fan des Newcastle Jets. "Notre premier match de la saison était le derby contre les Central Coast Mariners. Alors, ils ont eu l'idée d'aller d'un stade à l'autre à pied en pleine nuit !"

Fans et dirigeants exemplaires

Une marche de 90 kilomètres et de près de 30 heures sans dormir : tel est l'exploit accompli, au mépris des difficultés, par Luke Alexander, Dan Byatt, Ben Hamilton, Kelsey Moss et Duncan Sandie. "C'était incroyable", s'émerveille Ash. "Ils m'ont dit que pour s'encourager, ils gardaient constamment à l'esprit le but de leur action."

Les cinq marcheurs exténués ont été accueillis près du Central Coast Stadium par Ash, le dirigeant des Newcastle Jets Lawrie McKinna et un groupe de supporters du club, avant d'aller tous ensemble au match."Je dois remercier les Mariners, même si je suis fan de leur adversaire. Ils se sont montrés extrêmement généreux et bienveillants. Leur staff a été formidable", avoue Ash. "J'ai accueilli les Jets à leur entrée sur le terrain. C'était génial. J'ai parlé avec des joueurs que j'avais côtoyés en junior : Jason Hoffman, Ben Kantarovski, Nikolai Topor-Stanley, Nigel Boogaard. Ils m'ont envoyé des messages sympas sur Instagram."

"Lawrie s'est personnellement chargé de pousser mon fauteuil roulant et il s'est assuré que j'étais bien installé. Il a collecté les dons lui-même. Combien de dirigeants voit-on faire cela ? Beaucoup considèreraient cette tâche indigne d'eux", estime Ash. "J'étais assis à côté du grand Craig Johnston. Je n'en revenais pas. Je lui ai même dit que j'étais fan de Manchester United et il l'a plutôt bien pris. Craig et Lawrie sont des hommes pleins d'humilité."

Le football aide Ash à surmonter son épreuve. "J'adore le football depuis mes cinq ans", confie-t-il. "Depuis que ma mère m'a acheté mon premier maillot David Beckham. C'est dur de ne pas pouvoir jouer, mais j'ai de la chance, mon ancienne équipe compte me garder dans l'encadrement technique. Regarder du football pendant des heures m'a aidé à supporter le traitement."

La marche a permis de recueillir une somme très conséquente pour le traitement de l'Australien de 31 ans, mais ce dernier est encore loin de son objectif. Luke et ses amis réfléchissent à une autre levée de fonds à l'occasion du prochain derby en février.

Explorer le sujet

Articles recommandés

The Australian Soceroos jubilate after defeating Uruguay in the FIFA World Cup qualifier at Stadium Australia in Sydney, 16 November 2005.

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Aloisi envoie l'Australie au paradis

12 août 2008

The Australia women's football team played their first match in 1979

C'est arrivé un...

6 octobre 1979 : Et naquirent les Matildas...

06 oct. 2019