Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Un envol régional pour un billet mondial

New Zealand (r) against Fiji during the 2017 OFC U-19 Women's Championship
© OFC
  • Toute l'Océanie présente pour la première fois au Championnat Féminin U-19 de l'OFC
  • Attention croissante portée au football féminin dans la région Pacifique
  • Un billet mondialiste en jeu

Une nouvelle page d'histoire s'écrira au coup d'envoi du Championnat Féminin U-19 de l'OFC : pour la première fois, les 11 membres de la Confédération océanienne de football seront représentés, contre seulement six lors de la dernière édition tenue il y a deux ans. Les Îles Cook, la plus petite nation de la région, accueillent les festivités.

Outre la couronne continentale, la compétition met en jeu un billet pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2020. Vainqueur des six tournois disputés depuis le rattachement de l'Australie à l'AFC en 2006, la Nouvelle-Zélande part en position de force.

Championnat Féminin U-19 de l'OFC


Dates : 30 août - 14 septembre
Groupe A : Îles Cook, Fidji, Îles Salomon, Vanuatu
Groupe B : Samoa américaines, Nouvelle-Zélande, Samoa, Tahiti
Groupe C : Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tonga

Encore à ses balbutiements, le football féminin progresse à pas comptés dans une grande partie du Pacifique. C'est notamment le cas à Tahiti, une nation pourtant ancrée de longue date dans le football masculin et plus récemment, dans le beach soccer.

Tahiti a franchi une nouvelle étape quand, sous la houlette de la Française Stephanie Spielmann, détentrice d'une licence A de l'UEFA, la sélection senior a retrouvé la scène internationale l'an dernier, après une absence de sept ans. Le président de la Fédération tahitienne Thierry Ariiotima a exprimé sa satisfaction de voir un "réel" programme de développement du football féminin mis en œuvre. "Le football, sous toutes ses formes, doit appartenir à tous", a-t-il affirmé. "C'est aujourd'hui vrai à Tahiti, plus particulièrement pour les femmes."

Un moral en béton

Trois groupes se disputeront le droit de rejoindre le dernier carré, avant la finale prévue le 14 septembre. Tenantes du titre et favorites, les Football Ferns abordent l'épreuve avec un moral en béton après leurs exploits en Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018, dans laquelle elles ont décroché la troisième place et un premier podium au niveau mondial pour le pays.

Neuf Néo-Zélandaises présentes à Uruguay 2018 seront de la partie. Cinq membres de l'équipe - Maggie Jenkins, Aneka Mittendorff, Rose Morton, Gabi Rennie et la gardienne Nadia Olla - ont pris part à la campagne de qualification pour la dernière Coupe du Monde U-20. Olla était également du voyage en France pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™.

Sélectionneuse et nouvelle responsable du Future Ferns Domestic Programme, Gemma Lewis connaîtra son baptême du feu international aux Îles Cook. La Galloise a participé au Programme de mentorat des entraîneurs de la FIFA et a intégré l'encadrement technique de la sélection à France 2019. "C'est un groupe talentueux et nous avons hâte de le prouver", indique Lewis. "C'est formidable de bénéficier de tant d'expérience pour ce tournoi, mais nous ne tiendrons rien pour acquis et nous ferons tout pour accéder à la Coupe du Monde 2020."

Explorer le sujet

Articles recommandés