Un parfum de dernière chance

Argentina's Lionel Messi attempts to dribble past (L to R) Chile's Alexis Sanchez, Gary Medel, Arturo Vidal and Charles Aranguiz
© AFP

"Après cette double journée, je ne crois pas que le classement sera aussi serré qu'aujourd'hui",confiait récemment le sélectionneur argentin Edgardo Bauza au micro de FIFA.com. Il a probablement raison : les deux prochaines journées du tournoi préliminaire sud-américain pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ devraient permettre d'y voir plus clair et de tracer une ligne claire entre les équipes en ballottage favorable en vue de la qualification et celles pour qui la situation commencera à être très compliquée à quatre journées du terme de la compétition.

Derrière le Brésil (1er) et l'Uruguay (2ème), quatre équipes se tiennent en deux points. Le Paraguay (7ème) et le Pérou (8ème) sont légèrement distancés, mais n'ont pas dit leur dernier mot. Beaucoup d'équipes en concurrence directe vont s'affronter lors de cette 13ème journée, qui se jouera le 23 mars. Analyse des forces en présence.

L'affiche
Argentine-Chili
Estadio Monumental Antonio V. Liberti, Buenos Aires, 23 mars, 20h30 (heure locale)
*
Même si le classique Uruguay-Brésil st au programme, l'enjeu est gigantesque entre l'Argentine et le Chili. La rivalité est plus grande que jamais entre les deux équipes après les deux finales consécutives de Copa América remportées par la *Roja
contre l'Albiceleste. En outre, les Argentins (5èmes) doivent absolument l'emporter sur les Chiliens (4èmes) s'ils veulent s'immiscer parmi les quatre places directement qualificatives pour Russie 2018.

Côté argentin, Paulo Dybala est incertain, tandis que le Chili aura à déplorer les absences de Marcelo Díaz, blessé, et d'Arturo Vidal , suspendu. Dans un match qui risque d'être tendu, les Argentins devront se méfier, car ils comptent dans leur effectif 13 joueurs qui, en cas d'avertissement, seraient suspendus pour la 14ème journée. Les pronostics sont en faveur des locaux : le Chili n'a jamais battu l'Argentine sur ses terres en match officiel et dans les qualifications mondialistes, la Roja n'a réussi à éviter la défaite qu'à deux reprises, en 1996 et 2003.

Les autres rencontres
À Montevideo pour le choc entre l'Uruguay et le Brésil, la pression sera sur les locaux qui, en cas de défaite, risqueraient de perdre leur avance confortable à la deuxième place du classement. Mais dans ces qualifications, la Celeste a été intraitable jusqu'ici devant son public, avec un bilan de 100 % de victoires et seulement un but encaissé. Mais les statistiques sont aussi mirobolantes côté brésilien. Depuis l'arrivée aux commandes de Tite, la Seleção a gagné ses trois matches disputés à l'extérieur, sans concéder le moindre but. En outre, le gardien uruguayen Fernando Muslera est suspendu.

L'*Équateur *(3ème) se rend à Asunción, où il s'est incliné sept fois en autant de sorties précédemment en qualifications. Le *Paraguay *ne pourra pas compter sur Miguel Samudio ni sur Nelson Haedo Valdez, blessés. Dans le camp équatorien, Renato Ibarra manquera à l'appel.

La *Colombie *(6ème) accueille la *Bolivie *(9ème) en pensant déjà à son prochain match, en Équateur, le 28 mars prochain. En effet, les Cafeteros ne comptent pas moins de huit joueurs, dont James Rodríguez et Juan Cuadrado, sous la menace d'une suspension le 28 mars en cas d'avertissement face à la Bolivie.

Le *Pérou *(8ème) se rend au *Venezuela *(10ème) avec la ferme intention de jouer l'une de ses dernières cartes en vue de la qualification. Il le fera sans Luis Advíncula, absent pour cause de blessure. Les joueurs dirigés par Ricardo Gareca n'ont plus battu la Vinotinto chez elle depuis 1997.

Le joueur à suivre
Claudio Bravo (Chili)
*Le gardien a perdu sa place de titulaire à Manchester City et depuis le début du mois de février, il n'a disputé que trois matches. Mais pour son sélectionneur Juan Pizzi, il reste le "numéro un indiscutable" à son poste avec la *Roja
. Le capitaine chilien honorera à Buenos Aires sa 111ème sélection.

Le saviez-vous ?
La Bolivie n'a jamais marqué en Colombie dans une rencontre qualificative pour une Coupe du Monde de la FIFA™. En cinq matches, les Boliviens se sont inclinés cinq fois, encaissant 13 buts au passage.

Entendu…
"Il n'y a pas de match plus motivant que celui-ci en raison de la qualité de l'adversaire et parce que nous avons encore besoin de prendre des points. Nous allons tout donner, sans outrepasser les règles bien sûr." - Óscar Tabárez, sélectionneur de l'Uruguay

Les rencontres de la 13ème journée :
23 mars

Colombie - Bolivie
Paraguay - Équateur
Uruguay - Brésil
Venezuela - Pérou
Argentine - Chili

Articles recommandés

Argentina's coach Edgardo Bauza gestures

Coupe du Monde de la FIFA™

Bauza, objectif simple et double défi

16 mars 2017

Brazil's Neymar (L) is marked by Uruguay's Matias Vecino

Coupe du Monde de la FIFA™

Vecino, parti pour rester

14 mars 2017