A bien des égards, le football est un jeu d'enfant : l'équipe qui marque le plus de buts gagne. Point barre. Pourtant, chaque semaine, chaque championnat, chaque rencontre offre sa propre intrigue statistique qui fait du beau jeu ce spectacle fascinant. C'est pour cette raison que chaque semaine, FIFA.com passe à la loupe les chiffres qui se cachent derrière les résultats.

Le compte rendu de cette semaine s'intéresse aux records : ceux battus par le FC Barcelone et par le NAC Breda, celui égalé par Richard Dunne et celui brigué par l'inoxydable gardien de Manchester United.

83 minutes. C'est ce qui sépare Edwin van der Sar du nouveau record d'invincibilité en Premier League anglaise. Il y a quatre ans, son confrère Petr Cech avait passé 1 025 minutes, du 12 décembre 2004 au 5 mars 2005, sans concéder le moindre but. Impressionnant ! Mardi 27 janvier contre West Bromwich Albion, l'imperturbable portier néerlandais a l'occasion de dépasser l'ancien Rennais. Avec 942 minutes consécutives d'imperméabilité, le Mancunien a déjà fait tomber sa meilleure référence personnelle, à savoir 846 minutes avec l'Ajax, au cours de l'Eredivisie 1995/96.

31 ans et 34 jours. C'était la moyenne d'âge du onze titulaire du NAC Breda face à Utrecht samedi, ce qui en a fait l'équipe la plus âgée à pénétrer sur un terrain d'Eredivisie depuis 20 ans. Le club du sud des Pays-Bas avait déjà établi un premier record en la matière en novembre dernier, effaçant des tablettes la moyenne de 30 ans et 227 jours affichée par le RKC Waalwijk lors de sa victoire 3:0 contre le Roda JC, le 1er décembre 2001. Breda n'a pu obtenir un résultat similaire puisqu'il n'a fait que match nul 1:1 avec Utrecht. Malgré tout, ces "papys" font la fierté de leur club puisqu'ils occupent actuellement la sixième place du classement, à seulement une longueur du grand PSV.

19 matches. C'est ce qu'il aura fallu au FC Barcelone pour atteindre la barre des 50 points en Liga. Jamais un club n'avait compilé ce total symbolique en si peu de journées. Le géant catalan a concrétisé ce record en signant une brillante victoire 5:0 contre le Deportivo La Corogne samedi. Les inconditionnels du Real Madrid rappelleront toutefois que leur légendaire équipe du début des années 1960 avait enregistré un bilan similaire de 16 succès, deux nuls et une défaite au cours de la saison 1960/61. Alfredo di Stefano et compagnie n'avaient pas atteint le même total pour la simple et bonne raison que la victoire ne valait que deux points à leur époque... De son côté, le tenant du titre pointe à 12 longueurs du Barça, mais il a consolidé sa deuxième place dimanche en s'imposant 3:1 contre Osasuna.

14 ans et huit mois que l'Atalanta n'avait pas battu l'Inter Milan à domicile. Les Bergamasques ont enfin vaincu le signe indien face à leurs problématiques visiteurs. Les Nerazzurri milanais ne s'étaient pas inclinés chez leurs homonymes depuis une défaite 2:1 le 1er mai 1994. De toute son histoire en Serie A, jamais l'Atalanta n'avait connu bête noire aussi tenace. En tout cas, c'est bien au stade Atleti Azzurri D'Italia que les hommes de Jose Mourinho ont subi leur deuxième revers de la saison. Intrigante coïncidence, l'homme qui a signé un doublé pour les Orobici n'est autre que le doyen des buteurs de la semaine. A 35 ans et 292 jours, Cristiano Doni a prouvé qu'il faut encore compter avec lui.

8 cartons rouges en Premier League. Voilà le vilain record que le joueur de Manchester City Richard Dunne a égalé ce samedi. En mettant une semelle à Amr Zaki dans les derniers instants de la victoire 1:0 des Citizens contre Wigan Athletic, Dunne a dépassé le bouillant trio constitué par Roy Keane, Vinnie Jones et Alan Smith, qui ont tous vu rouge à sept reprises. Il a aussi rejoint Patrick Vieira et Duncan Ferguson en tête des "bad boys" de la Premiership. Sachant que le Français opère aujourd'hui en Italie et que Ferguson a rangé ses crampons, Dunne est aujourd'hui en passe de prendre seul la tête de ce classement peu recommandable.