Abdelmajid Chetali est le premier entraîneur africain à avoir disputé et remporté, en 1978 avec la Tunisie, un match de Coupe du Monde. A l'occasion de l'anniversaire de sa naissance le 4 juillet 193, FIFA.com dresse son portrait. 

Avant d'être un entraîneur mythique, Abdelmajid Chetali avait été un milieu de terrain créatif et endurant, organisant le jeu avec une grande maîtrise technique, exploitant la moindre faille défensive pour effectuer des ouvertures millimétrées pour des équipiers à qui il demandait sans cesse d'être en mouvement. Son seul pêché mignon était peut-être de retarder parfois transmission pour s'offrir un petit pont ou un dernier crochet...

Joueur très correct, en 70 matches avec la sélection tunisienne (4 buts)  il n'a reçu qu'un seul carton jaune au cours de sa carrière. Capitaine de l'Etoile Sportive du Sahel, où il a effectué l'essentiel de sa carrière, et de l'équipe nationale, il passe en 1974 le diplôme de l'Institut supérieur de Cologne et devient, presque sans transition, entraîneur des Aigles de Carthage, l'équipe nationale de Tunisie, en janvier 1975.

Ayant une incroyable capacité à expliquer, à convaincre et à démontrer balle au pied, il réussit a tirer le meilleur parti de chaque joueur, a surmonter les situations de crises pour finalement qualifier la Tunisie pour sa première phase finale d'une Coupe du Monde de la FIFA lors d'Argentine 1978. C'est lors de cette compétition qu'il entre dans l'histoire du football africain en conduisant son équipe à la victoire contre le Mexique (3:1). Certes, ce succès ne suffira pas pour passer le premier tour mais il constitue la première victoire d'une équipe africaine sur la scène mondiale.

Il est ensuite devenu un consultant sportif réputé pour une chaîne de télévision, ce qui lui a permis de suivre l'évolution du football. Pour cet homme imprévisible et fantasque, le message pour les jeunes générations a toujours été toujours le même: "Soyez solidaires, restez concentrés, osez, osez, osez. En football, tout est possible !" Et quand on lui demande de résumer sa carrière il répond en souriant: "Je me suis fait plaisir et je crois avoir donné du plaisir..."