La 124ème Assemblée générale annuelle de l’International Football Association Board (IFAB) se tient le 6 mars au siège de la FIFA à Zurich, sous la présidence de l'instance faîtière du football mondial, comme chaque année de Coupe du Monde de la FIFA.

Des propositions d’amendements aux Lois du Jeu 1 (Terrain de jeu) et 5 (Arbitre) figurent à l'ordre du jour, ainsi que des discussions sur quelques sujets brûlants. Mais au fait, qu’est-ce que l’IFAB ? Quand est-il né ? Quel a été son rôle dans l’histoire ? FIFA.com vous rafraîchit la mémoire.

Création de l'IFAB
Constitué de deux représentants de chacune des quatre associations du Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord), l'IFAB se réunit pour la première fois le 2 juin 1886 à l'instigation de la FA anglaise. Consciente de la nécessité d'harmoniser les critères du règlement à une époque où il n'était pas le même suivant le pays où se disputait le match, l'IFAB devient le gardien des Lois fondamentales du Jeu. Son objectif : préserver les Lois du Jeu, les superviser, les étudier et - éventuellement - les modifier.

Le football connaît rapidement un succès mondial et, en mai 1904, sept pays se réunissent à Paris pour créer la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Dès 1906, Daniel Burley Woolfall, ancien dirigeant de la FA, succède au Français Robert Guérin au poste de Président de la FIFA. La FA rejoint la FIFA la même année et en 1913, la FIFA devient membre de l'IFAB.

Au sein d'un IFAB rénové, la FIFA se voit octroyer le même poids que les quatre associations britanniques réunies. Le total s'élève toujours à huit voix mais la FIFA obtient quatre voix, tandis que l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande conservent une voix chacun. La majorité des trois quarts reste nécessaire pour l'adoption d'une nouvelle mesure.

Les Lois du Jeu
Le hors-jeu, sans doute la loi la plus conflictuelle, a été réglementée dès l'établissement du premier règlement en 1863. A l'époque, tout joueur situé au-devant du ballon était considéré hors-jeu. A la fin des années 1860, la FA édicte la règle dite "du troisième joueur" (pour ne pas être hors-jeu un attaquant doit avoir au moins trois défenseurs devant lui) qui va permettre au jeu de passes de se développer. Ce n'est qu'en 1925 que la loi est amendée et le nombre de joueurs ramené à deux.

Les dégagements aux six mètres ont fait leur apparition en 1869, les corners en 1872. Le premier penalty a été sifflé en 1891 mais jusqu'en 1902 ils pouvaient être tirés depuis n'importe quel point situé à 11 mètres du but.

Le nombre de buts augmente à partir de 1912 suite à la décision d'interdire aux gardiens de but de prendre le ballon à la main hors de la surface de réparation. En 1920, les hors-jeux consécutifs à une touche sont annulés. A petits pas,  l'IFAB suit l'évolution du jeu et des mentalités. L'interdiction faite aux gardiens après la Coupe du Monde de la FIFA 1990 de prendre à la main une passe en retrait volontaire ou la décision de 1998 de sanctionner d'un carton rouge le tacle par derrière en sont de bons exemples. La centenaire IFAB continue année après année de protéger et préserver le beau jeu, dont l’essence même est la simplicité.