Vous en avez l’habitude, FIFA.com compile chaque semaine les meilleures déclarations des sept jours écoulés. Au menu de la semaine, une révélation de Sir Alex, une déclaration d’amour de John Terry, une autre de dépit de Jean-Michel Aulas, et une promesse de Sergio Ramos…

Au micro de FIFA.com…
"Au Standard, on a fait de nous des machines à gagner. Parfois on vous demande la manière, et je préfère toujours vaincre avec. Mais au bout du compte, on nous demande d’abord de gagner. Si je n’ai plus cette envie, j’arrête" - Michel Preud’homme, entraîneur du FC Twente

"Les derniers mois avaient été très éprouvants. On se sentait impuissants et frustrés parce qu’on s’en prenait à notre vie privée, ce qui a tendance à instaurer une ambiance désagréable autour de l’équipe. Ceci influait aussi sur notre motivation. Mais ce nouveau départ se passe bien et nous voulons progresser petit à petit" - Giovani Dos Santos, à propos des changements dans la sélection du Mexique

"Je ne connais même pas le nombre exact de mes sélections ! Par contre je me rappelle de tous mes matches. Ça récompense juste le travail que j’effectue au quotidien pour pouvoir continuer à jouer. Mais cela ne reste que des chiffres..." - Sandrine Soubeyrand, détentrice du record de sélections en France (154)

En France
"Il ne faut rien lâcher, et faire un carton plein. On a des raisons d'espérer. Mais si Lille gagne tout, on n'aura plus qu'à les féliciter, car ils auront mérité leur place" - José Anigo, directeur soprtif de l’Olympique de Marseille

"Claude Puel sera sur le banc jusqu'à la fin de saison, de toute façon je n'ai pas le choix. Ce n'est pas une question de confiance, c'est une question de stratégie. On ne change pas d'entraîneur à trois matchs de la fin quand on est troisièmes. On peut le faire si on n'a rien à gagner ou si on prépare déjà l'année suivante. Là, on a tout à gagner ou éventuellement beaucoup à perdre" - Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique lyonnais

"Je ne veux pas donner d'explications parce qu'aujourd'hui dans la presse, quand on donne des explications, ce sont des excuses. Je veux simplement féliciter Valenciennes" - Frédéric Antonetti, après la défaite de Rennes à Valenciennes

"Cela fait mal au cœur de perdre, à la longue. C'est regrettable de ne jamais être récompensé" - Faruk Hadzibegic, entraîneur d’Arles-Avignon

En Angleterre
"Les dirigeants voulaient une réponse tout de suite, mais je ne pouvais pas leur donner puisque j'allais à la Coupe du Monde au Mexique avec l'Écosse. Donc la piste Arsenal est tombée dans l'oubli. Quelques mois plus tard, je suis allé à Manchester United" - Sir Alex Ferguson, entraîneur de Manchester United, aurait pu entraîner Arsenal

"Il a mon soutien total. J'aime Carlo" - John Terry, capitaine de Chelsea, à propos de Carlo Ancelotti

"Ce serait un plaisir de rester mais s'ils pensent qu'il est temps pour moi d'arrêter, je l'accepterai. Dans ma tête je suis prêt à m'arrêter" - Patrick Vieira, milieu de terrain de Manchester City

"Mourinho n’arrivait pas à me coacher. Je ne sais pas pourquoi mais il n’arrivait pas à me comprendre. Mancini fait ce que Mourinho n’a pas réussi" - Mario Balotelli, ex-joueur de l'Inter Milan, attaquant de Manchester City

"Je pense que nous sommes trop gentils, nous devons nous battre beaucoup plus"- Bakari Sagna, défenseur d'Arsenal

En Italie
"Guardiola est au-dessus de moi, il entraîne depuis trois ans et il a déjà tout gagné. A 41 ans, c'est un des meilleurs du monde, si un jour il vient à l'Inter, heureux Inter!" - Leonardo, entraîneur de l’Inter Milan

En Allemagne
"Le Real Madrid a toujours acheté des Galactiques et maintenant il se rend compte que les choses ne vont pas si bien avec cette philosophie. Pour faire une équipe championne, Mourinho cherche des gagneurs, comme Altintop et plus des galactiques" - Ze Roberto, milieu de terrain de Hambourg, ancien joueur du Real Madrid

"C’est le plus grand club au monde. La conversation avec Mourinho a été très importante pour moi. Mon rêve désormais est de gagner la Ligue des champions avec le Real Madrid" - Nuri Sahin, milieu de terrain du Borussia Dortmund, transféré au Real Madrid

En Espagne
"Je félicite le FC Barcelone, ils ont fait un très bon championnat, très sérieux. Je les félicite, de ma part et de celle du Real Madrid, dans la mesure où ils se sont montrés très respectueux lorsque nous avons gagné la Coupe du Roi il y a quelques jours" - Iker Casillas, gardien de but du Real Madrid

"Soyez tranquilles, je la tiens bien et elle ne tombera pas cette fois" - Sergio Ramos, défenseur du Real Madrid, lors de la présentation de la Coupe d’Espagne aux supporters madrilènes

"Champions ! Merci beaucoup à tous, c’est la récompense des efforts de toute l’année! Quelle meilleure manière de fêter mon anniversaire ? Merci à tous pour vos messages de félicitations! Vamoooooos!" - Andres Iniesta, milieu de terrain du FC Barcelone, sur son compte Twitter

Ailleurs
"Je suis meilleur quand on me siffle. J’arrive toujours à sortir les quelques pour cent supplémentaires qui aident mon équipe" - Alexander Frei, attaquant du FC Bâle

"Cela fait perdre une à deux minutes à chaque fois, le temps que le mur se mette en place. Quand je jouais à Santos, j’arrivais à dribbler un, deux, trois, quatre joueurs. Le cinquième faisait faute, on obtenait un coup franc, mais toute l’équipe adverse pouvait former un mur. C’était injuste" - Pelé, qui souhaiterait voir les murs disparaître sur les coups francs directs

"C’est le match de l’année. Bien sûr, je serai à la Bombonera! En tant que vrai supporter, j’espère que Boca va gagner, mais j’espère surtout que Martin Palermo va marquer. C’est un ami et ce sera son dernier Superclásico, donc je serai là pour l’encourager" - Juan Martín Del Potro, joueur de tennis argentin, supporter de Boca Juniors avant le match contre River Plate