L'un des plus grands moments de sa carrière n'a jamais été immortalisé sur pellicule. Le 24 août 1963, Friedhelm "Timo" Konietzka a pourtant inscrit le tout premier but de l'histoire de la Bundesliga. L'attaquant du Borussia Dortmund n'a même pas eu besoin d'une minute pour tromper la défense du Werder Brême. "À l'époque, il n'y avait pas encore de caméras dans tous les stades. Nous jouions à Brême et les photographes se trouvaient derrière notre but", racontait l'ancien international aux neuf sélections, il y a quelques années de cela.

Lundi 12 mars 2012, Konietzka s'est ôté la vie à Brunnen, en Suisse. Atteint d'un cancer incurable de la vésicule biliaire, l'ancien champion de 73 ans avait fait part de ses intentions : "Je tiens à remercier Exit (une association pour le droit à mourir) qui m'a libéré de mes souffrances lundi et qui m'a accompagné tout au long de ce chemin difficile".

Un an auparavant, Konietzka avait annoncé ses intentions : "J'ai déjà prévu ma fin. J'ai perdu beaucoup de proches. Ma sœur et l'un de mes frères ont déjà été victimes du cancer. J'ai connu des moments difficiles. Lorsqu'elle était en maison de retraite médicalisée, ma mère ne me reconnaissait plus. Ça m'a donné à réfléchir. Je ne veux pas que l'on prolonge artificiellement mon existence. Je souhaite m'épargner des souffrances et des soins inutiles". L'ex-footballeur a donc mis fin à ses jours en ingérant un cocktail médicamenteux.

Le football reconnaissant
Les fans de football allemand n'oublieront sans doute jamais son but historique en 1963 mais Konietzka laisse derrière lui une carrière bien remplie. Le natif de Lünen a débuté sa carrière au VfB 08, le club de sa ville. En 1967, il comptait 72 buts en 100 matches de Bundesliga, disputés sous les couleurs du Borussia Dortmund et de Munich 1860. Un seul homme présente une moyenne plus élevée : Gerd Müller. Konietzka a raccroché les crampons en 1971 au FC Winterthur, en Suisse, avant de s'essayer au métier d'entraîneur. Il a ainsi occupé différentes fonctions au Borussia Dortmund, au Bayer Uerdingen et au Grasshopper Zurich.

En tant que technicien, il a remporté le championnat de Suisse trois ans de suite avec le FC Zurich, entre 1974 et 1976. Sous sa houlette, le FCZ a atteint la demi-finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1977. Par la suite, Timo Konietzka a ouvert un hôtel à Brunnen avec sa femme.

"Grâce au football, j'ai pu quitter la mine où je travaillais et jouer pour le club de mes rêves, le Borussia Dortmund. J'ai ainsi eu l'occasion voyager dans le monde entier, sans débourser le moindre sou." Konietzka n'a jamais oublié tout ce que le football avait fait pour lui. Aujourd'hui, le football peut à son tour lui exprimer sa reconnaissance.