La semaine en chiffres

Légendes espagnoles, retour hongrois, record équatorien

(FIFA.com)
Spain's goalkeeper Iker Casillas reacts during the friendly football match Spain vs England.
© AFP

Dans sa revue statistique hebdomadaire, FIFA.com revient sur les exploits de Felipe Caicedo et Mohammed Al-Sahlawi dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, sur la renaissance hongroise et sur deux anciens coéquipiers du Real Madrid.

100 rencontres internationales sans encaisser de but : c'est le jalon atteint par Iker Casillas, devenu le premier gardien de l'histoire à réussir cette prouesse. Le capitaine de l'Espagne a accompli l'exploit à l'occasion de la victoire de la Roja 2:0 sur l'Angleterre. Le portier de 34 ans fêtait sa 165ème sélection. Il égale ainsi le record européen détenu jusqu'ici par le Letton Vitalijs Astafjevs et passe devant l'Américain Cobi Jones au classement mondial des joueurs les plus capés, où il occupe désormais la septième place. En outre, Casillas a permis à l'Espagne d'aligner une sixième victoire consécutive sans encaisser le moindre but. La Roja égale son propre record en la matière. Les joueurs dirigés par Vicente del Bosque ont par ailleurs mis fin à une série de 15 matches sans défaite pour l'Angleterre, qui n'avait plus été battue depuis son échec 2:1 face à l'Uruguay à Brésil 2014.

22 trophées en 21 saisons : c'est sur ce bilan exceptionnel que Raul *a refermé le livre de son éblouissante carrière. La légende de l'Espagne et du Real Madrid a donné son chant du cygne en aidant le *New York Cosmos à s'adjuger de nouveau le NASL Bowl grâce à une victoire 3:2 sur Ottawa Fury, synonyme de sacre de champion. Raul a gagné 16 de ses 22 trophées avec le Real Madrid. Depuis son départ de Bernabeu, où il a engrangé trois Ligues des champions de l'UEFA et six titres de champion d'Espagne, sans oublier ses 323 buts inscrits sous le maillot merengue, Raul a connu de nouveaux succès en Allemagne, au Qatar et aujourd'hui aux États-Unis. Cerise sur le gâteau : en pas loin de 1 000 rencontres disputées en tant que professionnel, il n'a jamais reçu de carton rouge.

5 buts ont été inscrits par* Mohammed Al-Sahlawi* lors de la victoire de l'Arabie Saoudite 10:0 sur le Timor Oriental, dans les qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. C'est la plus large victoire de l'histoire du football saoudien. L'attaquant d'Al-Nassr est devenu le premier joueur à inscrire cinq buts dans un match de qualifications pour la Coupe du Monde depuis le Néo-Calédonien Jacques Haeko contre les Samoa en 2012, et le premier à l'extérieur depuis plus de 14 ans et le quintuplé de Yasir Salim lors de la victoire des Émirats Arabes Unis 12:0 au Brunei en avril 2001. Al-Sahlawi a déjà fait trembler les filets adverses 18 fois lors de ses neuf dernières apparitions en équipe nationale. Malgré la prolificité de l'attaquant de 28 ans, l'Arabie Saoudite ne possède pas la meilleure attaque des qualifications asiatiques. Cet honneur revient au *Qatar *qui, fort de ses 27 buts inscrits au deuxième tour, est devenu la première nation qualifiée pour la phase suivante de la zone à la faveur d'une sixième victoire de rang.

5 matches consécutifs en qualifications pour la Coupe du Monde ont eu un point en commun pour l'Équateur : un but de Felipe Caicedo. L'attaquant de l'Espanyol Barcelone a trouvé la faille lors des quatre premières sorties de son pays dans les qualifications pour Russie 2018, à quoi il faut ajouter sa réalisation contre le Chili lors de l'ultime journée du tournoi préliminaire pour Brésil 2014. Caicedo entre dans un panthéon où il va côtoyer le seul autre joueur de l'histoire à avoir marqué dans cinq matches successifs de qualifications mondialistes en Amérique du Sud, à savoir le Chilien Jorge Aravena. Il devient également le premier Équatorien à marquer dans plus de trois matches d'affilée dans les qualifications pour le Mondial. Le joueur de 27 ans a de nouveau fait mouche à l'occasion de la victoire 3:1 de la Tricolor au Venezuela. Il est le deuxième Sud-Américain à marquer dans quatre rencontres de suite à l'extérieur, l'autre étant encore un Chilien, Humberto Suazo. Chaque fois, Caicedo a battu le gardien sur son premier tir cadré du match. Il est désormais le deuxième meilleur buteur équatorien de tous les temps dans les qualifications pour la Coupe du Monde, derrière le légendaire Agustin Delgado, qui compte 16 réalisations. Enfin, Caicedo contribue au début de campagne tonitruant de l'Équateur, qui est devenu la première équipe depuis 15 ans à aligner quatre victoires de rang au cours des quatre premières journées des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde.

3 décennies sans participer à un tournoi majeur : la traversée du désert prendra fin l'année prochaine pour la Hongrie. Vainqueurs de la Norvège dans les barrages pour l'UEFA EURO 2016, les Magyars vont disputer en France le troisième tournoi continental de leur histoire, et leur premier depuis 1972. Quant à la dernière participation à un tournoi majeur de l'équipe qui a un temps régné sur le football mondial, elle remonte à la Coupe du Monde 1986. Le gardien hongrois Gabor Kiraly aura la possibilité d'entrer dans l'histoire en France en devenant le premier joueur ayant atteint la quarantaine à participer à l'EURO. Contre la Norvège, Kiraly a enregistré ses 100ème et 101ème sélections avec la Hongrie. Encore un match, et il dépassera le record national appartenant de longue date au légendaire* Jozsef Bozsik*.

Articles recommandés