1 - 6 octobre

L'hebdo des bons mots

(FIFA.com)
Neymar celebrates after scoring a goal against Belgrade Red Star
© AFP

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Le Mondial, c’est du passé. J’ai beaucoup souffert avec ma blessure avant la compétition. Mais c’est du passé et je vais de l’avant. J’ai tout fait pour être avec le Brésil à la Coupe du Monde. J’ai donné le meilleur de moi-même. Il y a une grande frustration par rapport à cette compétition, mais je ne vais pas pleurnicher toute ma vie. J’ai plus de raisons d’être heureux que triste aujourd’hui" - Neymar, attaquant du Brésil

"Pour moi, ce serait juste un extra bonus. Je pense que je suis plus grand que toute la MLS. Donc cette récompense est juste un bonus pour celui qui l'aura, ce n'est pas mon objectif principal. Ce trophée, je n'en veux pas si on ne gagne pas la MLS. Je préfère que mon équipe aille en playoffs et gagne le titre. Le reste, ce n'est que du bonus" - Zlatan Ibrahimovic, attaquant des Los Angeles Galaxy, à propos du titre de titre de meilleur joueur de la saison

"Ce sont des joueurs de football qui sont partis à la Coupe du Monde, ce sont les Rolling Stones qui sont revenus ! Ils font une tournée. Steve Mandanda a été longtemps blessé et il a du mal à retomber sur terre. Adil Rami, c'est le même problème. Il faut que ces joueurs reviennent vite sur terre" - Eric Di Meco, ancien joueur de l'Olympique de Marseille, à propos des Bleus de l'OM (RMC)

"C'était assez impressionnant. Ils m'ont regardé avec des yeux grands comme ça, comme s'ils regardaient une belle fille. Comme Brigitte Bardot. A l'époque, oui" - Vahid Halilhodzic, entraîneur de Nantes, à propos de sa première rencontre avec ses joueurs

"Il est très facile de motiver Hazard. Il faut juste le laisser s'amuser. Il n'a pas besoin que je lui donne des stratégies, des schémas... Il n'est pas non plus influencé par les médias ou ce qui peut se dire autour de lui. Du moment que je le laisse s'amuser sur le terrain, il joue" - Maurizio Sarri, entraîneur de Chelsea

"C'est beaucoup trop tôt pour Adrien Rabiot, par rapport à son attitude vis-à-vis de ce maillot. Ce n'est pas anodin. Je ne veux pas accentuer la gravité des choses, mais il faut être responsable. Dans ma vision de l'équipe de France, ça n'a pas de sens de le rappeler. C'est beaucoup trop tôt. Sans pour autant prendre une position radicale" - Didier Deschamps, sélectionneur de la France

"Tanguy Ndombele a une qualité de passes au dessus de la moyenne. S'il franchit les paliers, il peut aller très très loin. C'est vraiment un joueur qui est capable de changer le jeu d'une équipe et de dynamiter le milieu de terrain. C'est un plaisir de jouer avec quelqu'un comme lui" - Lucas Tousart, coéquipier de Ndombele à l'OL

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Une nouvelle tête et des retours chez les Bleus

04 oct. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Paris déroule, Monaco coule

03 oct. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Madrid tombe, Lyon se relève

02 oct. 2018