Pérou 2019

Le Japon premier de cordée sur la route du Pérou

(FIFA.com)
Japan celebrate winning the 2018 AFC U-16 Championship
© AFC
  • Quatre équipes asiatiques valident leur billet pour Pérou 2019
  • Troisième sacre continental pour le Japon
  • Première finale historique pour le Tadjikistan

Le Championnat d'Asie U-16 de l'AFC, Malaisie 2018 a livré son verdict ce 7 octobre. Quatre équipes y ont validé leur billet pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Pérou 2019 et le Japon s’est adjugé sa troisième couronne continentale à l’issue d’une finale tendue, remportée 1-0 face au Tadjikistan équipe surprise du tournoi.

En atteignant les demi-finales, la République de Corée a, quant à elle, fêté sa sixième qualification pour l’épreuve suprême de la catégorie. Les Sud-Coréens ont bouclé le premier tour en tête de leur groupe, après avoir aligné trois succès de rang. Ils ont ensuite forcé les portes de Pérou 2019 en s’imposant devant l’Inde sur la plus petite des marges. Battus (3-0) d’entrée par la République de Corée, les Australiens ont réussi à renverser une situation compromise. Ils ont ainsi remporté leurs deux matches suivants pour accéder aux quarts de finale avant de sortir l’Indonésie 3-2, après avoir un temps été menés au score.

À retenir

Nishikawa meilleur joueur du tournoi : Cette nouvelle campagne continentale a été l’occasion de découvrir un jeune talent prometteur au poste de meneur de jeu : le Japonais Jun Nishikawa. Le numéro 10 nippon s’est distingué par son excellent toucher de balle et sa superbe vision du jeu, au point de s’imposer comme l’un des grands artisans de la qualification de son équipe pour le dernier carré. En finale, le jeune homme de 16 ans s’est encore illustré contre le Tadjikistan en signant l’unique but de la rencontre. Il n’en fallait pas davantage pour lui permettre de remporter le titre de meilleur joueur du tournoi.

Le Tadjikistan crée la surprise : Les Tadjiks, que personne n’attendait à pareille fête, resteront comme la révélation de cette édition 2018. Leur extraordinaire parcours est avant tout le fruit d’une belle organisation collective et d’un courage à toute épreuve, même si les performances du gardien Mukhriddin Khasanov ne sont pas passées inaperçues. En effet, le dernier rempart du Tadjikistan a multiplié les interventions décisives, permettant notamment à son équipe de remporter deux séances de tirs au but.

Déception pour la République de Corée : Alors qu’ils faisaient partie des favoris du tournoi, les Sud-Coréens n’ont pas été à la hauteur de leur réputation en Malaisie. Tout avait pourtant bien commencé : vainqueurs à trois reprises en phase de groupes, ils ont inscrit en moyenne quatre buts par match. Ils ont ensuite validé leur billet pour le grand rendez-vous mondial à la faveur d'une courte victoire (1-0) sur l’Inde, mais la prestation très quelconque livrée en demi-finale contre le Tadjikistan et la défaite aux tirs au but ont laissé un goût amer aux supporters.

Le come-back australien : Menés d’un but à la pause lors du quart de finale décisif contre l’Indonésie, les Australiens ont frôlé la catastrophe. Alors que leurs adversaires cherchaient à doubler la mise, Daniel Walsh a remis les deux équipes à égalité, de la tête. Adam Leombruno a ensuite donné l’avantage à l’Australie, avant que Noah Botic n’offre la victoire aux siens en fin de partie.

Les stats

2 – Deuxième de Nouvelle-Zélande 1999, l’Australie présente le meilleur pedigree des quatre qualifiés pour la Coupe du Monde U-17. L’Arabie Saoudite reste cependant la seule sélection asiatique à avoir inscrit son nom au palmarès de l’épreuve, lors d’Écosse 1989.

3 – Le Japon est désormais l’équipe la plus titrée de l’histoire de la compétition, avec trois victoires dans le tournoi continental. Il devance la RDP Corée, la RP Chine, l’Arabie Saoudite et Oman, lauréats de l’épreuve à deux reprises chacun.

13 – Véritable habituée de la compétition, l’Australie fêtera sa treizième participation au grand rendez-vous mondial U-17, l’an prochain au Pérou.

14 – La République de Corée présente la meilleure attaque du tournoi avec 14 réalisations en cinq matches. Les Sud-Coréens se sont montrés particulièrement efficaces durant la phase de groupes en marquant à douze reprises sans encaisser le moindre but.

Articles recommandés

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2019

Tadjikistan et Japon y vont

30 sept. 2018

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2019

Quatuor asiatique au complet

01 oct. 2018

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2017

Les chiffres marquants d'Inde 2017

31 oct. 2017

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2019

Les Iles Salomon entrent dans l'histoire

24 sept. 2018