L'Actu

La semaine en chiffres

(FIFA.com)
Paco Alcacer of Borussia Dortmund celebrates after scoring
© Getty Images
  • Les Jamaïcaines n'ont jamais été aussi bien classées
  • Kilmarnock retrouve les sommets en Écosse
  • Les séries de victoires tombent pour le PSG et le PSV
65

places, c'est ce que la Jamaïque a grappillé en seulement trois éditions du Classement mondial féminin FIFA/Coca-Cola. Aujourd'hui 53èmes, les Jamaïcaines n'ont jamais été aussi bien classées avant le Tirage au Sort de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Le Panama, auteur d'une campagne qualificative héroïque mais vaine, s'est consolé en grimpant à la 54ème place, son record.

Lire également

Achetez vos billets pour la Coupe du Monde Féminine 2019 !
37

buts en première division équatorienne en 2018, c'est le total que Jhon Cifuente a atteint avec Universidad Catolica en 42 matches. Il double ainsi Angel Liciardi (36 buts pour Cuenca en 1975) et pointe à la deuxième place du classement des meilleurs buteurs du championnat sur une année civile. Ivan Kaviedes, dont le but a qualifié l'Équateur pour sa première Coupe du Monde de la FIFA™ à Japon/Corée 2002, mène ce classement avec 43 buts pour Emelec en 1998.

20

ans après avoir pris la tête de la première division pour la dernière fois, Kilmarnock, plus vieux club professionnel du pays, a remis ça en Écosse. Les Rangers avaient pris la première place de Premiership pour la première fois en sept ans le 2 décembre dernier, mais trois jours plus tard, ils se sont inclinés à Ibrox pour la deuxième fois seulement en 27 ans contre Aberdeen, ce qui a profité à Kilmarnock. Alfredo Morelos n'a pas réussi à trouver le chemin des filets pour la première fois en huit journées de championnat et a même été exclu pour la deuxième fois en deux matches contre les Dons cette saison.

16

victoires de rang toutes compétitions confondues, pour 81 buts marqués et deux encaissés, c'est le record établi par les féminines de Wolfsburg jusqu'à leur nul 1-1 sur le terrain du Turbine Potsdam où elles n'ont donc pas signé de succès pour la première fois en 2018/19. Arsenal a également vu sa série de 12 victoires de suite prendre fin contre Manchester City qui s'est imposé 2-0 grâce au huitième but en six matches de l'attaquante de l'Angleterre Georgia Stanway (19 ans).

15

secondes, c'est le temps que Grace Wisnewski a mis pour inscrire le but le plus rapide de l'histoire des compétitions féminines de la FIFA. La joueuse de 16 ans a trompé la vigilance de la gardienne adverse une deuxième fois à la 13e minute pour permettre à la Nouvelle-Zélande de battre le Canada 2-1 dans le match pour la troisième place de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. Les Kiwis ont ainsi signé leur meilleure performance dans une compétition de la FIFA, féminine ou masculine.

14

victoires de suite en Ligue 1 : la série du Paris Saint-Germain a pris fin avec deux nuls coup sur coup contre Bordeaux et Strasbourg. Si ils détiennent désormais le record sur une seule saison, les Parisiens ont été freinés à deux matches du record de victoires d'affilée dans le championnat de France établi par l'AS Monaco de Benjamin Mendy, Thomas Lemar, Bernardo Silva, Kylian Mbappé et Falcao en août 2017.

14

succès, fin de série également pour le PSV Eindhoven en ce début d'Eredivisie 2018/19. Grâce au 16ème but depuis l'extérieur de la surface de Sam Larsson dans la compétition depuis son arrivée aux Pays-Bas il y a un peu plus de trois ans - seul Hakim Ziyech, à l'Ajax Amsterdam, en compte davantage sur cette période (18) -, Feyenoord s'est imposé et a mis fin à la série de 20 matches sans défaite du PSV en championnat.

10

buts en Bundesliga, comme le total atteint par Paco Alcacer, l'attaquant du Borussia Dortmund, en seulement huit matches. Il est ainsi le joueur à avoir passé la barre des 10 buts le plus rapidement de l'histoire, ex æquo avec Charly Dorfel qui en a fait de même pour Hambourg en 1963, avec l'aide des frères Seeler. Alcacer a pour l'instant marqué un but toutes les 28 minutes dans l'élite allemande.

2

buts : l'Espagnole Claudia Pina est devenue la quatrième joueuse seulement à marquer un doublé dans une finale d'un tournoi féminin de la FIFA après Tiffeny Milbrett (pour les États-Unis aux Jeux Olympiques en 2000), Kim Songhu (pour la RDP Corée avec les U-20 en 2006) et Carli Lloyd (pour les États-Unis aux Jeux Olympiques en 2012 et à la Coupe du Monde en 2015).

0.84

but par match : aucun soulier d'or de K-League, en 35 ans d'histoire, n'avait eu un ratio aussi impressionnant que Marcao. Avec ses 26 réalisations, le géant brésilien a aidé Jeonbuk Motors à terminer la saison avec 21 points d'avance sur le deuxième et une différence de but de +44, deux records en K-League.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Espagne 2-1 Mexique (Uruguay 2018)

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Nouvelle-Zélande 2-1 Canada (Uruguay 2018)

01 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

France 2018: ENG - MEX, Georgia STANWAY

27 août 2018