L'hebdo des bons mots

(FIFA.com)
Zinédine Zidane and Ronaldo
© Others

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Neymar est un joueur superbe. Il sera sans doute le meilleur joueur du monde dans quelques années. Et le Real a besoin des meilleurs" - Ronaldo, ancien attaquant du Real Madrid

"Flo continue d'être décisif, vous n'avez pas besoin de moi pour vous enflammer, je veux qu'il continue à bosser, à avoir un rendement important. C'est un garçon humble, mais les louanges affaiblissent les hommes et je ne veux pas qu'il soit affaibli" - Rudi Garcia, entraîneur de Marseille, à propos de Florian Thauvin

" Ma situation personnelle est liée à la ville de Madrid, c’est connu. Mes deux enfants vivent là-bas avec leur maman. J’ai ma fille tous les jours sur Facetime. Elle me dit souvent que je lui manque. Mon fils, lui, est encore trop petit pour qu’on communique comme ça. Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de faire un aller-retour en Espagne. Comme situation, ce n’est pas toujours facile. Oui, mon cœur est à Madrid. C’est logique et compréhensible" - Thibaut Courtois, gardien de Chelsea (Sportmagazine)

"En étant objectif, des équipes sont plus favorites que la France. Mais la France a un potentiel à faire valoir, et je pense que les adversaires commencent à le comprendre, ce qui est déjà une bonne chose" - Laurent Blanc, ancien sélectionneur de la France (FIFA.com)

"Bien sûr, c'est un moment difficile. Peut-être que j'ai commis des erreurs sur la composition de mon onze de départ, car notre entame a été mauvaise. C'est dans ces moments-là que l'on voit quels sont les joueurs qui sont capables de jouer dans un grand club" - Antonio Conte, entraîneur de Chelsea (BBC)

"Il est l'un des meilleurs buteurs. Il était calme et serein au moment du penalty. Il peut manquer un penalty ou une occasion, mais il reste serein. Il en a des grosses pour marquer cent buts en Premier League. Sinon, c'est très difficile" - Mauricio Pochettino, entraîneur de Tottenham, à propos de Harry Kane

"Dani Alves ? Il m’a dit : "le coach veut que t’ailles au but". Mais il me parlait en espagnol, j’ai pas capté. Et après il a dit : "c’est bon, j’y vais". Il n’a même pas touché le ballon, dommage, j’aurais bien voulu le voir en action. Les cages paraissent beaucoup plus grandes quand c’est lui qui y est, il y a vraiment un écart extraordinaire entre lui et la barre" - Thomas Meunier, défenseur du Paris Saint-Germain (Goal)

"Je ne fais pas les mêmes choses que je faisais il y a 10 ans. Je dois faire des sacrifices pour me maintenir à mon niveau. Je ne peux plus faire certaines choses, je ne peux certainement pas faire ce que j’ai fait quand j’avais 20 ans. Il faut trouver un équilibre. Les petits détails font la différence" - Cristiano Ronaldo, attaquant du Real Madrid (GQ)

"Ronaldo sur le déclin ? Non (rires). Le déclin… Il y en a beaucoup qui sont sur le déclin si lui se trouve sur le déclin" - Kylian Mbappé, attaquant du Paris Saint-Germain

"Les titres vous emmènent au niveau suivant. Je pense que si Harry Kane était dans l’équipe de Manchester City et gagnait la Premier League cette saison, les gens parleraient de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et de lui" - Wayne Rooney, attaquant d'Everton (Sky Sports)

"Pep Guardiola a ruiné le défenseur italien. C’est un entraîneur fantastique avec un esprit fantastique, mais les entraîneurs italiens ont essayé de le copier sans avoir les mêmes compétences et, lors des dix dernières années, nous avons perdu notre identité. Notre identité, c'était Maldini, Baresi, Cannavaro, Nesta, Bergomi, Gentile, Scirea... Si on prend les joueurs nés entre 1984 et 1995, nous avons seulement Bonucci. En dix ans, nous n'avons lancé aucun bon défenseur. J'espère désormais qu'on va relancer le football italien. La non-qualification à la Coupe du monde est le résultat de ce problème" - Giorgio Chiellini, défenseur de la Juventus (Daily Mail)

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Blanc : "France 1998 en trois mots ? Travail, joie et victoire"

07 févr. 2018

Coupe du Monde de la FIFA™

Laurent Blanc - Le défi des questions

29 nov. 2017