Pologne 2019

Deux fauteuils pour huit dans le Pacifique

(FIFA.com)
Ronaldo Wilkins of Vanuatu celebrates
© Getty Images
  • Le championnat U-19 d'Océanie à Tahiti pendant deux semaines
  • Deux places à prendre pour Pologne 2019
  • La Nouvelle-Zélande et le Vanuatu veulent confirmer

Le mois dernier, l'Europe a déterminé ses participants à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019, et maintenant c'est à l'Océanie de le faire. Le Championnat U-19 de l'OFC aura lieu à Tahiti au cours de la quinzaine à venir, avec deux billets pour la Coupe du Monde à décrocher.

Le coup d'envoi sera donné dimanche et l'épreuve se terminera 13 jours plus tard. La journée cruciale sera le mercredi 15 août, lorsque les deux qualifiés pour Pologne 2019 seront connus.

Les eaux bleu azur de Tahiti et les vents doux du Pacifique sont bien loin de l'Europe centrale, où 24 équipes comptant parmi les meilleures sélections du monde ont rendez-vous en mai prochain. Mais cela ne veut pas dire que les pays de l'OFC n'ont pas leur pierre à apporter à l'édifice de l'événement suprême bisannuel des sélections dans la catégorie U-20.

Avant République de Corée 2017, l'Océanie s'était vue pour la première fois de son histoire attribuer deux places pour la Coupe du Monde U-20. Cette confiance a été dûment récompensée. Le Vanuatu a joué avec verve et panache pour ses débuts dans le tournoi, poussant l'Allemagne et le Mexique dans leurs derniers retranchements avant de s'incliner par un tout petit but d'écart les deux fois. La Nouvelle-Zélande, de son côté, avait terminé deuxième de son groupe et atteint les huitièmes de finale.

Deux ans plus tôt, les Fidji avaient impressionné en s'imposant 3:0 face au Honduras, alors que la Nouvelle-Zélande accueillait le monde dans un tournoi mémorable aux antipodes.

Les Kiwis mènent la charge

Malgré l'absence de plusieurs joueurs clés, les Néo-Zélandais restent favoris, d'autant plus qu'ils se sont bien préparés. Dix joueurs de leur effectif ont participé à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA l'an dernier en Inde. Plusieurs membres de l'équipe évoluent au Wellington Phoenix, le seul club professionnel néo-zélandais, tandis que le milieu de terrain Trevor Zwetsloot est sous contrat avec le Werder Brême.

Tahiti cherchera à tirer le meilleur parti possible de son statut d'organisateur de la compétition, ce que les insulaires n'avaient pas réussi à faire il y a deux ans dans l'équivalent U-17 du tournoi. La sélection tahitienne possède dans son effectif cinq joueurs basés en France. Les Polynésiens français espèrent marcher dans les pas de leurs prédécesseurs de 2009, qui s'étaient qualifiés pour la Coupe du Monde au détriment de la Nouvelle-Zélande.

Il ne faut pas non plus écarter la Papouasie-Nouvelle-Guinée, où le football a fait de grands progrès ces dernières années. La PNG ne manquera pas de cohésion, la plupart de ses joueurs évoluant pour le club de Besta United. Quant aux Tongiens, ils ont déjà franchi une étape importante en remportant les pré-qualifications. Ils seront confrontés à un défi colossal à Tahiti.

Un quatuor mélanésien vise haut

Les débats s'annoncent palpitant dans le Groupe B, où les quatre équipes en lice ont toutes des raisons d'être optimistes. Après une qualification inattendue il y a deux ans, le Vanuatu sera au centre de l'attention. Cette fois cependant, il n'aura pas l'avantage de jouer devant son public et il s'agira de voir si l'équipe réussira à surfer sur la vague euphorique déclenchée il y a deux ans.

Les Îles Salomon sont souvent très prometteuses, mais échouent tout aussi souvent près du but. Les insulaires ont déjà participé à la Coupe du Monde de Beach Soccer et à la Coupe du Monde de Futsal, mais n'ont jamais pris part à un tournoi de la FIFA de football à onze. Batram Suri, star du football des Îles Salomon, est l'entraîneur de l'équipe.

La Nouvelle-Calédonie est également dirigée par une idole locale, à savoir l'ancien attaquant de l'équipe nationale Felix Tagawa. À l'instar des Salomon, la Nouvelle-Calédonie a déjà échoué très près du but dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Les Fidji complètent le groupe et pourraient s'avérer être un candidat sérieux, après une tournée très probante récemment en Australie.

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

La malédiction des champions

31 juil. 2018

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

La Norvège sera du voyage en Pologne

26 juil. 2018

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L'Ukraine et les Bleus montent dans le wagon

23 juil. 2018

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L'Italie et le Portugal en premiers de cordée

22 juil. 2018