8-15 septembre

L'hebdo des bons mots

(FIFA.com)
Eric Cantona speaks during a press conference
© AFP

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Je ne sais pas encore sur quelle partie du corps, mais c’est sûr et certain que je vais me faire tatouer la Coupe du monde. C’était le défi que j’avais lancé et je vais le faire" - Corentin Tolisso, milieu de terrain de la France (France Football)

"J'espérais que Willian aille au Barça et Hazard au Real Madrid cet été. Hazard? Les autres joueurs essaient de le tacler mais il aime ça, il veut juste jouer. J'adore son attitude" - Neil Warnock, entraîneur de Cardiff avant d'affronter Chelsea (The Express)

© Getty Images

"Les gens connaissent le côté 'winner' de Mourinho mais, moi, ce que j'aime vraiment chez lui, c'est qu'il est très franc au niveau de ses émotions. Quand il est en colère, vous savez qu'il est colère. Quand il est heureux, vous voyez qu'il est heureux. Quand il est en colère contre moi, j'essaie de faire ce qu'il veut pour qu'il soit heureux à nouveau" - Romelu Lukaku, attaquant de Manchester United (BBC)

"J’avais trouvé Leo, seul, absolument seul, en train de pleurer comme un bébé qui a perdu sa mère" - Elvio Paolorosso, ancien préparateur physique de l'Argentine, au sujet de la défaite en finale de la Copa America 2016

"Sans aucun doute, en tant que défenseur, dos au public et à la ligne de touche, c'est là qu'il serait le plus efficace.Au sein d'une équipe qui joue en contre-attaque et joue vite en transition dans les espaces vides, il pourrait certainement s'intégrer. Ce serait possible" - Vincente del Bosque, ancien sélectionneur de l'Espagne au sujet de la meilleure position potentielle d'Usain Bolt (la chaîne olympique officielle)

© AFP

"C'était très frustrant de jouer face à eux. Nous, on voulait un match avec deux équipes. Or, sur le terrain, il n'y en avait qu'une désireuse de développer un jeu offensif et d'apporter de l'intensité et du spectacle" - Thomas Meunier, défenseur belge, à propos de la demi-finale perdue contre la France (Le Soir)

“Je voudrais entraîner. S’ils m’appelaient, j’irais. J’adorerais. Ils savent où je suis. Ensuite, nous jouerions de nouveau un football créatif. Ce serait formidable pour les fans, comme avec Alex Ferguson. J’aime être libre, libre comme un oiseau dans le ciel. Donc je suis disponible si Manchester United veut m’appeler et veut me nommer entraîneur. Je peux venir. Je suis en forme et en bonne santé et je suis prêt” - Éric Cantona, ancien attaquant des Red Devils

"Malgré son âge, il est très présent sur le terrain. Il demande le ballon et orchestre le jeu. Je n’ai jamais rien vu de tel. Avec Neymar, il est déjà le meilleur joueur avec lequel j'ai joué" - Julian Draxler, attaquant du PSG, à propos de Kylian Mbappé

© Getty Images

"Ronaldo n'a pas besoin d'aide. C'est un phénomène et il travaille très dur. Certes, il n'a pas encore marqué lors des matchs officiels mais, qui sait, peut-être qu'il va inscrire dix buts lors des cinq prochaines rencontres" - Andrea Pirlo, ancien milieu de terrain de la Juventus, à propos de Cristiano Ronaldo (Tuttosport)

"Radja Nainggolan est un joueur fort, comme tous ses coéquipiers, sinon ils ne joueraient pas ici. Il est plus frappant que de simplement marquer des buts. C'est le genre de joueur qui donne ces flashs comme à Bologne" - Luciano Spalletti, entraîneur de l'Inter Milan

Articles recommandés

The Best FIFA Football Awards™

Takakura ramène les Nadeshiko tout en haut

14 sept. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Iwabuchi, jeune prodige qui a bien grandi

13 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards™

Quaresma expert en "exter"

13 sept. 2018