L'actu

La semaine en chiffres

(FIFA.com)
Romelu Lukaku celebrates a goal for Belgium
© AFP
  • George Weah rechausse les crampons
  • La patience de Neto en Seleçao récompensée
  • Romelu Lukaku et Christian Eriksen en verve
95

sélections figurent désormais au compteur d’Edin Dzeko, qui vient de ravir à Emir Spahic le titre de joueur le plus capé de l’histoire de la Bosnie-et-Herzégovine. L’attaquant de 32 ans a fêté l’événement en signant son premier but en huit matches pour donner la victoire aux siens face à l’Autriche en Ligue des Nations de l’UEFA. En sélection, Dzeko affiche une meilleure moyenne de buts par match (0,56) que Cristiano Ronaldo (0,55), Luis Suárez (0,53) et Lionel Messi (0,51).

51

ans et 11 mois, c’est l’âge auquel George Weah, président du Liberia, a honoré sa dernière sélection ce 11 septembre. Malheureusement, la présence de l’ancien joueur du Paris Saint-Germain n’a pas empêché son équipe de s’incliner 2-1 face au Nigeria. Trente-et-un ans après ses débuts internationaux et 15 ans après avoir raccroché les crampons, le Joueur Mondial de la FIFA 1995 a disputé 75 minutes face à une équipe nigériane au sein de laquelle figuraient plusieurs vétérans de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

37

ans et demi après son dernier succès à Wembley, l’Espagne a réédité l’exploit. Par un curieux hasard, Marcos Alonso avait fêté sa première titularisation lors d’une victoire 2-1 de la Roja à Wembley, en 1981. Son fils, également nommé Marcos Alonso, a fêté sa première titularisation à l’occasion de la victoire 2-1 de l’Espagne ce 9 septembre. Les Espagnols n’ont remporté aucun de leurs sept autres matches dans la capitale anglaise.

34

ans se sont écoulés depuis la dernière défaite des États-Unis en amical contre le Mexique. À l’époque, Paul Caligiuri n’avait pu empêcher la défaite 1-2 face à l’équipe entraînée par Bora Milutinovic à Mexico. Depuis, les Stars and Stripes ont remporté huit victoires (la dernière en date 1-0 à Nashville) et concédé cinq nuls à leurs voisins et rivaux.

Lire également

Prix Puskás : Votez maintenant !
26

buts sur ses 25 dernières sélections, tel est le bilan de Romelu Lukaku, Soulier de bronze adidas de Russie 2018. La Belgique n’a perdu qu’un seul de ses 28 derniers matches : la demi-finale de la Coupe du Monde contre la France, à Saint-Pétersbourg (1-0).

25

convocations en huit ans et trois sélectionneurs différents (Mano Menezes, Dunga et Tite) auront été nécessaires avant de voir Neto, le gardien de Valence, honorer sa première sélection en équipe du Brésil, contre le Salvador.

15

buts en 18 matches avec le Danemark ont fait de Christian Eriksen l’un des hommes en forme du moment chez les Danish Dynamites. Le joueur de Tottenham n’avait signé que cinq réalisations au cours de ses 50 première sorties internationales. Auteur d’un doublé ce 11 septembre contre le Pays de Galles (2-0), Eriksen a porté la série d’invincibilité danoise à 14 unités. Pour mémoire, le Danemark fait partie des trois équipes invaincues à Russie 2018.

13

heures et 11 minutes s’étaient écoulées sans qu’Olivier Giroud ne trouve le chemin des filets. Le Français a mis fin à cette disette offensive contre les Pays-Bas (2-1). Sous son impulsion, les champions du monde ont enchaîné un 13ème match sans défaite. Auteur d’une superbe reprise de volée, le lauréat du dernier Prix Puskás de la FIFA (compétition pour laquelle vous pouvez encore voter) occupe désormais la quatrième place du classement historique des buteurs en équipe de France, devant Zinedine Zidane (31), mais derrière David Trezeguet (34), Michel Platini (41) et Thierry Henry (51).

13

ans après avoir remporté son premier titre en Euro Beach Soccer League, l’Italie a réédité l’exploit en s’imposant aux tirs au but devant l’Espagne. Les 13 premières tentatives de la Superfinale ont fini au fond des filets mais Simone Del Mestre a fait basculer le sort de la rencontre en s’interposant devant Jose Enrique pour offrir la victoire aux demi-finalistes des Coupes du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2015 et 2017.

5

buts par match, c’est ce que produisent en moyenne les duels entre la Russie et la République tchèque. La première rencontre lors de l’UEFA EURO 1996 s’était soldée sur un nul 3-3, tandis que la quatrième a largement tourné à l’avantage du pays hôte de la dernière Coupe du Monde (5-1). La Russie, qui n’avait remporté aucun de ses sept matches de préparation avant la phase finale, n’a concédé qu’une seule défaite en huit matches depuis.

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : France 1-0 Belgique

10 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Russie 5-0 Arabie Saoudite

14 juin 2018

The Best FIFA Football Awards™

Prix Puskas 2018 : les nominés !

03 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards™

The Best : Réaction d'Olivier Giroud (anglais)

23 oct. 2017