CONGRES EXTRAORDINAIRE DE LA FIFA -BUENOS AIRES, 7 JUILLET 2001

RESOLUTION

Le Congrès extraordinaire de la FIFA qui se tient à Buenos Aires le 7 juillet 2001, conformément aux Statuts de la FIFA, en présence des représentants de toutes les associations nationales, de même que des confédérations de la fédération faîtière de football,

- ayant défini le terme «racisme» dans le contexte actuel, s'appliquant en premier lieu aux actes discriminatoires ayant principalement, mais pas exclusivement, pour causes les différences entre individus, notamment la couleur de la peau ou encore l'origine ethnique

- ayant constaté avec anxiété l'infiltration actuelle d'éléments racistes dans les stades de football, de même qu'à l'occasion d'activités liées au football

- ayant analysé les efforts considérables déployés dans la lutte contre cette tendance fâcheuse par l'administration du football à différents niveaux (clubs, ligues, associations nationales etc.) ainsi que par des organisations non-gouvernementales engagées dans la lutte contre le racisme

- ayant réitéré le besoin constant au sein du football et de la société en général d'élaborer des programmes destinés à informer toutes catégories d'âges, toutes classes sociales confondues (les enfants et la jeunesse en particulier) sur les maux du racisme et les bienfaits de l'intégration sociale

- ayant reconnu le besoin pour les administrateurs et groupes divers, exerçant en faveur du football, de collaborer avec les autorités gouvernementales à tout niveau - forces de l'ordre ou autres instances civiles, corps enseignant et autres - et d'entreprendre des actions appropriées, énergiques et effectives, suite à la déclaration contre le racisme adoptée par le Comité Exécutif de la FIFA en mars 2000 et à la Conférence de la FIFA contre le Racisme tenue à Buenos Aires le 6 juillet 2001, le Congrès extraordinaire :

- exige que toutes les personnes impliquées directement ou indirectement dans le football à tous les niveaux et dans tous les pays se joignent à une action concertée en vue d'échanger des expériences pour combattre de manière effective et conclusive toutes manifestations raciales dans le football en dénonçant et en sanctionnant toute personne convaincue de racisme sous n'importe quelle forme

- invite tous les gouvernements et toutes autorités civiles à tous les niveaux à collaborer entièrement avec les autorités du football et à leur apporter un soutien sans faille dans leurs efforts

- exige que les autorités du football soutiennent davantage les regroupements sociaux en introduisant des programmes d'éducation et en établissant le dialogue avec des personnes convaincues de racisme afin de mieux comprendre la source des actions de ces dernières

- exige que tous les organisateurs de matches de football refusent l'accès aux terrains de football à toute personne accusée ou présumée d'intentions racistes ou violentes, et bannissent tout message à contenance raciale, en termes ou en symboles

- exige que les organisateurs de compétitions désignent des observateurs lors de matches qualifiés à risque afin de superviser et de reporter toute forme de manifestations raciales

- exige que les responsables des stades collaborent avec les forces de l'ordre dans des actions promptes et décisives pour anticiper et expulser immédiatement toute personne violant ces règles

- exige que les organisateurs de matches prennent les mesures nécessaires et efficaces destinées à cerner et à empêcher ces offenseurs d'assister à d'autres matches

- exige que les supporters du football soutiennent les organisateurs et les autorités civiles dans leurs efforts d'identification et d'éradication d'éléments racistes infiltrés parmi les spectateurs

- exige que les clubs encouragent un esprit d'intégration sociale parmi les joueurs et s'assurent que tous les coéquipiers, adversaires, arbitres, officiels, spectateurs et autres personnes en relation ou pas avec le jeu soient traitées sans discrimination d'ordre ethnique

- exige que les entraîneurs et les officiels de clubs imposent des sanctions effectives aux joueurs nourrissant ou tolérant toute forme de comportement racial, que ce soit sur le terrain de jeu ou dans la vie privée ou publique

- exige que toutes les instances du football à tous niveaux assurent une équité raciale dans l'engagement ou la sélection d'individus, dans tous les secteurs d'activité, et collaborent avec les groupes ethniques en vue de les impliquer davantage et plus étroitement dans les activités de football

- exige que les arbitres soient plus vigilants en ce qui concerne les gestes ou les offenses verbales de nature raciste entre les joueurs et/ou les arbitres et/ou le public, et prennent des mesures immédiates pour punir les offenseurs et de reporter clairement et dans les détails de tels incidents

- exige que les médias condamnent sévèrement tout acte ou toute déclaration raciale de la part de toute personne ou groupe, et s'abstiennent de reporter de tels comportements ou déclarations de telle manière à provoquer les confrontations, et fait appel aux rédacteurs de sites internet spécialisés dans le football (y compris ceux des clubs et des associations nationales) de faire usage de cette technologie pour publier des messages contre le racisme

- exige que tous les membres de la communauté internationale du football saisissent chaque occasion de maximiser l'impact social du football en vue d'encourager l'intégration sociale et d'éradiquer le racisme de la société

- exige que toutes les confédérations supervisent toutes les activités en relation avec la lutte contre le racisme dans le football et en informent régulièrement le Comité Exécutif de la FIFA.

FIFA Buenos Aires 7.7.2001