Suivez nous sur

L’avenir du recyclage des terrains artificiels

(FIFA.com)
  • Les surfaces artificielles sont de plus en plus nombreuses à travers le monde
  • L’utilisation des terrains artificiels est un atout précieux pour le développement du football
  • La FIFA a récemment procédé au remplacement d’un terrain artificiel dans ses installations

Les terrains artificiels sont de plus en plus nombreux sur la planète football. Depuis 2006, 3 437 pelouses artificielles certifiées FIFA ont été posées dans 149 pays.

Des écoles aux qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, en passant par la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, le gazon artificiel a révolutionné le football en proposant des surfaces efficaces et fiables, partout dans le monde.

La durée de vie d’une pelouse artificielle tourne autour de huit ans, ce qui soulève une question cruciale : avec l’augmentation de la demande, que faire des déchets et comment rendre les terrains artificiels durables ? Le Siège de la FIFA, à Zurich, a voulu montrer l’exemple et la voie à suivre.

Grâce à une étude d’impact sur l’environnement commandée par la FIFA et à une collaboration avec la société danoise Re-Match Turf Recycling, la FIFA s’est penchée sur les meilleures pratiques en matière de recyclage des terrains artificiels. La FIFA a ainsi pu présenter une façon éco-responsable de disposer d’une pelouse artificielle, en recyclant 99 % des matériaux.

"Mon objectif est de faire en sorte que le recyclage d’un terrain de football ne coûte rien", explique le P-DG de Re-Match, Dennis Andersen, dont les calculs réalisés avec son équipe ont établi que cette procédure économise 400 tonnes d’émissions de CO2 pour chaque terrain traité, par rapport à l’incinération.

"En tant qu’organisation internationale, la FIFA se doit de protéger et d’apprécier l’environnement et donc de limiter son impact sur celui-ci", rappelle Federico Addiechi, responsable de la durabilité et de la diversité de la FIFA. "Nous voulons montrer l’exemple non seulement dans le football, mais dans le monde du sport en général, en plaçant la durabilité et la protection de l'environnement au cœur de tout ce que nous entreprenons. Nous avons pour but d’éveiller l’attention et la responsabilité afin que les pratiques durables soient mieux intégrées dans notre discipline."

Pour plus d’informations, veuillez consulter l’étude d’impact sur l’environnement des terrains en gazon artificiel (en anglais) menée en mars 2017 par Eunomia Research & Consulting Ltd, pour le compte de la FIFA.

Rendez-vous sur le site de l'innovation technologique dans le football et sur la page d’accueil du programme Qualité de la FIFA pour le gazon artificiel.