The Best FIFA Football Awards™

Lundi 24 septembre 2018, Londres

The Best FIFA Football Awards

Hegerberg-Marozsán, duo marquant

© Getty Images
  • Ada Hegerberg et Dzsenifer Marozsán finalistes pour The Best
  • Différentes mais complémentaires sur le pré et hors terrain
  • Éclairage de Camille Abily

Leur complémentarité sur le front de l’attaque a été l’une des clés de la réussite l’Olympique lyonnais en 2017/18. L’une buteuse, l’autre plutôt passeuse, elles ont remporté le championnat de France et la Ligue des champions féminine de l’UEFA, n’échouant qu’en finale de la Coupe de France. Elles sont désormais rivales dans le sprint final pour The Best - Joueuse FIFA 2018 : la Norvégienne Ada Hegerberg et l’Allemande Dzsenifer Marozsán.

Pas moins de six joueuses de l’OL figuraient parmi les 10 nominées pour ce titre individuel mais, porté par les 198 buts inscrits en une saison par le club, le duo d’attaque s’est frayé un chemin parmi les trois finalistes, aux côtés de l’inusable Brésilienne Marta. Reste désormais à départager le trio, et par là-même le duo lyonnais. Camille Abily, légende du club et ancienne coéquipière des deux joueuses apporte son éclairage.

Je suis contente pour Ada et Dzsenifer. Ce sont deux coéquipières aux côtés de qui j’ai pris beaucoup de plaisir à évoluer. C’est une fierté pour le club et pour nous d’avoir ces deux joueuses en lice pour ce trophée. Elles nous représentent ! J’aime beaucoup Marta, mais c’est vrai que je serais heureuse en cas de victoire d'une Lyonnaise - Camille Abily

Camille Abily

Grandes stars, grandes stats

Utilisée respectivement comme de classiques "9" et "10" au sein du 4-3-3 concocté par Reynald Pedros, Ada Hegerberg et Dzsenifer Marozsán ont, toute la saison, enchaîné les buts pour l’une et les caviars pour l’autre.

Attaquante complète d’1m74, capable de marquer dans n’importe quelle position, Hegerberg a semblé, à 23 ans, être au sommet de son art. En championnat, elle a trouvé le chemin des filets à 30 reprises (4 passes décisives) en seulement 20 matches disputés. En Ligue des champions, elle a frappé 15 fois en 8 rencontres. Un record.

De son côté, l’Allemande (1m71) de 26 ans, au profil peut-être plus complet, a moins marqué que sa coéquipière - 8 buts en championnat, 1 sur la scène européenne -, mais elle a été tout aussi décisive, à l’image de ses 8 caviars délivrés en championnat. Sa vista et sa qualité de dribble ont été des atouts précieux pour les Lyonnaises sur la route des titres.

L’avis d’Abily

"Ada est une buteuse. Elle a une véritable soif de buts. Elle n’a que ça en tête. Elle met beaucoup de détermination dans ce qu’elle fait, et c’est une grande bosseuse. Mais elle ne fait pas que marquer. Ada est également un super point d’appui. Elle joue avec beaucoup d’intelligence."

"Dzsenifer évolue dans un registre différent. C’est une joueuse plus créative. Elle voit avant les autres. Elle est capable de distribuer des ballons que peu de joueurs ou de joueuses sont capables de distiller. Sa qualité technique est immense. Elles ont un point commun : elles sont capables à elles toutes seules, par un dribble, un but, ou une passe de faire gagner un match."

Le saviez-vous ?

- Ada Hegerberg a suivi de loin la qualification de la Norvège pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019. Elle a décidé de se mettre en retrait de la sélection en 2017. De son côté, Dzsenifer Marozsán et l’Allemagne ont connu un parcours qualificatif plus compliqué que prévu. Elles sont tout de même parvenues à décrocher également leur billet.

- Ada Hegerberg et Dzsenifer Marozsán ont en commun d’avoir un membre de leur famille qui est ou a été footballeur. Le père de Maro a été international hongrois (4 sélections). De son côté, Ada a une sœur, Andrine, internationale norvégienne, qui évolue au Paris Saint-Germain. Son futur mari est également footballeur. Il s’agit du défenseur norvégien Thomas Rogne (2 sélections).

Grandes individualités, grande personnalité

Différentes mais complémentaires sur le pré, la chose est également vraie hors terrain. L’une est blonde (Hergerberg), l’autre brune (Marozsán). L’une est extravertie (Hergerberg), l’autre plutôt timide (Marozsán). L’une est une adepte des réseaux sociaux (Hergerberg), l’autre très discrète sur sa communication (Marozsán). Il n’en demeure pas moins que les deux ont beaucoup de respect l’une pour l’autre.

L’avis d’Abily

"Ada est moins réservée que Maro. Dès qu’elle a réussi à parler Français, Ada s’est ouverte. Elle est plus à l’aise dans un groupe. Il a fallu un peu plus de temps à Dzsenifer pour se sentir épanouie. Mais quand elle est en confiance, elle est de grande compagnie. Et puis si elle ne parle pas beaucoup, ses prestations parlent pour elles !"

La "plus" selon Abily

La plus réservée ? Dzsenifer
La plus rapide ? Ada
La plus technique ? Dzsenifer
La plus hargneuse ? Ada
La plus coquette ? Ada
La plus retardataire ? Aucune
La plus forte à FIFA ? Dzsenifer
La plus francophone ? Ada

Explorer le sujet

Articles recommandés

The Best FIFA Football Awards

Pedros, tout donner pour mieux recevoir

18 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards

Lyon, fabrique de champions

09 août 2018

The Best FIFA Football Awards

Idris Elba présentera à nouveau The Best

19 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards

Deschamps-Zidane : amitié, succès, rivalité

19 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards™

The Best : Idris Elba remet ça !

19 sept. 2018

The Best FIFA Football Awards™

The Best Joueuse FIFA : les trois finalistes !

03 sept. 2018