The Best FIFA Football Awards™

The Best FIFA Football Awards™

Lundi 23 septembre 2019, Milan

The Best FIFA Football Awards

Hegerberg, une grande absence et une forte présence

 Ada Hegerberg of Lyon celebrates with her gold medal and the trophy
© imago
  • Ada Hegerberg est la seule nommée à ne pas avoir disputé France 2019
  • Elle a compensé avec des exploits personnels et en club
  • La Norvégienne a terminé troisième dans la course au titre The Best 2018

C’est une tradition - et c’est surtout logique -, les années de Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, les récompenses individuelles du football féminin sont toujours remises à des joueuses qui ont brillé pendant l’épreuve mondiale. Carli Lloyd en 2015, Homare Sawa en 2011, Marta en 2007 et Birgit Prinz en 2003 ont toutes été élues Joueuse Mondiale de la FIFA l’année où elles ont décroché le Ballon d’Or adidas du tournoi (ainsi que le Soulier d’Or pour la Japonaise, la Brésilienne et l’Allemande).

Mais l’année 2019 pourrait constituer l’exception à la règle puisque Ada Hegerberg n’était pas du voyage en France. Pourtant la Norvégienne de 23 ans est l’une des meilleures joueuses et buteuses du monde, et l’une des joueuses les plus connues et médiatiques de la discipline. Bref, un monument du football féminin qui a, en plus, réussi une saison exceptionnelle…

Absente, mais dans tous les esprits

A l’issue de l’UEFA EURO Féminin 2017 décevant pour la Norvège et son attaquante, Hegerberg a décidé de se mettre en retrait de la sélection. Deux ans plus tard, c’est donc sans leur attaquante vedette que les Gresshoppene ont abordé l’épreuve mondiale. Emmenées par une Caroline Graham Hansen de gala, elle aussi nommée pour The Best - Joueuse de la FIFA 2019, les Scandinaves ont pourtant réussi de belles performances, ne s’inclinant qu’en quart de finale face à l’Angleterre de Lucy Bronze.

Evidemment, une question brûle les lèvres de tous les supporters norvégiens : jusqu’où aurait pu aller leur sélection avec Hegerberg ? On ne le saura jamais, mais l’attaquante n’a jamais perdu une occasion d’afficher son soutien à ses ex-partenaires, notamment dans son rôle de consultante pour la télévision française.

Ada Hegerberg of Lyon celebrates
© imago

Un ratio extraordinaire

Quel point commun partage Ada Hegerberg avec quelques légendes du football comme l’Allemand Gerd Müller, le Hongrois Sandor Kocsis, le Français Just Fontaine, le Suédois Gunnar Nordahl ou le Brésilien Léonidas Da Silva ? Tous ces grands noms ont réalisé l’exploit de compter plus de buts que de sélections. Hegerberg, elle, fait peut-être encore mieux puisque ce ratio s’applique non pas à son nombre de capes, mais à son nombre total de matches en carrière : 261 buts en 254 matches !

En 2018/19, dans une équipe lyonnaise où elle s’est partagé les buts avec d’autres redoutables finisseuses comme Eugénie Le Sommer, Delphine Cascarino, Dzsenifer Marozsan, Shanice van de Sanden, Amandine Henry ou Wendie Renard, elle a tourné à un but par match en championnat (20 en 20 matches). Elle en a aussi inscrits sept en neuf matches de Ligue des champions féminine de l’UEFA, et deux en trois matches de Coupe de France.

Tripés historiques

Vainqueur du doublé Championnat-Ligue des champions, et auteure d’un nombre record de 15 buts au cours de la campagne européenne, Hegerberg avait mis la barre très haut en 2017/18, ce qui lui a valu de terminer troisième dans la course au prix The Best - Joueuse de la FIFA 2018 et de remporter le premier Ballon d’Or de l’histoire du football féminin. Il fallait donc réaliser encore un exploit pour faire mieux l’année suivante…

Et elle l’a fait ! Elle a réalisé le triplé avec l’OL, ajoutant la Coupe nationale aux titres de champion de France d’Europe conquis l’année précédente. Entrée dans l’histoire avec son record de buts dans la campagne européenne 2017/18, elle a accompli  une nouvelle prouesse en inscrivant un triplé en finale contre le FC Barcelone, une performance réalisée une seule fois jusqu’ici dans l’histoire de l’épreuve, par l’Allemande Inka Grings avec Duisbourg en 2009.

Ada Hegerberg (Olympique Lyonnais)
© imago

Un nouvel exploit ?

En 2003, 2007, 2011 et 2015, le podium du titre de Joueuse Mondiale de la FIFA, ancienne appellation de la récompense The Best - Joueuse de la FIFA, était exclusivement composé de joueuses ayant participé - et brillé - à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

En 2003, Prinz avait devance les légendaires Mia Hamm et Hannah Ljungberg. Quatre ans plus tard, Marta terminait devant Prinz et Cristiane, puis en 2011, Sawa était couronnée devant Marta et Abby Wambach. Enfin en 2015, Lloyd finissait sur la première marche, suivie de Celia Sasic et Aya Miyama.

Monter sur le podium en 2019 constituerait donc un exploit pour n’importe quelle joueuse qui n’a pas participé au tournoi mondial. Mais pour Ada Hegerberg, l’exploit est quasiment devenu une habitude…

Ada Hegerberg prior to The Best FIFA Football Awards at Royal Festival Hall on September 24, 2018 in London

Explorer le sujet

Articles recommandés

Julie Ertz of the USA celebrates with an American Flag

The Best FIFA Football Awards

Ertz, héroïne de l'ombre en pleine lumière

27 août 2019

Sam Kerr of Australia celebrates after scoring

The Best FIFA Football Awards

Kerr, phénomène et métronome face au but

20 août 2019

Peter Gerhardsson, Head Coach of Sweden celebrates his team's first goal with substitutes during the 2019 FIFA Women's World Cup France Round Of 16 match between Sweden and Canada.

The Best FIFA Football Awards

Le bon son et les leçons de Gerhardsson

22 août 2019

The FIFA Puskás Award Trophy

Prix Puskás de la FIFA

Votez pour le prix Puskás !

19 août 2019

Reynald Pedros, head coach of Lyon, 

The Best FIFA Football Awards

Pedros : jouer, tout gagner… et recommencer

22 août 2019