The Best FIFA Football Awards™

The Best FIFA Football Awards™

Lundi 23 septembre 2019, Milan

The Best FIFA Football Awards

Klopp et l'exploit barcelonais

Liverpool v Barcelona - UEFA Champions League Semi Final: Second Leg
© Getty Images
  • L’Allemand finaliste aux The Best FIFA Football Awards
  • Liverpool a battu le FC Barcelone 4-0 après avoir perdu le match aller 3-0
  • "On l'a entendu dans le monde entier"

Le 26 mai 2018, Liverpool et son entraîneur Jürgen Klopp s’inclinent en finale de la Ligue des champions de l'UEFA face au Real Madrid (3-1). Après ce revers, les Reds entament la saison 2018/19 plus motivés que jamais à l’idée de prendre leur revanche.

Mais, contre toute attente, ils passent complètement à côté de leur sujet en demi-finale aller et chutent 3-0 sur le terrain du FC Barcelone. Dans de telles circonstances, certains se seraient peut-être résignés. "L’année prochaine, peut-être..." Mais les Anglais, eux, n’avaient pas dit leur dernier mot.

La tactique

Au moment d’aborder le match retour, Jürgen Klopp doit faire face aux absences de Mohamed Salah et Roberto Firmino, blessés. Il décide donc de titulariser à leurs places Xherdan Shaqiri et Divock Origi. À la pause, Georginio Wijnaldum remplace Andrew Robertson. Au coup de sifflet final, Origi et Wijnaldum affichent un doublé chacun, tandis que Shaqiri s’est fendu d'une passe décisive sur le troisième but.

Pour inverser la tendance, Klopp décide de miser sur un 4-3-3. Ses adversaires barcelonais, quant à eux, se présentent en 4-4-2. En position de force, les Catalans font le choix d’une formation compacte, pour mieux protéger l’axe. Ils libèrent ainsi des espaces pour les joueurs de couloirs anglais, régulièrement sollicités sur de longs ballons.

Liverpool adopte une stratégie proche de celle appliquée par Manchester City, avec cinq joueurs à vocation offensive disposés entre les deux lignes de défense espagnoles. Mais là où les Citizens s’appuient largement sur les montées de leurs latéraux, les Reds misent sur leurs milieux de terrain pour apporter le surnombre.

Cette stratégie laisse des espaces en contre, mais les tentatives barcelonaises dans ce domaine se heurtent à une défense rigoureuse, dirigée par le gardien Alisson Becker. Grâce à un pressing agressif, Liverpool parvient à maintenir son adversaire dans sa moitié de terrain.

Le résultat

Comme on pouvait s'y attendre, les locaux jouent d’entrée très haut. Leur pressing tout terrain oblige les Catalans à abuser des longs ballons, ce qui n’est pas dans leurs habitudes.

L’ouverture du score intervient dès la septième minute, suite à une longue ouverture mal négociée par la défense espagnole et convertie par Origi. Les deux équipes se montrent tour à tour menaçantes, mais c’est Liverpool qui double la mise sur un nouveau débordement côté droit. Grâce à un pressing bien organisé, Trent Alexander-Arnold se retrouve en position de centrer et trouve Wijnaldum.

Deux minutes plus tard, le Kop d’Anfield laisse à nouveau éclater sa joie. Cette fois, l’action a lieu côté gauche. Shaqiri adresse un énième centre dans la surface de réparation vers Wijnaldum, qui triple la mise.

La qualification bascule définitivement dans le camp des Reds sur un corner entré dans la légende. Liverpool s’impose 4-0 et disputera la finale.

Toutefois, ce succès inimaginable n’aurait servi à rien si les hommes de Klopp avaient de nouveau flanché en finale. La victoire 2-0 sur Tottenham en finale de la Ligue des champions de l’UEFA, deux semaines plus tard, se révélera beaucoup moins spectaculaire. Mais au moment de soulever le trophée, Klopp, ses joueurs et les supporters de Liverpool l'avaient déjà oublié.

Réactions

"Si je devais décrire ce club, je parlerais d’un cœur énorme qui, ce soir, a battu plus fort que jamais. On a pu l’entendre dans le monde entier. Battre Barcelone est sans doute l’une des choses les plus difficiles à faire en football. Je ne sais absolument pas comment nous y sommes parvenus dans ces conditions. Il faut un talent particulier pour créer une atmosphère aussi intense. Il faut rendre hommage aux joueurs. L’association entre ce cœur énorme et le potentiel de ce groupe a créé quelque chose de détonnant. Je n’avais jamais rien vu de tel. Ça prouve qu’en football, tout est possible. Avant le match, je leur ai dit : ‘Je ne pense pas que ce soit possible, mais puisque nous sommes là, nous allons jouer notre chance à fond’. Mentalement, ils sont indestructibles" - Jürgen Klopp

"Son discours d’avant-match était incroyable. Il a su trouver les mots justes. Si nous nous sommes rebellés, c’est grâce à lui."

Dejan Lovren

"Même après le match aller, nous étions convaincus de pouvoir marquer quatre buts. Nous savions que la qualification était possible. Les gens extérieurs au club ont douté de nous. Ils n’ont pas cru en nous. Mais une fois de plus, nous avons montré que tout est possible en football. Quand j’ai appris que je débuterais sur le banc, j’étais vraiment très déçu. Je voulais absolument aider mon équipe. Je suis content d’avoir pu contribuer à la victoire avec mon doublé."

Georginio Wijnaldum

Articles recommandés

Cristiano Ronaldo of Portugal, coach Fernando Santos of Portugal with the Nations League trophy.

The Best FIFA Football Awards

Ronaldo vu par les autres

11 sept. 2019

Josep Guardiola, Manager of Manchester City reacts 

The Best FIFA Football Awards

Guardiola, la victoire qui a lancé l'histoire

05 sept. 2019

Lionel Messi of Barcelona celebrates after he scores his side's second goal

The Best FIFA Football Awards

Messi, une nouvelle preuve par trois

11 sept. 2019

Huddersfield Town v Liverpool - Pre-Season Friendly

The Best FIFA Football Awards

Klopp comme un frère pour Wagner

22 août 2019

Jurgen Klopp, Manager of Liverpool speaks with Virgil van Dijk of Liverpool

The Best FIFA Men's Player

Van Dijk vu par les autres

04 sept. 2019

The Best 2019 : Annonce des finalistes

The Best FIFA Football Awards™

The Best 2019 : Annonce des finalistes

28 août 2019