The Best FIFA Football Awards™

The Best FIFA Football Awards™

Jeudi 17 Décembre 2020

The Best FIFA Football Awards

Renard : "Je me donne les moyens d'atteindre l'excellence"

Wendie Renard with her 7th Champions League trophy
© imago images
  • Wendie Renard est nommée pour le trophée The Best - Joueuse de la FIFA 2020
  • L'an passé, elle avait fait partie du premier FIFA/FIFPro World 11 féminin
  • En 2020, elle a encore remporté le triplé Championnat/Coupe/Ligue des champions

Quatorze titres de championne de France, neuf Coupes de France et sept victoires en Ligue des champions féminine de l'UEFA. Quelle joueuse au monde peut se targuer d'avoir un palmarès aussi fourni que celui de Wendie Renard ? Capitaine de l'Olympique Lyonnais depuis plusieurs saisons, elle est la leader d'une équipe qui est en train de marquer l'histoire du football féminin. Avec son club, elle a tout gagné. Il ne lui manque plus qu'un trophée individuel : celui de la Joueuse FIFA de l'année.

Une nouvelle fois nommée, la Martiniquaise espère pouvoir inscrire son nom au palmarès et écrire une ligne de plus à son histoire personnelle et à celle de son club de toujours. FIFA.com a rencontré l'internationale française (122 sélections, 25 buts).

Wendie, vous êtes nommée pour le titre de The Best - Joueuse de la FIFA 2020. Quel effet cela fait-il de concourir pour une performance individuelle après avoir remporté tant de trophées collectifs ?

C'est toujours un honneur d'être nominée pour ce type de récompense. Je ne suis pas la seule joueuse lyonnaise dans ce cas. Ça démontre que, collectivement, nous avons fait une saison extraordinaire. Bien sûr, il y a des hauts et des bas dans une saison, mais le but est de remporter un maximum de titres. Ce genre de trophée, même individuel, est gratifiant. C'est un plus. Être nommée est déjà un honneur. La suite, on la saura bientôt !

Depuis des années, l'Olympique Lyonnais domine le football européen. Pourtant, aucune joueuse n'a encore remporté ce trophée. Pour quelle raison selon vous ?

C'est vrai ! Au regard des dernières années, il y aurait peut-être déjà dû y avoir une joueuse lyonnaise récompensée. Ce n'est pas le cas. C'est à nous de continuer à travailler, à gagner des titres ensemble. Et les récompenses viendront si on continue à performer collectivement et donc forcément individuellement. A mes yeux, il n'y a pas mieux qu'une récompense collective, notamment dans la joie partagée.

En parlant de collectif, depuis 10 ans l'Olympique Lyonnais réussit presque tout ce qu'il entreprend. Et si le club a souvent été actif sur le marché des transferts, certaines joueuses semblent indéboulonnables. C'est votre cas. Vous avez été de toutes les victoires...

C'est une histoire qui a commencé depuis 2004 quand le président Jean-Michel Aulas a décidé d'investir et de reprendre la section féminine qu'était le FC Lyon. Année après année, toutes les joueuses passées par le club ont contribué à l'amener où il est aujourd'hui. À titre personnel, c'est une marque de confiance. Ça veut dire que je sais que pour rester à ce niveau-là, il faut travailler. C'est un club exigeant, avec un président qui met les moyens mais qui attend en retour qu'on soit toujours au top. On n'a pas le droit de se reposer sur nos lauriers. Je suis quelqu'un d’exigeant, de dur. Je me donne les moyens de rester au top et d'atteindre l'excellence.

Vous êtes la capitaine depuis plusieurs saisons. Comment vous-y prenez vous pour transmettre cette culture de la gagne aux jeunes et aux nouvelles arrivantes ?

Ça passe par le quotidien, le travail, votre comportement... Quand vous débarquez dans un club, vous savez toujours à peu près où vous mettez les pieds. Mais chaque joueuse qui arrive a envie d'écrire son histoire avec ce club. Je pars du principe que dans la vie, si tu triches, tu as un retour de bâton. Dans mon esprit, il n'y a pas de match facile. C'est nous qui le rendons facile. Concernant les jeunes, il faut beaucoup les encadrer, les encourager et leur donner ce goût du travail. Qu'elles se rendent compte que rien n'arrive dans la vie par hasard. Que seul le travail paie et que les récompenses viendront ensuite, même si ce n'est pas tout de suite. Il faut être rigoureuse et conquérante. Ce n'est pas le loto, "aujourd'hui je gagne et demain je perds", il n'y a pas de "aujourd'hui je joue à fond et demain je joue tranquille".

Wendie Renard (France - OL)
© imago images

Vous marquez régulièrement, comme cette semaine encore face à la Juventus. Comment une défenseuse peut-elle être aussi prolifique ?

J'ai beaucoup d'humilité. Je connais mes capacités, notamment sur les coups francs et les corners. Au début de ma carrière, je prenais ma taille (1m87) comme quelque chose de négatif, j'avais du mal à l'accepter. Et au fur et à mesure des années, en travaillant avec des entraîneurs, des préparateurs physiques, j'ai compris que ça devait devenir un avantage. Maintenant je sais que je suis une pièce essentielle sur les coups de pied arrêtés. C'est aussi une histoire de connexion avec sa partenaire qui les frappe. Si je pars au bon moment, ça finit au fond.

Une joueuse défensive qui remporte un trophée individuel c'est rare. Votre victoire serait-elle un bon signe ?

Ces derniers temps, en effet ce sont plutôt des joueuses offensives qui l'emportent. Je ne vais pas dire qu'on oublie les postes défensifs, mais c'est souvent le dernier geste, la belle frappe, le beau but qui est récompensé. Mais avant tout ça, il y a un travail qui est fait et ça mériterait d'être encore plus mis en lumière. On peut prendre l'exemple de Virgil van Dijk l'année dernière. Il fait une saison extraordinaire, sauf que devant, il y a deux monstres que sont Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Mais ce n'est pas à moi de dire, "votez pour moi, votez pour un défenseur". Mon travail c'est d'être performant et après, ce sont les spécialistes qui jugent. Et si les spécialistes jugent que c'est moi qui dois gagner ce trophée, j'en serai la plus heureuse.

Rappel :

Tous les lauréats, y compris ceux du Prix des supporters de la FIFA et du la distinction du Fair Play, de la FIFA seront couronnés le 17 décembre 2020 lors d'une émission télévisée diffusée en direct qui commencera à 19h (CET).

Pour vous tenir au courant des dernières actualités concernant les The Best FIFA Football Awards ™, visitez FIFA.com, la page Facebook officielle et FIFA sur YouTube.

Participez à la discussion sur les gagnants des prix de cette année en utilisant le hashtag #TheBest.

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIFA Legend Camille Abily speaks to students during the FIFA Grassroots-Festival

The Best FIFA Football Awards

Abily : "La culture de la gagne est dans l’ADN de Lyon"

10 déc. 2020

Dzsenifer MAROZSAN 

The Best FIFA Football Awards

Marozsan toujours en quête de trophées

06 déc. 2020

Caroline Garcia (Tennis)

The Best FIFA Football Awards

Garcia, balle jaune et ballon rond

09 déc. 2020