The Best FIFA Football Awards™

Lundi 24 septembre 2018, Londres

The Best FIFA Football Awards™

Une capitale et ses capitaines

© Getty Images
  • Londres a vu naître quelques illustres capitaines de la sélection d’Angleterre
  • David Beckham est le Londonien le plus capé
  • Johnny Haynes fut le premier Londonien à porter le brassard pour les Three Lions en Coupe du Monde

Le lundi 23 octobre 2017, Londres accueillera les stars du ballon rond à l’occasion des The Best FIFA Football Awards™. Étroitement liée à l’histoire du sport roi, la capitale anglaise s’avère particulièrement appropriée pour mettre à l’honneur les plus grands noms du football mondial. FIFA.com se souvient de certains des Londoniens les plus célèbres à avoir porté le brassard en sélection.

*Norman Bailey (19 sélections, 1 but : 1878-1887) *
Quelques joueurs peuvent revendiquer le fait d’avoir été le premier Londonien nommé capitaine de la sélection d’Angleterre. C’est notamment le cas du gardien Alec Morten (en 1873) et de l’attaquant Hubert Heron (en 1876). Toutefois, parmi les joueurs nés dans la capitale anglaise, Norman Bailey sort probablement du lot, lui qui fut capitaine des Three Lions alors que le football n’en était qu’à ses balbutiements.

Avocat de métier, à une époque où tous les footballeurs étaient amateurs, Bailey a vu le jour à Streatham en 1857. On lui a confié le capitanat de la sélection anglaise pour la première fois à 23 ans, lors d’une rencontre perdue 6:1 face à l’Écosse. Le solide milieu défensif connaîtra cependant plus de réussite durant le reste de sa carrière de "chef d’équipe" : il ne subira que deux défaites en championnat britannique et arborera le brassard en équipe nationale à 15 reprises en 19 sélections.

*Gilbert Oswald Smith (20 sélections, 11 buts : 1893-1901) *Smith est l’un des premiers grands avant-centres de l’histoire. Finisseur redoutable, il était également très souvent l’homme de la dernière passe. Né à Croydon, il a porté le brassard en sélection d’Angleterre au moins 13 fois (les archives officielles sont vagues à ce sujet). En tant que capitaine, il a sans doute connu son heure de gloire contre l’Irlande à Roker Park en 1899, inscrivant quatre buts au cours d’une rencontre où les Three Lions écraseront leur proche rival sur le score sans appel de 13:2.

Instituteur, Smith s’est également distingué en cricket, défendant brillamment les couleurs de l’université d’Oxford et du club de Surrey.

*Johnny Haynes (56 sélections, 18 buts : 1954-1962) *Très peu de Londoniens ont porté le brassard de la sélection d’Angleterre lors d’une Coupe du Monde de la FIFA™. Né à Kentish Town, Johnny Haynes a été le premier à faire partie de ce groupe de privilégiés. Affectueusement surnommé "The Maestro", en raison de sa qualité de passe exceptionnelle et de son aisance technique, il a commandé l’équipe nationale à 22 reprises, notamment lors des quatre matches disputés par l’Angleterre au Chili en 1962.

L’ailier signera sa dernière apparition en équipe nationale lors des quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Chili 1962™, face au Brésil, futur vainqueur du tournoi. À cette occasion, Pelé – qui avait assisté au match depuis le banc de touche – dira de Haynes qu’il est le "meilleur passeur qu’il ait jamais vu".

*Stuart Pearce (78 sélections, 5 buts : 1987-1999) *Latéral indomptable, Stuart Pearce, né à Hammersmith, est étroitement lié à quelques-uns des moments les plus emblématiques du football anglais dans les années 1990. Il a manqué un pénalty lors de la séance de tirs au but en demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990™ face à l’Allemagne de l’Ouest, avant de se racheter à l’UEFA EURO 1996 en convertissant ses essais, d’abord contre l’Espagne, puis l’Allemagne.

Il a assuré le capitanat en sélection à dix reprises et demeure à ce jour l’un des plus vieux joueurs de champ à avoir porté le brassard (35 ans). C’était en 1997, lors d’une rencontre amicale face à l’Afrique du Sud.

*David Beckham (115 sélections, 17 buts : 1996-2009) *Bien qu’il soit issu de l’école des jeunes de Manchester United, David Beckham est en réalité né à Leytonstone, un quartier du nord-est de Londres, et demeure le Londonien le plus capé d’Angleterre. Sous le maillot anglais, Beckham a enfilé le brassard à 59 reprises. Seuls trois joueurs ont fait mieux (Bryan Robson, Billy Wright et Bobby Moore). En outre, il détient le record du nombre de matches disputés avec les Three Lions en tant que capitaine (dix, ex aequo avec Bobby Moore).

Deux des plus beaux moments du "capitaine Beckham" sont en fait directement liés à la Coupe du Monde. Sa prestation hors du commun et son splendide coup franc face à la Grèce pour propulser l’Angleterre à la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™ sont entrés dans l’histoire du football anglais, tout comme le pénalty qu’il a inscrit face à l’Argentine pour donner la victoire aux siens dans cette rencontre de la phase de groupes du tournoi. Ce pénalty a d’ailleurs réhabilité l’Anglais aux yeux des supporters, qui lui reprochaient encore son exclusion face aux mêmes Argentins en huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998™.

Explorer le sujet

Articles recommandés