Les qualifications olympiques africaines n’ont pas connu de trêve des confiseurs. Deux journées se sont déroulées pendant les fêtes, décantant quelque peu les quatre groupes, qui avaient démarré à la fin octobre. Le combat s’annonce rude puisque seul le premier de chaque groupe sera qualifié pour les Jeux Olympiques. Et si personne ne s’est encore assuré une place en Grèce, certains sont déjà en grande difficulté. Bilan à mi-parcours.

Groupe A : L’Egypte au fond du trou
Les fêtes auront été pour le moins agitées dans le Groupe A. Les Egyptiens, dont l’ossature est celle de la formation qui avait obtenue la troisième place au Championnat du Monde Juniors, Argentine 2001, ont enchaîné deux nouveaux échecs, qui suivirent un premier fin octobre. Après une défaite face au Nigeria (2:0), puis un revers au Sénégal (2:0), les Pharaons se sont inclinés début janvier contre la Tunisie (3:1) sur des buts de Khaled El Molhy, Essam Goma et Saber Al Trabolsi. Avec 0 point au compteur, les Egyptiens voient déjà Athènes s’éloigner, les Sénégalais, premiers du groupe, ayant déjà engrangé 7 points, alors qu’il ne reste que trois journées.

Résultat, la démission de Shawky Ghareeb, entraîneur-héros en Argentine en 2001, a été acceptée par la Fédération égyptienne. Et c’est Hasan Shehatta, l’entraîneur des Juniors, qui le remplace jusqu’à nouvel ordre. Mais Ghareeb n’a pas été le premier technicien du Groupe A à rendre son tablier... Au terme d’un match d’anthologie, les Sénégalais ont battu les Nigérians lors de la dernière journée. Menés 3:2 à un quart d’heure de la douche, les Sénégalais ont égalisé par Badara Sene, avant que Daniel Bocande, fils de la légende Jules Bocande, ne donne la victoire aux siens. Se faisant, les hommes d’Abdoulaye Sarr ont ravi la tête du groupe aux Nigérians. Et Musa Abdullahi, l’entraîneur des Green Eagles déjà contesté après le nul à domicile contre la Tunisie, a été remercié. Celui-là même qui affirmait il y a quelques semaines encore : "je veux aller le plus loin possible, c’est à dire reconquérir le titre olympique de 1996"... Le nom de Kadiri Ikhana, entraîneur des tous nouveaux vainqueurs de la Ligue des champions de la CAF (Enyimbia), se murmure pour la succession.

Classement
1 – Sénégal 7 pts
2 – Tunisie 5 pts
3 – Nigeria 4 pts
4 – Egypte 0 pt

Résultats
Egypte 0-2 Nigeria
Tunisie 0-0 Sénégal
Nigeria 1-1 Tunisie
Sénégal 2-0 Egypte
Egypte 1-3 Tunisie
Senegal 4-3 Nigeria

Prochains matches
Tunisie - Egypte
Nigeria - Sénégal
Nigeria - Egypte
Sénégal - Tunisie
Tunisie v Nigeria
Egypte v Sénégal

Groupe B : Le Cameroun devant, la RD du Congo loin derrière
Les Camerounais, champions olympiques en titre, sont bien partis pour pouvoir défendre leur titre. Avec 7 points en trois matches, ils ont leur destin entre leurs mains, puisqu’ils recevront deux fois lors des trois dernières rencontres. Mais les Lions Espoirs ont du se battre pour arracher le nul en Côte d’Ivoire lors de la dernière rencontre. Après 12 minutes de jeu, Kabran Djedou ouvrait le score pour les locaux, et l’égalisation camerounaise n’arrivait qu’en deuxième période par l’intermédiaire de Rabihou Amadou Dangadji. Un nul au goût amer pour Robert Nouzaret, entraîneur des Ivoiriens : "les garçons ont souffert physiquement en seconde période. Ce qui est logique d’ailleurs, eu égard à la puissance de l’équipe camerounaise".

Pourtant, ses hommes sont loin d’être éliminés. Avec quatre points, les Ivoiriens pointent à la troisième place, derrière les étonnants maliens (six points). Ceux-ci, qui avaient étrillé les Ivoires Olympiques lors du premier match (3:0), avant de s’incliner au Cameroun (2:0), ont battu les Congolais (2:0) lors de la troisième rencontre, grâce à un doublé de Sedibe Rasam. Une victoire qui condamne quasiment les Congolais, incapables de marquer le moindre point en trois matches.

Classement
1 – Cameroun 7 pts
2 – Mali 6 pts
3 – Côte d’Ivoire 4 pts
4 – RD Congo 0 pt

Résultats
RD Congo 1-4 Cameroun
Mali 3-0 Côte d’Ivoire
Cameroun 2-0 Mali
Côte d’Ivoire 4-1 RD Congo
RD Congo 0-2 Mali
Côte d’Ivoire 1-1 Cameroun

Prochains matches
MaliRD Congo
Cameroun – Côte d’Ivoire
CamerounRD Congo
Côte d’Ivoire - Mali
Mali - Cameroun
Tunisie - Nigeria
RD Congo - Côte d’Ivoire

Groupe C : L’Ethiopie et le Maroc à la lutte
Un groupe ou tout reste à faire. Seule petite surprise, l’Ethiopie mène le bal, devant le Maroc et l’Angola. Des Marocains qui n’ont pas pu garder la tête du groupe après avoir concédé un nul en Ouganda lors de la dernière rencontre. Bouadid Bouden avait pourtant ouvert le score, mais Assani Bajope ramenait les siens à hauteur, pour la plus grande joie du public de Kampala. Ainsi, les Kobs inscrivaient leur premier point de la campagne. A l’inverse, l’entraîneur marocain Mustapha Madih était déçu de la prestation des siens, estimant qu’en concrétisant leurs nombreuses occasions, les Lionceaux auraient pu s’assurer la première place du groupe.

Car dans le même temps, et après une humiliante défaite en octobre au Maroc (4:0), les Ethiopiens se sont bien repris. D’abord en battant l’Ouganda fin décembre (1:0), puis tout récemment en s’imposant sur le même score face à l’Angola, grâce à un précieux but de Yared. Les Walyas sont désormais en bonne position pour se qualifier, mais devront se déplacer deux fois lors des trois dernières rencontres. L’accueil du Maroc en mars prochain pourrait bien constituer une sorte de finale du groupe...

Classement
1 – Ethiopie 6 pts
2 – Maroc 5 pts
3 – Angola 4 pts
4 – Ouganda 1 pts

Résultats:
Ouganda 1-2 Angola
Maroc 4-0 Ethiopie
Angola 0-0 Maroc
Ethiopie 1-0 Ouganda
Ouganda 1-1 Maroc
Ethiopie 1-0 Angola

Prochains matches:
Maroc - Ouganda
Angola - Ethiopie
Angola - Ouganda
Ethiopie - Maroc
Maroc - Angola
Ouganda - Ethiopie

b>Groupe D : Tout le monde peut encore y croire
Dans ce quatuor ô combien serré, l’Algérie commence à tirer son épingle du jeu. Les Fennecs, après une victoire initiale face à la Zambie (1:0), ont pourtant subi la furia sud-africaine fin décembre (4:1). Mais les hommes de Aït Mohamed ont su se reprendre lors de la troisième rencontre face aux Ghanéens. Et ce sont les "Français" de la formation qui ont permis la victoire. Le Troyen Karim Ziani à la passe, le Gueugnonais Bougherara au centre et le Bastiais Antar Yahia à la finition. Un but important puisqu’il offre la première place du groupe aux Algériens, devant le Ghana et la Zambie. Important aussi car il est l’œuvre d’un produit de la nouvelle réglementation de la FIFA : tout joueur de moins de 21 ans qui a représenté une équipe nationale (France) autre que Seniors peut représenter une autre équipe nationale (Algérie).

Dans l’autre troisième match, la Zambie a créé la sensation en battant l’Afrique du Sud à l’extérieur, alors même que les Sud-africains avaient impressionné une semaine auparavant en atomisant les Algériens. Au passage, Ryan Botha, qui joue en Finlande, avait réussi des débuts en fanfare en équipe nationale, en inscrivant deux buts dans les quatre premières minutes. Il faut croire que la performance contre les Fennecs a fatigué les Sud-africains. Les Zambiens l’ont emporté grâce à un but de Collins Mbesuma. Botha a frappé la barre en deuxième période, mais rien n’y fit. Une victoire qui ravissait bien sûr l’entraîneur zambien, Peter Kaumba : "Nous avons travaillé dur pour obtenir cette victoire. L’esprit d’équipe a fait la différence". De fait, les Amaglug-glug, également battus lors du premier match au Ghana (1:0) pointent à la dernière place du groupe avec trois points.

Classement
1 – Algérie 6 pts
2 – Ghana 4 pts
3 – Zambie 4 pts
4 – Afrique du Sud 3 pts

Résultats :
Algérie 1-0 Zambie
Ghana 1-0 Afrique du Sud
Zambie 0-0 Ghana
Afrique du Sud 4-1 Algérie
Algérie 1-0 Ghana
Afrique du Sud 0-1 Zambie

Prochains matches :
Ghana - Algérie
Zambie - Afrique du Sud
Zambie - Algérie
Afrique du Sud - Ghana
Ghana - Zambie
Algérie - Afrique du Sud