Les qualifications africaines pour le Tournoi Olympique de football entrent dans leur sprint final. Les duels qui vont opposer les 16 équipes en lice pour les derniers matches, tous décisifs, promettent d’être passionnants. Nigeria, Cameroun, Angola et Zambie sont les mieux placés pour partir en Grèce, mais rien n’est définitif, loin de là. En Afrique, la tension monte.

Groupe A : Un NigeriaTunisie brûlant, le Sénégal en embuscade
Nigérians et Tunisiens se talonnent en tête du Groupe A. Le vainqueur de la dernière rencontre à Tunis entre les deux formations obtiendra son ticket pour Athènes, quel que soit le résultat de l’autre match entre le Sénégal et l’Egypte. Et la tension est d’autant plus grande que cette partie fera également office de revanche de la récente demi-finale de Coupe d’Afrique des Nations, remportée par la Tunisie. Les débats auront d’ailleurs lieu, cette fois encore, dans le Stade Rades de Tunis.

Kadiri Ikhana, l’entraîneur nigérian qui avait repris l’équipe au plus mal en cours de qualification, a donc convoqué le gratin de la jeunesse nigériane pour cette rencontre cruciale, quoi pourrait permettre au Super Eagles de se qualifier pour une troisième olympiade consécutive. La star incontestable du groupe, l’attaquant Obafemi Martins, a même été libéré par l’Inter de Milan pour l’occasion. Si un nul pourrait suffire aux Nigérians, Ikhana n’y va pas par quatre chemins : "ce sera un combat, et nous sommes prêts à nous battre". Les Tunisiens ne seront pas en reste, avec quelques uns des héros de la CAN 2004, comme Karrim Hagui. Ali Zitouni, buteur de grande classe, sera également de la partie.

Les Sénégalais conservent eux une petite chance de se qualifier. Il faudra pour cela que le Nigeria et la Tunisie se quittent sur un nul, et que dans le même temps ils passent plus de quatre buts aux Egyptiens. Autant dire qu’ils ne maîtrisent plus grand chose.

Classement Groupe A :
1 – Nigeria, 10 pts
2 – Tunisie, 9 pts
3 – Sénégal, 8 pts
4 – Egypte, 0 pt

Groupe B : MaliCameroun comme finale du groupe
En ne réussissant pas à battre la République démocratique du Congo à Yaoundé lors de la journée précédente, alors que le Mali s’était incliné à Abidjan la veille (2:1), les Camerounais se se sont mis dans une position inconfortable. Car s’ils possèdent toujours deux points d’avance sur les Maliens, ils vont devoir batailler ferme à Bamako pour ne pas laisser échapper le siège athénien qui leur semblait promis.

Pour autant, cet accroc dans la marche en avant des Champions olympiques en titre ne semble pas avoir rendu les Camerounais nerveux. Ainsi, le Ministre des Sports déclarait-il à ses joueurs après le nul face aux Congolais : "il n'est pas question de vous blâmer pour le résultat face au Congo. Notre devoir est plutôt de vous mettre face à vos responsabilités". Pour l’entraîneur camerounais Jean-Paul Akono, qui a convoqué quelques joueurs chevronnés pour cette rencontre (Idriss Kameni, Eric Djemba, Samuel Eto'o, Modeste Mbami), la confiance est de mise. "Nous allons nous qualifier", affirmait-t-il péremptoire après la désillusion face à la RDC. Sans doute les Maliens voient ils les choses d’un autre œil.

L’autre match opposera la Côte d’Ivoire et la RD du Congo à Kinshasa pour l’honneur, les deux formations étant dores et déjà éliminés.

Classement Groupe B
1 – Cameroun, 11 pts
2 – Mali, 9 pts
3 – Côte d’Ivoire, 7 pts
4 – RD Congo, 1 pt

Groupe C : Angola, Ethiopie et Maroc encore en course
La tâche des Marocains va s’avérer très délicate. Les Maghrébins, qui étaient en excellente position il y a deux semaines, sont désormais dans l’obligation de battre les Angolais à l’extérieur, tout en espérant que l’Ethiopie n’ira pas battre l’Ouganda, déjà éliminé, à Kampala. Au moins, les paroles de Crispus Muyinda, l’un des responsables de la Fédération ougandaise, pourront peut-être rassurer les Maghrébins. Car les Ougandais semblent ne pas prendre le match à la légère : "Nous allons garder le même effectif que contre l’Angola, mais en ajoutant quelques nouveaux éléments."

Reste que les Marocains devront lutter à Rabat contre des Angolais qui ont étrillé l’Ethiopie (4:0) fin février avant de battre l’Ouganda à la mi-mars (1:0). De quoi inquiéter des Marocains décevants lors de la journée précédente à Addis Abeba (0:1). Tout reste à faire, mais il ne fait guère de doute qu’une élimination prématurée des Marocains seraient mal vue après la belle performance des A lors de la CAN.

Classement Groupe C :
1 – Angola, 10 pts
2 – Ethiopie, 9 pts
3 – Maroc, 8 pts
4 – Ouganda, 1 pt

Groupe D : Ghana et Zambie au coude à coude
Algérie et Afrique du Sud étant complètement hors course, le dernier match entre le Ghana et la Zambie revêt un caractère fondamental pour les deux équipes. Et la tension est déjà palpable avant la rencontre de Kumasi (Ghana). Un différent sur le choix des arbitres est venu ajouter à la pression. Cependant, Mariano Barreto, l’entraîneur portugais du Ghana, est confiant. "Je ne peux pas prédire si le Ghana l’emportera. Mais je peux vous assurer que mes joueurs vont se battre jusqu’à la dernière minute pour aller à Athènes." Il faut dire que les Ghanéens, médaille de bronze au JO de Barcelone en 1992, n’ont plus regoûter depuis aux Olympiades.

Côté zambien, le gouvernement lui-même a assuré les joueurs de son soutien. Et de ses espoirs. Leslie Mbula, éminent membre du gouvernement zambien, est ainsi venu rendre visite aux Espoirs zambiens, leur précisant qu’ils ne devraient pas être timide face aux Ghanéens. "Je suis présent ici pour prouver l’attachement du gouvernement zambien au développement du football dans notre pays", a-t-il ajouté. La nuit risque d’être chaude...

Classement Groupe D :
1 – Zambie, 10 pts
2 – Ghana, 10 pts
3 – Algérie, 6 pts
4 – Afrique du Sud, 3pts