Le Champion olympique 2004 ne sera pas le même que celui de Sydney 2000. Le Cameroun, champion en titre, n’a en effet pas été capable de se qualifier pour l’épreuve grecque, devancé dans son groupe par le Mali. Une vraie surprise. Tout comme l’élimination du Nigeria, pourtant habitué de l’Olympe. A l’issue de la dernière journée en Afrique, on sait que la Tunisie, le Maroc et le Ghana accompagneront les Maliens au Tournoi Olympique de football. Sénégal, Afrique du Sud, Côte d'Ivoire ou Zambie n’ont eux pas pu passer le cap.

C’est un sacré cataclysme qui a eu lieu en Afrique ce week-end. Le Cameroun, l’un des cadors du Continent et champion olympique en titre, n’a pas pu se qualifier pour défendre son titre. Le Mali, déjà surprenant dans la catégorie supérieure lors de la Coupe d’Afrique des Nations, Tunisie 2004, a subtilisé le siège aux Lions Olympiques lors de la dernière journée du Groupe B. Il faut dire que les Camerounais ont surtout raté le coche lors de la journée précédente. Alors que les Maliens s’étaient inclinés en Côte d’Ivoire, les hommes de Thomas Nkono n’avaient pas réussi à battre, à Yaoundé, la République démocratique du Congo...

Les Camerounais avaient donc besoin d’un nul à Bamako pour se qualifier. Mais ils sont tombés sur des Maliens surmotivés, qui n’ont rien lâché. Cheick Oumar Koné, l’entraîneur malien, faisait d’ailleurs preuve d’une grande confiance avant la rencontre dans les colonnes du journal malien Match : "Je crois fermement à la qualification. Le cap sera franchi. Je suis très confiant et le Mali ira à Athènes, s’il plait à Dieu".

Les Maliens en pleine confiance
Côté camerounais, on essayait également d’y croire encore, malgré l’inexplicable nul contre la RC du Congo quelques jours plus tôt. "La sélection malienne est bonne mais le Cameroun a ce qu'il faut pour se qualifier", assurait Martin Ndtoungou Mpile, entraîneur adjoint des Lions Indomptables A. Mais l’effectif de Nkono était amputé de plusieurs éléments d’importance évoluant en Europe, tels Samuel Etoo ou Eric Djemba Djemba.

Au final, les Maliens, en pleine confiance, ont ouvert le score très tôt par Dramane Traoré (8ème), et n’ont plus lâché leur avance. Jamais les Camerounais n’ont pu faire leur retard et doivent donc se rendre à l’évidence : ils ne défendront pas leur titre à Athènes. Après l’élimination en quart de finale de la CAN 2004, l’année commence bien mal pour les ogres du continent. A l’inverse des Maliens, qui après une demi-finale dans cette même CAN, se qualifient aux Jeux Olympiques.

ans les trois autres groupes, rien n’était fait non plus avant la dernière journée. Après son titre continental obtenu à domicile en février, la Tunisie était très attendue par les supporters pour la qualification aux Jeux Olympiques, dans le Groupe A. Après un début de campagne délicat, les Maghrébins ont bien redressé la barre pour finalement passer le Nigeria sur la ligne. A Radès, les hommes de Khemaïes Laâbidi n’ont laissé aucune chance à des Nigérians pourtant auteurs d’un excellent retour après un début de qualification catastrophique. Khaled Mouelhi a ouvert le score sur penalty en toute fin de première mi-temps, avant qu’Ali Zitouni, la petite perle tunisienne, ne double le score à 11 minutes du terme.

Obtenir le nul, suffisant pour la qualification, devenait alors quasiment impossible pour les Olympiques nigérians. Ils n’ont même pas pu réduire le score. De fait, les Nigérians ne participeront pas, pour la première fois depuis 1992, aux Jeux Olympiques, qu’ils avaient remporté en 1996. Capitaine et buteur tunisien, Khaled Mouelhi estime, sur le site LaPresse.tn, que désormais les responsabilités de son équipe sont grandes : "Après avoir assuré notre qualification à Athènes, nous avons l’obligation de nous maintenir en haut de l’affiche. Nous devons faire mieux que nos trois dernières sorties olympiques. C’est un challenge très sérieux pour l’élite".

L’Ouganda au secours du Maroc
Le Maroc, dans le Groupe C, devait compter sur un petit miracle pour accéder à ses septièmes olympiades. Il a eu lieu. La première des conditions était de battre l’Angola à Rabat. Ce fut chose faite grâce à deux buts de Bouabid Moudden, contre un de Antonio Mendoca pour l’Angola. Mais il fallait également compter sur une défaite de l’Ethiopie en Ouganda, dernière formation du groupe. Et le suspense est allé à son comble. Godfrey Sserunkuma ouvrait le score pour les Ougandais, mais Ephram Zeru égalisait en début de deuxième mi-temps.

Et ce n’est qu’à cinq minutes de la fin de la rencontre que Dan Wagaruka donnait la victoire à l’Ouganda et la qualification aux Marocains. "J’avais promis une victoire. C’est un excellent résultat, même si nous ne sommes pas qualifiés", se réjouissait Charles Namakoola, l’entraîneur ougandais. Mustapha Madih, le technicien marocain, remerciait lui tous ceux qui lui avaient conservé sa confiance après la défaite en Ethiopie.

Le Groupe D se jouait également entre deux équipes, le Ghana et la Zambie, qui se rencontraient dans une sorte de finale. A Kumasi (Ghana), les Black Meteors avaient besoin d’une victoire sur les Zambiens pour se qualifier. Et la motivation était grande, tant les Ghanéens ont déçu ces derniers mois sur le continent, comme en atteste leur absence à la CAN 2004. Abubakari Yahuza ouvrait le score dès la 20ème minute, sur une erreur de la défense zambienne, et à la plus grande joie du massif public ghanéen. Le match restait incertain, les Zambiens tentant par tous les moyens de revenir au score, tandis que les Ghanéens ne parvenaient pas à augmenter leur avance malgré de belles occasions en contre. Mais la délivrance venait finalement à 10 minutes du terme, quand Kwadwo Poku, entré en jeu, récupérait une longue ouverture pour crucifier le portier zambien, Kakonji.

ariano Barreto, l’entraîneur portugais du Ghana était satisfait de ses troupes, et compte désormais réussir une belle performance à Athènes. "Nous n’avons pas réussi un grand match, mais je suis content de la qualification. Maintenant, nous nous devons de bien faire en Grèce". Les Zambiens étaient eux légitimement déçus, à l’image de Kalusha Bwalya, le Directeur technique national. "Une seule équipe pouvait se qualifier aujourd’hui, et le Ghana a marqué les buts qu’il fallait pour cela. Nous leur souhaitons le meilleur pour l’épreuve olympique". les Black Meteors retrouveront les joutes olympiques 12 ans après leur médaille de bronze aux JO de Barcelone.

Résultats et classements :

Groupe A:

Tunisie 2:0 Nigeria
Egypte 0:1 Sénégal

Classement final:
1.Tunisie, 12 pts
2.Nigeria, 11 pts
3. Sénégal, 10 pts
4.Egypte, 0 pt

Tunisie qualifiée

Groupe B:

RD Congo 1:0 Côte d'Ivoire
Mali1:0 Cameroun

Classement final:
1. Mali, 12 pts
2. Cameroun, 11 pts
3. Côte d'Ivoire, 7 pts
4. RD Congo 4 pts

Mali qualifié

Groupe C:

Maroc 2:1 Angola
Ouganda 2:1 Ethiopie

Classement final:
1.Maroc, 11 pts
2.Angola, 10 pts
3.Ethiopie, 8 pts
4.Ouganda, 4 pts

Maroc qualifié

Groupe D:

Ghana 2:0 Zambie
Algérie 0:1 Afrique du Sud

. Classement final: Pts
1. Ghana 13 pts
2. Zambie 10 pts
3. Afrique du Sud 6 pts
4. Algérie 6 pts

Ghana qualifié