Carton plein pour l’Argentine (2:0)
© AFP

Trois matches, trois victoires. L'Argentine a assumé son statut de favori en bouclant le premier tour par un succès sur la Serbie lors de la dernière journée du Groupe A du Tournoi Olympique Masculin ce mercredi 13 août à Pékin.

Déjà qualifiée et alignant une équipe privée de nombreux titulaires, la sélection albiceleste a montré la richesse de son effectif en dominant sans trembler une équipe serbe condamnée à la victoire pour continuer à rêver d'une qualification. Mais tout commence mal pour les Européens.  Dès la 12ème minute, Marko Jovanovic fauche le vif Angel Di Maria, titularisé à la place de Lionel Messi. Ezequiel Lavezzi, le seul attaquant ayant échappé au turnover de Sergio Batista, transforme le penalty en force même si Vladimir Stojkovic part du bon côté (13', 1:0).

Lavezzi manque le break une minute plus tard lorsque Diego Buonanotte s'échappe dans l'axe avant d'être repris par un bon tacle australien. L'attaquant napolitain reprend pour inscrire son deuxième but de la soirée mais butte sur Stojkovic, avant que Di Maria ne croise trop la troisième tentative. Côté serbe, une superbe combinaison coté droit est conclue dans l'axe par une frappe trop enlevée de Milian Mrdakovic. Deux minutes plus tard, Zoran Tosic s'y essaie à ras de terre mais trouve cette fois Sergio Romero, le remplaçant d'Oscar Ustari, bien placé.

Très à l'aise techniquement, les Européens réalisent de bons enchaînements notamment sur le flanc gauche de la défense argentine. Mais rien ne sera marqué et les Sud-américains rentrent tranquillement aux vestiaires avec leur but d'avance.

A la 55ème minute, Gojko Kacar teste les réflexes de Romero d'une superbe frappe lobée de 25 mètres. Le portier albiceleste se montre à la hauteur en claquant le ballon sur le haut de sa transversale. Dans la minute suivante, Stojkovic  est mis sous pression, d'abord par une subtile déviation de Lavezzi, bien servi par Buonanotte, puis par une frappe avec rebond de Jose Sosa. Mais les Serbes s'en sortent à moindre frais. Romero réussit ensuite la copie conforme de son arrêt précédent en sortant une nouvelle tête de Kacar.

A peine entré en jeu, Lautaro Acosta a l'occasion de planter l'estocade. Lancé en profondeur côté gauche, le petit attaquant, dans la position préférée Thierry Heny, n'enroule pas assez son ballon du pied droit et rate le coche. Di Maria aura également l'occasion d'y parvenir et d'inscrire son nom au tableau d'affichage pour la première fois du tournoi en frappant un penalty à dix minutes du terme. Mais sa frappe trop molle et la bonne anticipation de Stojkovic maintiennent la Serbie à flot.

Pas pour longtemps car à la 84ème, Buonanotte, le plus petit joueur du tournoi, se charge de creuser l'écart. Sur un maître coup franc, l'attaquant de River Plate enroule sa frappe du gauche pour déposer le cuir au ras du poteau gauche de Stojkovic (84', 2:0).

La messe est dite. L'Argentine conclut la phase de groupes sur un sans-faute tandis que la Serbie quitte la compétition avec un seul petit point. En quart de finale, les Sud-américains s'attaqueront à un nouvel obstacle européen : les Pays-Bas.