Les déclarations
© Foto-net

Foppe de Haan, sélectionneur des Pays-Bas
"Il y avait une bonne ambiance aujourd'hui, un bon public. Nous devions impérativement gagner, c'était notre unique objectif. Ce genre de match est très difficile, mes joueurs le savaient. Quoi qu'il en soit, nous sommes en quarts de finale. Nous avons voyagé à travers la Chine, en commençant par Hongkong, puis Tianjin, aujourd'hui Shenyang, et maintenant nous allons à Shanghai. J'espère que notre périple se terminera à Pékin."

Roy Makaay, attaquant des Pays-Bas
"Nous savions que ça serait dur contre le Japon. Nous avons joué plutôt à l'anglaise, avec de longues balles. Au final, nous avons eu un peu de plus de chance que les Japonais. Comme tous les participants, notre but est d'atteindre la finale de Pékin. Pour le pénalty, j'ai pris la décision de ne pas le tirer moi-même et de laisser Sibon le faire. Mon pied n'est pas totalement guéri."

Yasuharu Sorimachi, sélectionneur du Japon
"Bien sûr, nous sommes très décus de rentrer chez nous avec trois défaites. Mais nous avons démontré la qualité de notre jeu d'attaque. Ma plus grande déception concerne le match contre les Etats-Unis, où nous n'avons pas réussi à ramener des points. Cela nous a créé des problèmes pour les deux rencontres suivantes. Nous manquons d'expérience dans le dernier geste. Nous gâchons beaucoup trop d'occasions. Nos joueurs sont très jeunes et doivent encore progresser."

Shusaku Nishikawa, gardien de but du Japon
"Nous avons beaucoup appris ces deux dernières années. Les Jeux m'ont permis de côtoyer l'élite mondiale. Le niveau n'a rien à voir avec celui du championnat du Japon. En tant que gardien, j'ai acquis beaucoup d'expérience pendant ce tournoi. J'espère en tirer parti bientôt, à l'occasion des qualifications pour la Coupe du Monde."