Le Brésil souffre mais passe (2:0, a.p.)
© Foto-net

Le Brésil poursuit sa route vers son rêve doré après sa victoire face au Cameroun en quart de finale du Tournoi Olympique Masculin ce samedi 16 août à Shenyang. Après un match équilibré, les Auriverdes ont eu besoin de la prolongation pour faire la différence et venger leurs aînés de 2000. A Sydney, les Lionceaux indomptables s'étaient imposés 2:1 en infériorité numérique.

La première surprise de la rencontre est sur la feuille de match. Alexandre Pato est sur le banc de touche au profit de Rafael Sobis. Mais ce sont les Africains qui sesont les premiers en action. Dès la deuxième minute, Aurélien Chedjou décoche une frappe puissante côté gauche de la surface, mais Rafinha est sur la trajectoire. Dans la minute suivante, le défenseur brésilien est à l'opposé du terrain et Albert Baning ne peut que faire faute avant l'entrée de la surface. Ronaldinho prend ses responsabilités mais son coup franc de l'extérieur du droit est boxé par Amour Tignyemb.

A la fin du premier quart d'heure, Gustave Bebbe adresse une superbe frappe de 30 mètres, mais Renan assure et la dévie au-dessus de sa transversale. Coup dur pour le Cameroun sur le corner qui suit : Stéphane Mbia blessé au genou quitte ses partenaires. Le Brésil, légèrement déstabilisé par la rapidité camerounaise, multiplie les fautes. Sur l'une d'elles, le coup franc de Chedjou trouve Baning dans la boîte mais sa reprise s'envole. Dans le dernier quart d'heure, les Auriverdes reprennent la possession et les Camerounais se contentent de contres. Ronaldinho botte un nouveau coup franc, mais Alexandre Song devance Hernanes, bien placé au premier poteau. La première période se termine sans autre occasion franche.

Après le repos, le scénario est le même, les deux équipes se neutralisant en milieu de terrain. La seule variante concerne le nombre d'acteurs. A la 52ème, les Lionceaux ne sont plus que dix, Baning écopant d'un second carton jaune et d'une deuxième exclusion dans ce tournoi. Anderson peut en profiter dès la minute suivante, mais il reprend du tibia un centre de Marcelo et le ballon s'envole. Le Mancunien récidive cinq minutes plus tard du gauche, mais Tignyemb se couche bien. La dernière demi-heure se résume à une attaque-défense mais les Brésiliens manquent d'imagination pour réellement inquiéter des Camerounais qui exploitent chaque tentative de contre. Rien ne sera marqué et la décision se fait en prolongation.

Dans le temps supplémentaire, l'avantage numérique et l'expérience sud-américaine font la différence. Rafael Sobis parti à la limite du hors-jeu trompe d'abord Tignyemb d'une pichenette (101', 1:0). Quatre minutes plus tard, Marcelo se trouve à la conclusion d'une superbe combinaison Ronaldinho-Thiago Neves et plante la deuxième banderille (105', 2:0). Celle qui terrasse définitivement les Lionceaux.

En demi-finale mardi à Pékin, les Brésiliens affronteront le vainqueur du match Argentine - Pays-Bas.