North veut sa revanche
© AFP

L'info peut paraître anodine, mais elle n'aura pas échappé à l'Argentine, adversaire de l'Australie au premier tour du Tournoi olympique de football masculin. Le sélectionneur aussie Graham Arnold a décidé de retenir Jade North parmi les joueurs ayant dépassé la limite d'âge.

A Athènes 2004, North faisait partie de l'équipe australienne qui avait fait subir aux Argentins, futurs médaillés d'or, leur test le plus rude. Lors de ce match, il avait même été le meilleur joueur de son équipe. "C'est vrai qu'ils avaient souffert contre nous. Nous aurions dû tirer un meilleur résultat de ce match", se souvient North, qui aura soif de revanche lorsque les Olyroos retrouveront les Albicelestes à Shanghai. "Ils vont être motivés, mais ils sont plus loin de leurs bases que nous !"

Utilisé au poste d'arrière droit en Grèce, North officie désormais en défense centrale, que ce soit en club ou en sélection. Vainqueur de l'A-League 2008 en février, le capitaine des Newcastle Jets affiche une forme resplendissante, ce qui lui a valu une place de titulaire chez les A lors des éliminatoires mondialistes.

A 26 ans, il a été rappelé en sélection olympique et sera le seul membre des Olyroos à avoir déjà participé à l'épreuve. Quels conseils prodiguera-t-il à ses jeunes coéquipiers ? "Je vais leur dire de profiter au maximum de cette expérience, pas seulement de l'aspect footballistique", prévoit North.

De par sa présence en 2004, North est le mieux placé pour évaluer les chances de l'Australie en RP Chine. "En 2004, nous avions l'expérience de Craig Moore et John Aloisi. Et puis Tim Cahill était en train de prendre toute sa dimension", observe-t-il, en faisant référence aux trois aînés retenus en Grèce. "Cette fois, la différence d'âge entre nous [les joueurs de plus de 23 ans] et les autres est moins importante. Mais l'équipe est plus forte dans son ensemble. Il y a de la vitesse et de la technique. Mentalement, c'est costaud. Et puis Arnie [Graham Arnold] travaille avec ces joueurs depuis longtemps."

La touche européenne
Même si le groupe est essentiellement composé de joueurs évoluant en Australie, il disposera d'une touche d'expérience européenne. Aussi North estime-t-il que le vécu de joueurs comme James Troisi et Trent McLenahan, deux pensionnaires du championnat anglais, ne pourra que profiter à la sélection. "Pour moi, James est un joueur de premier plan. Il est habitué au très haut niveau. Trent, c'est un défenseur très solide. Les gars qui jouent en Europe ont un léger plus en termes de placement et de vitesse."

Notre homme, qui est souvent considéré comme le meilleur défenseur de l'A-League, serait-il lui-même tenté par un transfert en Europe ? "Bien sûr. Les JO représentent une opportunité idéale pour moi", confirme-t-il. "C'est clair j'ai envie d'aller jouer en Europe, mais si ça ne se fait pas, je n'en ferai pas un drame."

Milligan repositionné
Au cours des difficiles éliminatoires, le capitaine des Olyroos, Mark Milligan a été utilisé en défense centrale. L'arrivée de North va lui permettre de monter d'un cran en milieu de terrain. Graham Arnold a expliqué son raisonnement après un match ayant servi de banc d'essai : "J'aime beaucoup Mark au poste de milieu récupérateur. Il a un bon bagage technique. Il est capable de couper le jeu adverse, mais aussi d'apporter de bonnes solutions. Contre l'Argentine, il sera chargé de marquer Juan Roman Riquelme."

Lors de la dernière phase des qualifications, Milligan s'est découvert de surprenants talents de buteur, claquant deux coups de tête décisifs contre l'Irak et la RDP Corée. A l'instar de son associé en défense Adrian Leijer, il s'est montré très dangereux sur coups de pied arrêtés. Du reste, tous leurs adversaires asiatiques vous confirmeront la menace que représentent les Olyroos dans le domaine aérien.

Arnold est lui-même le premier à souligner que les qualités athlétiques de son équipe poseront des problèmes à ses adversaires. Il reconnaît toutefois que ses hommes doivent encore monter en puissance. "Pour le moment, nous sommes à environ 75% de mon objectif en termes de condition physique. Mais je ne veux pas qu'on soit au top maintenant. C'est en Chine qu'il faudra l'être !"