Le Cameroun veut retrouver l’or
© AFP

Lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982, le Cameroun se faisait un nom en tenant en échec les Italiens, futurs vainqueurs de l'épreuve. Huit ans plus tard, une historique victoire 1:0 sur les tenants du titre argentins marquait le début d'une formidable épopée qui allait conduire les Lions Indomptables jusqu'en quart de finale d'Italie 1990.

Mais c'est finalement au niveau olympique que le pays a conquis son premier grand titre international en 2000, au terme d'une intense séance de tirs au but remportée face à l'Espagne. Huit ans après, les Camerounais espèrent réitérer leur exploit lors du Tournoi Olympique de Football Masculin, Pékin 2008.

Les compétitions U-23 suscitent toujours beaucoup d'espoirs en Afrique. Ces Jeux Olympiques ne dérogent pas à la règle : le Cameroun fait, en effet, partie des favoris de l'épreuve. La liste définitive des 18 joueurs qui iront à Pékin sera annoncée ce week-end par l'entraîneur Martin Ntoungou Mpilé. En attendant, les rumeurs vont toujours bon train quant à l'éventuelle participation de Samuel Eto'o, la star du pays, élu 3 fois Joueur africain de l'année et vainqueur de la médaille d'or à Sydney 2000. Aucun joueur dépassant la limite d'âge n'a pourtant participé au stage de préparation des Camerounais, qui se déroule à Ostfildern, dans la région allemande de Bade-Wurtemberg.

L'aide d'Otto Pfister
Cette préparation n'aura pas été de tout repos pour le Cameroun, dont certains joueurs-clés ont d'abord achevé leur saison en club. Stéphane Mbia, Landry Nguemo et Alexandre Song, qui vont apporter aux U-23 toute l'expérience qu'ils ont acquise en équipe senior, ont ainsi intégré le stage plus tard que les autres. Leur absence avait toutefois été compensée par la présence d'Otto Pfister, l'entraîneur des Lions Indomptables, venu apporter son aide à Mpilé.

Après l'Allemagne, les Lionceaux s'envoleront pour Hong-Kong, où ils participeront à un tournoi de préparation aux Jeux Olympiques avec la Côte d'Ivoire, les Pays-Bas et les Etats-Unis. L'équipe olympique actuelle n'a peut-être pas le charisme de celle de Sydney 2000, mais elle a démontré sa volonté et sa rigueur lors des qualifications, au cours desquelles elle a notamment dominé la Guinée et le Maroc.

Mbia, sociétaire du Stade rennais, et Song, qui évolue à Arsenal, ont fortement contribué au parcours des Lions Indomptables, finalistes de la dernière Coupe d'Afrique des Nations, Ghana 2008. Ils joueront un rôle tout aussi crucial dans cette sélection olympique, aux côtés du défenseur André Bikey et de l'ailier Gustave Mbangué, qui évolue en Turquie et qui a récemment fait ses débuts dans les éliminatoires pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.