Une impression de déjà-vu
© AFP

Pour le Groupe A du Tournoi Olympique de Football Masculin, le lever de rideau aura lieu jeudi 7 août à Shanghai. Deux duels prometteurs sont au programme. Serbes et Australiens, qui ambitionnent de créer la surprise, seront les premiers à se donner la réplique pour remporter 3 points primordiaux. Dans le second acte de la journée, les Argentins tenteront d'être aussi brillants que leur médaille olympique, qu'ils défendront contre la dangereuse équipe ivoirienne.

Les matches
Australie - Serbie, 7 août à 17h00 (heure locale)
Argentine - Côte d'Ivoire, 7 août à 19h45 (heure locale)

Le contexte
La sélection australienne, habituée du rendez-vous olympique depuis 1988, revient dans l'arène dans le but de conquérir sa première médaille. Elle y affrontera la Serbie, qui dispute ses premiers Jeux depuis l'indépendance du Monténégro en 2006. Cependant, sous son ancienne forme, l'équipe serbe a déjà eu affaire à l'Australie lors d'Athènes 2004. La rencontre à Patras n'a d'ailleurs pas été une partie de plaisir pour les Balkaniques, qui s'étaient inclinés 1:5.

Juste après, les Argentins retrouveront les Ivoiriens comme lors de leur premier match de Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006. Quatre acteurs du duel qui avait eu lieu à Hambourg seront présents : Oscar Ustari, Lionel Messi - tous deux remplaçants à l'époque - Javier Mascherano et Juan Román Riquelme. Les Ivoiriens, qui participent à leurs premières Olympiades, essaieront de compenser leur manque d'expérience par la puissance physique et l'audace dont ils savent faire preuve.

Joueur à suivre
Pour son premier match, le gardien argentin Oscar Ustari n'aura pas un rôle facile, car aucun ballon n'a fait trembler les filets albicelestes en compétition olympique depuis le 3 août 1996. Après le coup de théâtre d'Emmanuel Amunike à la 90ème minute, qui a scellé la finale des J.O. d'Atlanta en faveur du Nigeria, les Argentins n'ont plus concédé un seul but. Absents en 2000, ils ont conservé leurs cages inviolées durant toute la campagne 2004 avant d'être sacrés champions.

La stat
3, comme le nombre d'équipes de cette poule qui faisaient partie du Groupe C à Athènes 2004. Seules l'Argentine et l'Australie s'étaient qualifiées pour le tour suivant. Quatre ans plus tard, la Serbie a soif de revanche.

Entendu...
"Le premier match est toujours important, car il donne le ton de ce qui va suivre. Malgré tout, on préfère commencer en adoptant un profil bas. En jouant ainsi, on ne peut que s'améliorer." David Carney, joueur australien

"Si on part avec un esprit de vainqueur, on peut arriver très loin dans ce tournoi. On n'est pas favoris, mais on fera tout pour aller le plus loin possible. On est un groupe de copains, qui veut laisser son empreinte dans le monde du football. Ces Jeux, c'est notre chance d'y parvenir." Souleymane Bamba, joueur ivoirien