Ronaldinho : "Je viens pour l'or"
© AFP

Depuis qu'il a éclaté au grand jour sur la scène internationale, Ronaldinho a toujours été synonyme de charisme et de bonheur. Véritable magicien et capable de réaliser des gestes à la limite de l'impossible, le meneur de jeu brésilien a déjà remporté une Coupe du Monde de la FIFA et une Ligue des champions de l'UEFA. Aujourd'hui, c'est en Chine qu'il est venu chercher un titre mondial qui manque non seulement à son palmarès personnel, mais aussi à celui du football brésilien : une médaille d'or olympique.

Alors qu'il se prépare pour le premier match du Brésil, jeudi contre la Belgique, le flamboyant renfort de l'AC Milan a accepté de répondre en exclusivité aux questions de FIFA.com. Il évoque sans détour cette nouvelle étape dans son parcours, ses attentes par rapport à la sélection emmenée par Dunga, et enfin l'atmosphère qui règne autour d'une compétition olympique à laquelle il participe pour la deuxième fois de sa carrière.

On attend beaucoup de votre équipe dans ces Jeux Olympiques. Quel est le point fort du Brésil à votre avis ?
J'aimerais d'abord dire que d'un point de vue personnel, c'est un grand honneur de représenter mon pays pour la deuxième fois aux Jeux Olympiques. Nous avons une équipe avec à la fois de grands joueurs et un très fort esprit d'unité. Notre objectif à tous est d'offrir à notre pays la première médaille d'or de son histoire. Personnellement, c'est pour cela que je suis venu en Chine.

Qui considérez-vous comme votre rival le plus sérieux ? L'Argentine peut-être ?
L'Argentine est sans aucun doute une excellente équipe, qu'il faut respecter. Elle possède plusieurs joueurs de classe mondiale et nous les connaissons d'ailleurs très bien. Cela dit, nous avons pas mal de qualités nous aussi. Il faudra également nous respecter.

Outre la joie que m'a procurée mon arrivée en Italie, mon objectif immédiat est de donner le meilleur de moi-même, ici en Chine
Ronaldinho, à propos de ses objectifs

Parlons un peu de vous. Etant donné que votre transfert à l'AC Milan est bouclé, verra-t-on le meilleur Ronaldinho en Chine ?
Je suis évidemment très heureux d'avoir signé dans un club aussi grand et prestigieux. Les dirigeants de l'AC Milan ont voulu m'engager parce qu'ils connaissent mon jeu et savent ce que je peux apporter sur un terrain. Mais j'ai toujours tenu à bien séparer club et sélection. .

A Shenyang, vous logez dans le même hôtel que la sélection brésilienne féminine. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
C'est vrai, nous sommes tous hébergés ici. Nous nous croisons donc assez souvent. Ce que je peux vous dire, c'est que nous espérons que tout se passe pour le mieux pour les féminines et qu'elles rapportent la médaille d'or.

Suivrez-vous d'autres sports au cours de ces Jeux ? Etes-vous en contact avec d'autres athlètes brésiliens ?
J'ai des amis qui pratiquent d'autres disciplines, comme la natation par exemple. J'espère qu'ils obtiendront de bons résultats. Pas seulement eux, mais également tous les athlètes de mon pays, pour que le Brésil remporte le plus grand nombre de médailles possible. Au nom de tous mes coéquipiers, je leur souhaite bonne chance.

Si vous réussissez un bon parcours dans ce tournoi, vous aurez l'occasion de découvrir le Village olympique de Pékin. Avez-vous songé à la possibilité de vivre une telle expérience ?
Comme je vous l'ai dit, notre objectif est d'aller le plus loin possible dans ce tournoi. Je sais que si nous nous qualifions pour les demi-finales, nous irons au Village olympique. Mais pour y arriver, le plus important sera de ne pas se disperser et de prendre les matches l'un après l'autre.

Comment avez-vous été reçu en Chine ?
De la meilleure des façons ! Tout le monde est très gentil avec nous, c'est incroyable. Maintenant c'est à nous de rendre la pareille en produisant le meilleur spectacle possible sur le terrain.

Un petit jeu pour terminer. Comment compléteriez-vous la phrase suivante : "Le Brésil va remporter la médaille d'or parce que..." ?
(Il réfléchit) Je crois que si nous travaillons bien et que nous faisons les choses comme nous en avons l'habitude, nous aurons une vraie chance de gagner la médaille d'or.