Tout sourit à Messi et Ronnie
© AFP

Place au Tournoi Olympique de Football Masculin, que tout le monde attendait avec impatience ! Vingt-quatre heures avant l'ouverture officielle des Jeux Olympiques, Pékin 2008, un cortège de stars a déjà illuminé l'Empire du Milieu. Tandis que Lionel Messi offrait aux Argentins, tenants du titre, une victoire 2:1 contre la Côte d'Ivoire, Ronaldinho fêtait son retour après quatre mois sans compétition officielle par une victoire 1:0 contre la Belgique.

L'affiche
Face à la Côte d'Ivoire, la "dream team" argentine n'a été dangereuse que lorsque Messi ou Sergio Agüero étaient en possession du ballon. Avec un Juan Román Riquelme à court de forme, l'attaque des Albicelestes a en effet montré des signes de faiblesse. Cependant, à la 40ème minute, le meneur de jeu a montré toute sa classe en délivrant une belle ouverture pour Messi, permettant au jeune prodige du FC Barcelone d'ouvrir le score sans difficulté. Lorsque Sekou Cissé a surpris les géants d'Amérique du sud en égalisant, mettant ainsi fin à une série (voir ci-dessous, "La Stat"), leur désillusion a d'abord été grande. Mais quatre minutes avant la fin du match, c'est Messi encore une fois qui a fait la différence. Le portier ivoirien Vincent Angban n'a pu que repousser son tir, permettant à Lautaro Acosta, tout juste entré en jeu, de marquer le but décisif.

Les autres matches
Dominatrice pendant la plus grande partie du match, la Serbie a pourtant dû se contenter d'un décevant match nul 1:1 contre l'Australie. Si les joueurs serbes veulent finir sur le podium, ils devront dans les prochains jours être plus réalistes devant le but. A la 78ème minute, Slobodan Rajkovic a réussi une surprenante égalisation. En répondant au but de l'Australien Ruben Zadkovich, il permet ainsi à son équipe de rester en course dans le Groupe A, dominé dès le début par le favori argentin.

Venue elle aussi en Chine avec beaucoup d'ambition, l'équipe des Etats-Unis s'est offert une entrée en lice conforme à ses attentes. Face à une formation japonaise coriace en défense, les Américains ont trouvé la faille peu après le reprise, sur une frappe du gauche signée Stuart Holden. Mais il est clair que les joueurs de la Bannière étoilée devront progresser s'ils veulent sortir du Groupe B. Dans l'autre match de la poule, les Pays-Bas et le Nigeria se sont quittés sur un score nul et vierge.

Pour leur entrée en lice, les superstars brésiliennes ont souffert avant de s'imposer 1:0 face à la Belgique, sans pour autant offrir au frénétique public de Shenyan le spectacle escompté. Ceux qui s'attendaient à ce que Ronaldinho et ses partenaires filent de victoire en victoire se sont trompés. La sélection de Carlos Dunga a dû attendre 79 minutes avant qu'Hernanes ne la délivre. La Belgique a terminé affaiblie, privée de deux de ses joueurs, Vincent Kompany et Marouane Fellaini, tous deux exclus. Les Auriverdes ont donc pris la tête du Groupe C, où les hôtes chinois n'ont pu faire mieux que match nul (1:1) contre la Nouvelle-Zélande, malgré le soutien de leurs supporters.

Pendant ce temps, l'Italie a marqué les esprits. Son joueur vedette Sebastian Giovinco a mené la Squadra Azzurra à une impressionnante victoire 3:0 face au Honduras. Le meneur de 21 ans a marqué le premier but, avant que Giuseppe Rossi et Robert Acquafresca n'aggravent la marque en convertissant chacun un penalty. Les Transalpins sont prennent ainsi la tête du Groupe D, le Cameroun et la République de Corée ayant fait match nul 1:1. Carlos Pavon aurait pu lui aussi marquer sur penalty peu avant la fin du match, mais a raté le coche. C'était le cinquième penalty sur les trois premiers matches joués à Qinhuangdao.

Le joueur
Les fans attendaient avec beaucoup d'impatience la prestation de Ronaldinho et de Messi. Mais finalement, c'est un jeune homme du nom de Giovinco qui leur a volé la vedette. Le joueur de la Juventus de Turin a su mener le jeu des Italiens comme un grand, marquant même le plus beau but de la journée. Peu avant la mi-temps, il intercepte le ballon à la limite de la surface de réparation adverse, se dirige d'instinct vers l'intérieur et tire dans un angle fermé, mettant ainsi son pays sur la voie de la victoire.

La stat
593 - c'est le nombre de minutes que l'Argentine a tenu avant d'encaisser un but dans un Tournoi Olympique, ce qui constitue un nouveau record. Ce mercredi, l'Ivoirien Cissé a eu raison du gardien argentin Oscar Ustari, champion du monde U-20 de la FIFA 2005, à la 53ème minute de jeu, mettant ainsi un terme à la série. Au tournoi d'Athènes en 2004, l'Argentine victorieuse avait su préserver son but inviolé lors de ses six matches, et à Sydney en 2000, les Gauchos n'étaient pas de la partie. Leur dernier but concédé remonte donc à la défaite 2:3 contre le Nigeria lors du Tournoi Olympique d'Atlanta en 1996. L'ancien record - 552 minutes - était détenu par l'Espagne.

Entendu...
"Giovinco est impressionnant de facilité. Il fait partie de ces joueurs qui peuvent faire la différence à eux seuls à chaque match... un futur Roberto Baggio ou Giancarlo Antognoni. Il a un grand avenir devant lui, surtout au sein de l'élite italienne."
Gilberto Yearwood, sélectionneur du Honduras

"Je n'avais pas joué de match officiel depuis quatre mois. Mais je suis de retour et j'en suis très heureux. Je n'ai pas la pression."
Ronaldinho, milieu de terrain du Brésil

"La Chine et la Nouvelle-Zélande !"
Stu Jacobs, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, en réponse à la question suivante : "Qui se qualifiera pour le prochain tour dans le Groupe C, dont font partie le Brésil et la Belgique ?". Ce à quoi les journalistes présents ont répondu par un tonnerre d'applaudissements.

Résultats
Australie - Serbie 1:1
Côte d'Ivoire - Argentine 1:2
Japon - Etats-Unis 0:1
Pays-Bas - Nigeria 0:0
Brésil - Belgique 1:0
RP Chine - Nouvelle-Zélande 1:1
Honduras - Italie 0:3
République de Corée - Cameroun 1:1