Service minimum et qualification pour l’Argentine (1:0)
© AFP

Après avoir longtemps souffert, l'Argentine a battu l'Australie 1:0 dans le premier match de la deuxième journée du Groupe A du Tournoi Olympique Masculin, ce dimanche 10 août à Shanghai. Un succès qui qualifie les Sud-américains pour le tour suivant.

L'Argentine débute avec le même trio offensif que face à la Côte d'Ivoire, Lionel Messi-Sergio Agüero-Ezequiel Lavezzi, tandis que le duo Fernando Gago - Javier Mascherano fait la loi au milieu. Côté australien, Ruben Zadkovich est le seul à tenter de contrarier la domination sud-américaine.

C'est Adam Federici, le portier australien, qui est le premier à se mettre en évidence, bien malgré lui. Heureusement pour les joueurs de Graham Arnold, sa bourde n'offre qu'un corner aux Argentins. Même si l'Argentine joue essentiellement dans l'axe, c'est du côté gauche que vient le premier danger réel. A la 8ème minute, Messi profite d'un travail d'Agüero qui centre en retrait. Mais le pied droit du Barcelonais n'est pas aussi précis que son gauche et le ballon passe au-dessus. Quatre minutes plus tard, la frappe de Mascherano semble destinée à finir dans la lucarne, mais d'une claquette aussi spectaculaire qu'efficace, Federici l'en empêche. Le dernier rempart australien remet ça 120 secondes plus tard en évitant à Messi de conclure victorieusement un slalom dans la défense.

Sur l'une des rares incursions australiennes dans le camp adverse, Billy Celeski se faufile dans la défense albiceleste, mais sa frappe est déviée en corner par un tacle de Federico Fazio. Après 20 minutes passées à subir, les Australiens rééquilibrent les débats au milieu de terrain. L'Argentine se crée tout de même les meilleures occasions notamment sur une percée de Messi, relayée par une talonnade d'El Kun et conclue sur un intérieur du pied de Riquelme, mais Federici se couche. Son homologue argentin, lui, est au chômage technique, même lorsqu'Archie Thompson se trouve en position idéale à la 39ème minute. Mais sa frappe est complètement ratée les deux équipes rentrent aux vestiaires sans trouver le chemin des filets.

La seconde période est la copie conforme de la première. Les hommes de Sergio Batista dominent outrageusement, les Australiens jouent à dix derrière, mais ni Lavezzi ni Riquelme ni Mascherano ne font trembler les filets. Mais en dominant, on s'expose aux contres adverses. C'est ce qui se produit à la 58ème lorsque Thomson s'échappe et obtient une faute aux abords des 16 mètres. Mais le mur argentin empêche son dernier rempart d'avoir une première intervention à effectuer.

Les Albicelestes sont toujours maîtres du ballon, mais les occasions sont moins franches. Au contraire, à la 72ème, Nikita Rukavytsa pour son premier ballon fausse compagnie à la défense mais sa frappe finit dans le petit filet. Messi répond immédiatement mais sa frappe en pivot file encore au-dessus du cadre. La délivrance arrive finalement par Lavezzi quelques minutes plus tard. Esseulé au second poteau, l'attaquant napolitain reprend un centre de la gauche d'Angel Di Maria, touche finale d'une superbe action collective (77', 1:0). Les Aussies auront l'occasion d'égaliser dans la foulée, mais Oscar Ustari est vigilant. Il le sera d'ailleurs jusqu'au coup de sifflet final.

Grâce à ce succès, l'Argentine assure sa qualification et occupe seule la tête du groupe avec 6 points avant d'affronter la Serbie. L'Australie jouera sa qualification lors du dernier match contre la Côte d'Ivoire, qui affronte la Serbie en soirée.