Quand le Tournoi Olympique de Football Masculin a débuté, il y a un peu plus d'une semaine, les amoureux de ballon rond du monde entier songeaient déjà aux chocs potentiels à venir.

Samedi, ces rêves vont devenir réalité, avec des quarts de finale sompteux en persepctive. Vieux comptes à régler, suprématie continentale et bien sûr accession au dernier carré : les enjeux sont aussi considérables que variés. FIFA.com vous livre les clés des quatre rencontres de ce samedi.

L'affiche
Argentine - Pays-Bas
Outre leur statut de favorites dans ce tournoi, les sélections albiceleste et oranje ont également une riche histoire de confrontations mouvementées sur la scène internationale. Le Pays-Bas - Argentine disputé sous une pluie diluvienne lors de R.F.A 1974, la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1978 ou encore le but mémorable de Dennis Bergkamp à France 1998 font partie des grands classiques de l'histoire du football mondial.

Dix ans après le passionnant quart de finale de Marseille, les deux équipes U-23 ont de nouveau rendez-vous pour se disputer une place en demi-finale. Lionel Messi, Juan Riquelme et compagnie d'un côté, Roy Makaay, Ryan Babel et consorts de l'autre. Une chose est sûre : le public de Shanghai va être gâté.

Les autres matches
Si le choc entre l'Argentine et les Pays-Bas promet d'être riche en émotions, que dire de celui entre le Brésil et le Cameroun, à Shenyang ? Dans leur quête d'un premier titre olympique, les Auriverdes ont pour l'instant réussi un sans-faute. Mais les protégés de Dunga n'auront pas la tâche facile face aux Lionceaux de Martin Ndtoungou, qui ont déjà montré de fort belles choses en phase de groupes. Par ailleurs, le Cameroun peut se targuer d'être déjà monté sur la plus haute marche du podium. C'était aux Jeux de Sydney, en 2000. A cette occasion, les Africains avaient réalisé un parcours formidable, éliminant entre autres le Brésil en quarts de finale. Les Sud-Américains s'étaient inclinés 1:2, inscrivant leur seul but grâce à un certain Ronaldinho. La star de l'AC Milan permettra-t-elle aux siens de prendre leur revanche ?

Les deux autres quarts de finale seront placés sous le signe de la rivalité régionale. Ainsi le Vieux Continent est assuré d'avoir un représentant en demi-finale, au terme du duel qui va mettre aux prises la Belgique et l'Italie. Les deux formations sont sorties de leur groupe sans réelle difficulté. Les Transalpins devront se passer de Tommaso Rocchi, qui a dû rentrer au pays en raison d'une grave blessure. Malgré cela, les Azzurrini auront à cœur d'égaler leur troisième place d'Athènes 2004, avec comme objectif ultime de conquérir une médaille d'or qui leur échappe depuis les Jeux de Berlin, en 1936.

L'Afrique aura elle aussi une équipe dans le dernier carré de Pékin 2008. Mais laquelle ? C'est tout l'enjeu de la bataille qui s'annonce physique entre le Nigeria et la Côte d'Ivoire. Champions olympiques à Atlanta en 1996, les membres de la Dream team IV auront face à eux une équipe qui participe à l'épreuve pour la première fois de son histoire. L'élève dépassera-t-il le maître ? Salomon Kalou et ses coéquipiers vont tout faire pour.

Les joueurs à suivre
Dans le match entre l'Argentine et les Pays-Bas, Lionel Messi et Ryan Babel devraient monopoliser une bonne partie de l'attention. Côté brésilien, Ronaldinho voudra, à n'en pas douter, venger ses aînés de la défaite subie aux mains du Cameroun à Sydney 2000. Moins d'esprit de revanche mais autant de détermination chez le chef de file des Eléphanteaux, Salomon Kalou. Le Nigeria est prévenu. Sans oublier la pléthore de stars qui s'apprêtent à illuminer de leur talent chacun de ces quarts de finale.

La stat
5 - C'est le nombre d'équipes qui, parmi les huit quart de finalistes, ont déjà remporté la médaille d'or : Belgique (1920), Italie (1936), Nigeria (1996), Cameroun (2000) et Argentine (2004).

Entendu
"L'Italie est une équipe très forte et de classe mondiale. De notre côté, nous avons une opportunité historique pour le football belge, qui plus est devant un adversaire de cette taille. J'espère que nous n'avons pas fini d'écrire cette belle page de notre histoire." Jean -François de Sart, sélectionneur de la Belgique.

"Nous ne pouvons pas sous-estimer les Pays-Bas. Ils possèdent d'excellentes individualités et pratiquent un football de grande classe. Evidemment, quand vous jouez pour l'Argentine, vous visez la médaille d'or. Mais je le répète, nous respectons tous nos adversaires et nous continuerons de le faire. C'est notre mentalité." Sergio Batista, sélectionneur de l'Argentine.

"C'est une bonne chose pour l'Afrique d'avoir trois équipes en quarts de finale. Cela signifie que nous avons la capacité de jouer les premiers rôles. Le Nigeria a déjà remporté ce tournoi. Quant à nous, j'estime que nous avons les moyens d'arriver en finale. J'ai une confiance énorme en notre équipe." Salomon Kalou, joueur de la Côte d'Ivoire.

Le programme de la journée
Brésil - Cameroun
Italie - Belgique
Argentine - Pays-Bas
Nigeria - Côte d'Ivoire