La Belgique en demi avec brio (3:2)
© Foto-net

La Belgique est venue à bout de l'Italie (3:2), ce samedi 16 août 2008 à Pékin, en quart de finale du Tournoi Olympique Masculin. En demi-finale, les Belges affronteront une équipe africaine, le vainqueur du match entre le Nigeria et la Côte d'Ivoire.

C'est une Squadra sans Tommaso Rocchi, blessé lors du troisième match de groupe, qui s'est inclinée face à une équipe belge rapidement réduite à dix. L'apport offensif de Giuseppe Rossi n'a pas été suffisant pour transcender la sélection italienne.

Dix-huit minutes. C'est le temps nécessaire à Robert Acquafresca, très en vue dans ce début de rencontre, pour apporter le premier réel danger sur le but belge. Il en résulte un penalty ainsi qu'un carton rouge pour Thomas Vermaelen. Rossi, deux buts en trois matches, n'en demande pas plus. Avec un calme apparent, l'attaquant de Villarreal inscrit le premier but de la rencontre (18', 1:0).

Secoués par ce double coup du sort, les Diablotins Rouges ne se démobilisent pas et font preuve de caractère. Ainsi, leur réaction est immédiate. D'un coup de tête rageur, Moussa Dembele refroidit les ardeurs italiennes. Le retour de Luca Cigarini sur sa ligne n'y peut rien, les deux équipes se retrouvent à égalité (23', 1:1) et l'Italie encaisse son premier but dans ce tournoi.

Le reste de la première mi-temps se joue sur un rythme convenable. Les quelques attaques italiennes manquent de tranchant comme ce tir non cadré de Sebastian Giovinco à l'approche du repos (43'). Perturbés par ce but, les Azzurrini reçoivent un second coup de butoir dans le temps additionnel. Kevin Mirallas contrôle le ballon dans la surface, élimine un Salvatore Bocchetti hésitant et trompe Emiliano Viviano (45'+1, 2:1). La Belgique mène à la pause.

La deuxième mi-temps se joue à sens unique. Les Italiens attaquent, les Belges défendent. Les différentes tentatives de Rossi et de Giovinco n'y changent rien jusqu'à cette percée de Paolo De Ceglie, stoppé irrégulièrement par Sepp De Roover. L'attaquant du Sous-Marin Jaune se charge une nouvelle fois de la sentence et égalise (74', 2:2).

Mais cette équipe belge a des ressources extraordinaires. Cinq petites minutes suffisent aux Diablotins pour inscrire le but décisif. Suite à une action initiée par Anthony Vanden Borre, Dembele contrôle le ballon à l'entrée de la surface et trompe Viviano du gauche (79'). Le gardien italien réagit maladroitement à une provocation de Mirallas et se fait exclure à son tour. Les deux équipes terminent la rencontre à dix contre dix. La Belgique se qualifie pour la demi-finale.